Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Le Baromètre de la Semaine - N°26
Par David Lebleu - Le Barometre De La Semaine, Mise en ligne: le 31/01/2005 à 16h13
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Cette semaine, une Vieille Dame recherchée, des fiers de Lens retrouvés et un Planté remarqué sont les trois valeurs en hausse. Au menu pour les valeurs en baisse, des Icaunais sauce messine, des marrons chauds et la leçon d'Anglais toulousaine. Découvrez les faits marquants de l'actualité avec Maxifoot.

Le Baromètre de la Semaine - N°26

Les valeurs en hausse

Quelle Vieille Dame ?

Qui a parlé de Vieille Dame ? Huit points d'avance sur Milan AC, quinze sur l'Inter… où s'arrêtera la Juventus de Turin ? Avec ou sans Alessandro Del Piero, le quatuor français (Zebina, Thuram, Trezeguet et Kapo) continue sa route vers le vingt-huitième titre des Bianconeri. Difficile vainqueur (1-2) à Atalanta, la lanterne rouge, pendant que l'équipe de Carlo Ancelotti se laissait surprendre à San Siro (0-1) par Bologne, Fabio Capello a désormais toutes les cartes en main. Une étonnante deuxième défaite consécutive pour le champion en titre après leur surprenant revers à Livourne. Alors que Vikash Dhorasoo confirme à chaque journée son statut de titulaire en puissance, les Rossoneri ont bien plus perdu que trois points. A la 41e minute sortait sur blessure (cheville droite) leur pièce maîtresse… un certain Andreï Chevtchenko. Quand on vous dit que la route est tracée…

Fiers de Lens

Thomert, Utaka, Bakari, Cousin hués, Carrière, Gillet, Hilton, Cubilier critiqués, Muller et son staff technique jetés, l'équipe complète balayée sans aucun sursaut mercredi dernier (0-1) à domicile contre Caen. Trois jours plus tard… dans l'anonymat d'un public meurtri, déçu, triste de voir les siens courir après une hypothétique victoire, derrière un potentiel non assumé, les Artésiens l'ont emporté 2-1 contre les Alsaciens de Jacky Duguépéroux. Alors comme par magie, les supporters insultants d'hier se sont mués en spectateurs muets et soulagés. Les Sang et Or tiennent enfin leur première victoire de l'année 2005 et peuvent ainsi entrer en campagne dans la lutte pour le maintien. Une croix définitive sur les objectifs ambitieux du début de saison, les fiers de Lens sortent la tête de l'eau pour respirer un peu…

Bien Planté !

D'origine lilloise, âgé de 24 ans, 1m90 pour 79 kg…voici Vincent Planté le bien nommé. Par de nombreuses parades, arrêts et claquettes, pour la seconde fois consécutive, le gardien caennais s'est encore imposé. Principal atout de son équipe lors de la victoire des Normands en Artois (0-1 au stade Bollaert), la tour du successeur de Steeve Elana est de nouveau restée imprenable (0-0 au stade Malherbe). Face à des Lillois remontés comme des pendules (souvenir de l'égalisation niçoise à la 94e minute lors de la journée précédente), Planté et les siens ont fait bloc et échec à toutes les tentatives nordistes. Même si Caen possède encore la défense la plus malade avec 37 buts encaissés, Patrick Remy semble avoir trouvé un remède efficace. Rechute à Strasbourg ?

A part ça ? Nous avons été épatés par la flambée barcelonaise 0-4 sur les terres du FC Séville (4e) ou encore les superbes buts de Laurent Batlles et de Wayne Rooney.

Les valeurs en baisse

Icaunais sauce messine

Vlan ! Quelle claque ! Les Auxerrois rentraient au vestiaire après quarante cinq premières minutes correctes, le score était nul et vierge, le devoir accompli. Le retour ? Une reprise cauchemardesque pour Sébastien Hamel (rentré à la place de Fabien Cool, blessé), et hop… trois buts dans les cages sans en rendre un seul. Un but de Babacar Gueye (51e), deux de Hervé Tum (60e et 63e) et voilà le FC Metz en douzième position. Quant à l'AJA ? Recul en quatrième position, une longueur de retard supplémentaire sur Lille, le dauphin de Lyon et sa place sur le podium laissée à Monaco, vainqueur du PSG (2-0). La meilleure attaque n'a donc pu combler la faillite de sa défense au grand dam de Guy Roux. Une fois n'est pas coutume, les consignes du coach auxerrois sont restées au placard, bien au chaud dans les vestiaires.

Chauds les marrons !

Un froid de canard… de pingouin devrions-nous dire ! Vraiment pas un temps à mettre un footballeur dehors. A Strasbourg, passe encore… à Saint-Etienne, pourquoi pas… à Bastia, on croît rêver… Et là, on ne parle que de la ligue 1. Car en Ligue 2, ce n'est pas mieux. Grenoblois, Dijonnais, Nancéens et Troyens respirent le même vent glacial, trottinent sur les mêmes pelouses gelées. Une solution idéale pour notre championnat ? Pelouses chauffées ou bâchées, matches avancés dans l'après-midi, stade couvert… le report, en comparaison avec nos principaux voisins européens, serait donc une spécialité française. Ah si la manne financière levée par le football professionnel servait également à équiper nos stades tant au niveau de la pelouse qu'au niveau des gradins…

To lose…

... or not to lose ? Les Pitchouns ont bel et bien pris l'eau dans l'antre du Stadium ce week-end. Défaits 1-3 par des Marseillais revanchards (Sochaux l'avait emporté 0-2 au Vélodrome en milieu de semaine dernière) et redoutables à l'extérieur. Les hommes d'Erick Mombaerts ont perdu un combat, mais ils n'ont pas perdu la guerre. Bien placés en sixième position, les Toulousains sont tombés sur un os phocéen bien difficile à rogner. Dominé sur ses terres, le Téfécé a commis trop d'erreurs individuelles pour pouvoir inquiéter un précieux Fabien Barthez. Individuellement, Christophe Revault n'a certes pas grand-chose à se reprocher sur les buts de Laurent Batlles, Steve Marlet et Peguy Luyindula, mais nous le savons tous, les erreurs de jeunesse commises à haut niveau se paient cash. Une leçon à retenir.

A part ça ? Nous avons été stupéfaits par la boulette de Gianluigi Buffon digne d'entrer dans le bêtisier de la Premier League.

A la semaine prochaine pour le nouveau baromètre !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1

Top 5 des VIDEOS de l'année

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment



 A SUIVRE
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Votre Equipe type
2018
par les lecteurs
de Maxifoot
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB