Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Top Déclarations : Nasri dégoupille, Domenech s’en donne à cœur joie, Lloris n’est pas un gentil…
Par Nicolas Lagavardan - Top Declarations, Mise en ligne: le 30/06/2012 à 09h07
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au menu du Top Déclarations cette semaine, Nasri chevalier des arts et lettres, Domenech ne loupe pas les Bleus, Lloris se rebelle, Nicollin veut virer Blanc, Ribéry brocardé sur son physique, les Anglais attendent Nasri à la sortie, Balotelli chambre Terry... Découvrez les phrases choc de la semaine.

Top Déclarations : Nasri dégoupille, Domenech s’en donne à cœur joie, Lloris n’est pas un gentil…
S. Nasri a perdu une bonne occasion de se taire

Chaque samedi, Maxifoot vous propose de faire le tour des dix déclarations de la semaine qu'il ne fallait pas manquer. Du sérieux et du moins sérieux pour connaître le meilleur des petites phrases des acteurs du ballon rond. Découvrez le classement de toutes les déclarations qui ont fait les choux gras de la presse cette semaine.

1. S. Nasri – «Vous cherchez toujours des histoires. (…) Tu me dis casse-toi ? Viens on va régler ça la-bas... (…) Va te faire enc…, va ni… ta mère, sale fils de pu…. Va te faire enc… Comme ça tu pourras dire que je suis mal élevé.» (Zone mixte, 23/06/2012)

Samir Nasri en veut terriblement à la presse. Après s'être déjà illustré après son but face à l'Angleterre, l'international français a explosé après l'élimination subie face à l'Espagne (2-0) en quart de finale de l'Euro, s'en prenant grossièrement à un journaliste de l'AFP dans la zone mixte (lieu réservé aux interviews) du stade.

2. R. Domenech – «On a des gamins qui jouent dans la cour d'école (…) incapables de regarder autre chose que leur nombril. Nasri en a été le symbole visible. Je n'en dirai pas plus, le vestiaire se chargera de l'enfoncer. Ménez peut monter une entreprise de démolition, il fera fortune. M'Vila pourra être son maître d'oeuvre.» (Ouest France, 25/06/2012)

L'ancien sélectionneur Raymond Domenech pointe du doigt les dérives individuelles et de comportement de certains joueurs de l'équipe de France. Il faut dire qu'il en connaît un rayon…

3. H. Lloris – «C'est moi qui lance les hostilités. Sur le terrain, on n'a pas le temps de dire : s'il te plaît, excuse-moi. (...) Je ne veux pas du rôle du gentil. Je ne sais plus ce que je lui ai dit, mais je l'ai pourri. (...) Dans ce cas-là, il faudra moi aussi me sanctionner. Il faut arrêter avec les gentils, les polis, ceux qui ont une bonne tête... (…) Notre vie de groupe, ça ne regarde personne !» (L'Equipe, 28/06/2012)

Après l'élimination face à l'Espagne (0-2), Jérémy Ménez a été critiqué pour ses insultes envers l'arbitre mais également à l'encontre de son capitaine Hugo Lloris. Le gardien tricolore estime avoir sa part de responsabilité dans cette passe verbale musclée. Il a aussi regretté qu'une taupe ait révélé les échanges tenus dans le vestiaire…

4. L. Nicollin – «Le Graët doit faire le grand ménage. On en a plein le cul de voir ces types pas sympathiques. Moi, je ne garderais pas Laurent Blanc. (…) Quand je vois le match contre l'Espagne, je dis : allez, dehors, on ne veut plus le voir. Je préfère regarder un western plutôt que de voir jouer les Français. Ben Arfa et Nasri resteraient chez eux. Et Benzema, c'est qui ? Si j'étais sélectionneur, ces joueurs n'auraient aucune chance.» (RTL et RMC, 26/06/2012)

A l'image de nombreux présidents de clubs, Louis Nicollin n'a pas apprécié le comportement de certains joueurs de l'équipe de France durant l'Euro. Pour le président de Montpellier, Laurent Blanc n'est plus l'homme de la situation.

5. E. Valenciano – «Avez-vous déjà vu un type plus laid que Ribéry ?» (Twitter, 25/06/2012)

La qualification de l'Espagne aux dépens de la France (2-0) a donné des ailes à une élue espagnole… La vice-secrétaire générale du parti socialiste espagnol, Elena Valenciano, a en effet dérapé en cours de match, en critiquant le physique de Franck Ribéry.

6. B. Chesterman – «Après son geste face à l'Angleterre, il a créé une polémique. Se faire remarquer de nouveau quelques jours après, c'est con, c'est une racaille. Ça aurait fait la Une des tabloïds chez nous. Les Anglais vont fouiner et faire beaucoup plus attention à son sale caractère, mais je ne pense pas que ça va réellement changer l'opinion que l'on a de Nasri.» (AFP, 24/06/2012)

Suite à l'incident entre un journaliste et Samir Nasri, la presse anglaise a descendu l'international français, à l'image du journaliste Barnaby Chesterman. La cote de Nasri n'était déjà pas au plus haut en Angleterre, les retrouvailles s'annoncent festives…

7. M. Balotelli – «John Terry mérite bien de pleurer depuis l'année dernière, c'est ce qu'on ressent quand on est victime de racisme. Ha ha, tu peux te prosterner devant la puissance de l'Italie !» (Twitter, 26/06/2012)

Suite à la victoire de l'Italie face à l'Angleterre en quart de finale de l'Euro (0-0, 4-2 tab), l'attaquant Mario Balotelli a lancé une pique au défenseur anglais John Terry, accusé de racisme envers Anton Ferdinand.

8. M. Boudjellal – «Ce sont des garçons qui ont l'habitude de parler en verlan, mais ils mènent leur vie en verlan également. Ce sont des enfants gâtés dont on fait des stars qui se comportent comme des petites frappes de banlieue. Ça me coûte de dire ça mais il faudrait karchériser cette équipe de France. Que retient un gamin des cités du comportement de Nasri ?» (Le Parisien, 26/06/2012)

Pourquoi s'en tenir aux gamins des cités ? Que retient un gamin, quel que soit son lieu de vie ? Toujours est-il que l'attitude des Bleus a fédéré contre eux, bien au-delà du monde du football, à l'image du président du club de rugby de Toulon, Mourad Boudjellal.

9. J. Alonzo – «On m'a vendu de la merde. J'ai défendu cette équipe de France bec et ongles dans toutes les émissions. J'ai acheté des maillots, j'ai regardé des matchs, mais on m'a pris pour un con. (…) Quand on me dit que le groupe vit bien, c'est mon cul sur la commode. Je suis déçu par l'attitude de ces gamins.» (Yahoo, 24/06/2012)

Comme bon nombre de supporters, l'ex-gardien Jérôme Alonzo avait envie de croire au renouveau de l'équipe de France. Sa déception est à la hauteur de ses espoirs…

10. W. Gallas – «Les gens ont pu apprécier par eux-mêmes qui était vraiment Samir Nasri. Le milieu du football connaît la vérité, il sait. (…) Ces jeunes joueurs prennent la grosse tête, ils n'ont plus de repères et n'ont pas la maturité suffisante pour prendre du recul. Aujourd'hui, les sélectionneurs leur donnent tout de suite les clés.» (France Football, 29/06/2012)

L'ancien international William Gallas ne semble pas surpris par l'attitude de Samir Nasri et de la nouvelle génération de l'équipe de France…

C'est sur cette déclaration que se termine le Top Déclarations de la semaine. Rendez-vous dès samedi prochain pour un nouveau numéro !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Sondage Maxifoot
Croyez-vous que l'OM va tenir la cadence et finir sur le podium à l'issue de la saison ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les VIDEOS populaires du moment



Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB