Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Real : une chute libre en chiffres
Par Julien Demets - Actu Espagne, Mise en ligne: le 13/01/2013 à 13h55
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Tenu en échec à Osasuna samedi soir, qui plus est sans inscrire le moindre but (0-0), le Real Madrid a conclu ses matchs aller avec un bilan largement inférieur à celui de l'an passé. Radiographie d'un déclin.

Real : une chute libre en chiffres
Les chiffres ne plaident pas en faveur de Mourinho...

«Les chiffres, on peut leur faire dire ce qu'on veut», entend-on souvent. Difficile toutefois de lire autre chose dans ceux qui suivent que l'effondrement du Real Madrid. À l'issue de la phase aller du championnat d'Espagne, les coéquipiers de Cristiano Ronaldo cumulent 37 points, soit douze de moins que la saison passée au même stade de la compétition. Aucune équipe ne fait pire en Liga.

Quand Ronaldo déprime, l'équipe piétine…

Autre symptôme de ce surprenant déclin, les Merengue ont inscrit 22 buts de moins que l'an passé en dix-neuf rencontres (45 cette saison, 67 l'an passé). Cette inefficacité offensive peut être attribuée à plusieurs facteurs. En premier lieu, une certaine baisse de régime de Cristiano Ronaldo en novembre, au plus fort des rumeurs évoquant ses rapports conflictuels avec sa direction.

L'international portugais n'a marqué que 2 buts en six rencontres entre la 12e et la 17e journée. Rien d'alarmant pour le commun des mortels, mais un déficit réel pour Madrid, dépendant de sa star, habituée à tourner à un but par match. Le 0-0 à Osasuna ne souligne que davantage l'importance du Portugais : sans Ronaldo (suspendu), le Real a disputé son troisième match de la saison sans trouver le chemin des filets.

Ambiance de fin de règne pour Mourinho

La blessure de Gonzalo Higuain (12 apparitions seulement) et la lente mise en route de Karim Benzema (2 buts lors des 14 premières journées) peuvent aussi expliquer ce rendement inférieur à l'an passé, tout comme les méformes d'Angel Di Maria et Mesut Özil, excellents il y a un an. Mais qu'importe les noms cités, c'est celui de José Mourinho qui, aujourd'hui, cristallise la rancoeur des supporters madrilènes. À l'aune de ces chiffres décevants, il y a peu de chance que le Real compte encore sur lui…

Et vous, que vous inspire le déclin du Real d'une année sur l'autre ? Comment l'expliquez-vous ? N'hésitez pas à en débattre dans la rubrique "Commentaires" ci-dessous.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique Espagne


Liga - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Constituez votre meilleur onze 2019 ! Quel défenseur central numéro 1 ?

Daley Blind (Ajax)
Matthijs de Ligt (Juventus)
José Maria Giménez (Atletico)
Kaildou Koulibaly (Naples)
Aymeric Laporte (Manchester City)
Gerard Piqué (Barcelone)
Sergio Ramos (Real)
Virgil van Dijk (Liverpool)
Jan Vertonghen (Tottenham)
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB