Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Les enjeux - 19e journée
Par Marie Ange Kostoff - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 16/12/2004 à 23h27
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Bientôt Noël, la neige, le sapin, les cadeaux… Mais de cadeaux, il n'en sera pas question pour les leaders lyonnais qui reçoivent ce vendredi l'Olympique de Marseille version Troussier. Pas de cadeaux non plus entre Nantes et Sochaux ou entre le PSG et le FC Metz tant les points sont chers à l'aube d'une trêve hivernale salvatrice.

Les enjeux - 19e journée

LyonMarseille

Il n'est pas usurpé de dire que l'olympique Lyonnais reste globalement maître chez lui lors du «derby des olympiques» entre les Gones et les Olympiens. En 34 rencontres, les Phocéens ne se sont en effet imposés qu'à cinq reprises contre 15 victoires rhodaniennes, encaissant même un mémorable 8-0 lors de la dernière journée de la saison 1996-1997. Loin de cette très large victoire, les hommes de Paul Le Guen tenteront, vendredi soir, en ouverture de la 19ème journée, de conserver leur invincibilité, leur place de leader (avec 38 points) et d'ajouter une ligne de plus à leur palmarès, en remportant le titre honorifique de champion d'automne. Il leur faudra, pour cela, donner un dernier petit coup de rein et se montrer plus prolifique que lors des deux dernières journées lors desquelles ils n'ont réussi à se défaire, ni d'Ajaccio (1-1), ni de Bordeaux (0-0). Et si Paul Le Guen est resté sibyllin quant à la poursuite de ses activités à la tête du club, il reste concentré sur le match face aux Phocéens. «Nous avons souligné l'importance de la rencontre face à Marseille, l'importance de penser au groupe, aux joueurs. Tout le reste viendra après. Pour le moment je souhaite rester concentré sur mon travail, les matchs, les joueurs... dans mon esprit l'essentiel est là» confiait-il sur le site officiel du club. Pour ce dernier match avant la trêve, les Gones devront une nouvelle fois se passer de Coupet (qui a toutefois repris l'entraînement), Caçapa, Ben Arfa et Elber. En revanche, bonne nouvelle puisque Eric Abidal sera de retour dans le groupe.

Une navigation incessante entre hauts et bas, voilà le parcours de l'OM depuis le début de la saison. Certes 5ème du classement avec une petite longueur de retard sur le 3ème, Monaco, les Phocéens peinent encore à aligner trois victoires consécutives mais surtout à convaincre. Alors qu'on les pensait enfin sur orbite après leurs deux victoires face à Nantes (3-1) et Caen (3-2), les hommes de Philippe Troussier sont à nouveau tombés, mais cette fois à domicile face à des Auxerrois qui les ont désormais dépassés au classement. Une sixième défaite dans une saison bien agitée bien mal tombée pour la première sortie du sorcier blanc au Vélodrome. Face aux Lyonnais, il s'agira donc de réitérer l'exploit de la saison dernière au cours de laquelle les Phocéens l'avaient emporté à Gerland, 2 buts à 1 grâce notamment à un but d'un certain…Didier Drogba. «Le match de Lyon va s'inscrire dans la continuité, il y a eu Caen, Auxerre avec des belles choses et contre Lyon, il y aura une équipe de l'OM beaucoup plus forte. Une équipe avertie qui sera à l'extérieur et qui aura plus de facilité à s'exprimer car nous avons peut être plus de vitesse, de faculté à jouer en contre. Mais c'est bien, on jouera une équipe qui n'a jamais été battue cette année. Et je le répète, je pense que Lyon est plus près de sa première défaite que de son énième victoire» assure, très confiant, le nouvel entraîneur olympien. Reste que Philippe Troussier, à qui on prête déjà quelques frictions avec ses joueurs doit une nouvelle fois faire sans Bixente Lizarazu, officiellement malade et qui a déclaré forfait et sera remplacé par Sylvain N'Diaye. Fabien Barthez, qui a à peine repris l'entraînement et L. N'Diaye (rupture des ligaments croisés) ne seront pas, eux non plus, du voyage.

Nantes - Sochaux

Rien ne va plus à la Beaujoire. 16ème du classement avec 16 points, les Canaris ne comptent plus qu'un tout petit point d'avance sur le premier relégable, Strasbourg. De quoi faire craindre une saison noire à des supporters nantais dont la grogne monte au fur et à mesure de la saison. Car après cinq défaites consécutives en championnat et aucune victoire depuis celle acquise face au PSG le 16 octobre dernier, lors de la 10ème journée (1-0), le bilan est plus que médiocre et la crise, au départ latente, éclate aujourd'hui au grand jour. Certes Loïc Amisse semble s'être attelé à la tâche et a proposé un «plan de sauvetage» destiné à redresser la situation au plus vite. Mais les résultats se font attendre et une nouvelle contre-performance, de plus à la Beaujoire, pourrait coûter sa place à l'entraîneur nantais. «On sait que nous sommes dans une position difficile et qu'il est devenu urgent de prendre des points. Nous devons reprendre du capital confiance. On se re-mobilise tous ensemble pour prendre des points avant la trêve. Il faut se remettre en confiance dans le jeu et surtout ne plus prendre de buts. Nous nous sommes re-mobilisés tous ensemble, les joueurs et le staff, pour retrouver ce capital confiance» confiait Loïc guillon sur le site officiel du club. La réaction devra se faire voir sur le terrain ! Pour cette rencontre capitale Mauro Cetto (béquille à la cuisse gauche) et Grégory Pujol (torsion cheville gauches) sont incertains.

Après leur défaite à domicile face à un PSG révolté, les Sochaliens, jusqu'ici bien placés au classement, ont perdu quelques places au classement et se retrouvent désormais à la 7ème place, avec 26 points. Témoins de ce championnat des plus serrés, les Lionceaux se trouvent ainsi à égale distance de la troisième place monégasque (29 points) et de la treizième des Messins (23 points). D'où l'importance d'autant plus grande de ce match à la Beaujoire pour des Doubistes qui devraient avoir à coeur de finir l'année en beauté et de ne pas rester sur une deuxième contre-performance face à une équipe mal en point. Car les Sochaliens semblent avoir, cette saison, pour spécialité la relance de clubs en difficulté. Outre le PSG le week-end dernier (1-2), les hommes de Guy Lacombe sont également tombés face à Lens (0-1) et n'espèrent évidemment pas réitérer le même genre d' «exploit» face à des Canaris de plus en plus déplumés. Il leur faudra toutefois gérer de la meilleure des manières leur fatigue européenne puisque les Doubistes jouaient ce jeudi leur avenir en Coupe de l'UEFA face au Panionios. La joie de la qualification, après leur victoire en Grèce face au club grec (1-0), devrait toutefois aider les Lionceaux à oublier la fatigue…

PSGMetz

La chasse à la taupe est officiellement fermée ! Du moins jusqu'à nouvel ordre... Après une semaine dernière particulièrement mouvementée, entre l'élimination de la Ligue des Champions, les révélations d'un joueur sur la volonté du groupe d'écarter Vahid Halilhodzic et la rocambolesque chasse à la taupe qui a suivi, le Camps des Loges n'a pas véritablement connu le calme. Heureusement pour le groupe parisien, la quiétude est revenue, du moins pour un temps. La faute à deux buts de l'actuel meilleur buteur du championnat, Pedro Pauleta et a une victoire salvatrice et enfin convaincante, à Bonal, face à Sochaux (2-1). Coach Vahid toujours en place, apparemment soutenu par ses joueurs, doit donc se concentrer sur le dernier match de championnat au Parc avant la trêve, comptant bien aligner une deuxième victoire de suite afin de quitter cette 11ème place indigne de ses ambitions et revenir dans la première partie du classement. «Ce sont trois points très importants. Il faut maintenant confirmer ce bon résultat en terminant l'année par deux victoires face à Metz en championnat, puis Montpellier en Coupe de la Ligue. Cela faisait quelques rencontres que je ne trouvais plus le chemin du but, voilà pourquoi j'ai laissé éclater ma joie» confiait Pauleta sur le site officiel du club. Satisfait des siens face à Sochaux, enfin pourvu de ballons, il espère retrouver la même envie qu'à Bonal au sein de l'équipe afin de finir l'année sur une belle touche. Si Sylvain Armand sera de retour de suspension, la défense parisienne devrait faire sans Mario Yepes, touché au mollet, ni Modeste M'Bami, indisponible pendant plusieurs semaines et bien sûr Jérôme Rothen qui a recommencé à courir mais est insuffisamment remis et de toute façon suspendu.

A égalité de points mais deux places plus loin, le FC Metz espère bien créer la surprise au Parc des Princes en allant s'imposer sur la pelouse adverse. Reste que la performance pourrait être difficile à réaliser. Car devant son public, en quête de rachat après leur piteuse performance à domicile face au CSKA Moscou, les Parisiens devraient être motivés et ne pas laisser s'exprimer les Messins. Mais la tâche sera également difficile du fait que les Messins peinent eux aussi à engranger les points et à enchaîner les bons résultats depuis plusieurs journées. Avec une seule victoire en six matches (1-0 face à Strasbourg le week-end dernier lors du derby de l'Est) et seulement cinq points engrangés, l'heure n'est pas encore à la confiance totale et à l'optimisme sans borne en Lorraine. Reste que les Grenats ont pour le moment atteint leur objectif de points avant la trêve et évolueront donc au Parc sans pression. «La barre de points fixée a été atteinte samedi dernier contre Strasbourg. Nous irons donc à Paris sans pression. Il ne faut pas non plus se reposer sur nos lauriers, cela reste un match important à jouer. Nous n'avons rien à perdre alors que Paris est obligé de gagner. C'est la dernière rencontre avant la trêve. Ce serait bien de terminer en ramenant un point» admet Samuel Allegro sur le site officiel du club. C'est donc avec la même équipe victorieuse la semaine dernière à Saint-Saphorien que Jean Fernandez ira défier les Parisiens.

Les autres matches

Relativement mal en point il y a deux semaines, accumulant matches nuls et contre-performances, les Monégasques, après deux victoires consécutives en championnat face à Rennes (2-0) puis Bastia (1-0) et surtout une superbe leçon donnée à La Corogne en Ligue des Champions (5-0), la confiance semble être revenue, tout comme les hommes de Didier Deschamps revenus dans le haut du classement, à la 3ème place avec 20 points. L'objectif sera donc de préserver cette troisième marche du podium face à la meute désormais à leur poursuite. Lucas Bernardi (inflammation du genou gauche) ne sera pas de la partie, tout comme Nonda, Camara, Lescure, Plasil et Rodriguez. En revanche, Squillaci et Evra, ménagés cette semaine, devraient être opérationnels. Côté bordelais, on reste sur une performance solide face aux leaders lyonnais. Champions des matches nuls cette saison (11 matches), les hommes de Michel Pavon espèrent toutefois finir l'année par une victoire à l'extérieur qui leur permettrait de revenir à hauteur de Monaco en cas de victoire et de se replacer ainsi dans le haut du tableau. Rool suspendu, Riera, Laslandes, Chamakh blessés, ne seront pas du déplacement. En revanche, retour de Meriem et de Jemmali.

Etrillés par des aiglons niçois très réalistes le week-end dernier (3-0) les hommes de Rolland Courbis restent en zone rouge malgré un redressement opéré après leur belle victoire face aux Marseillais (2-0) lors de la 15ème journée. 19ème avec 15 points, une victoire pourrait toutefois les sortir de la zone des relégables. Reste que la tâche sera difficile face à une équipe lilloise, toujours dauphine des triples champions de France et désireuse de grapiller un peu plus de points aux Lyonnais et, pourquoi pas, de revenir à la hauteur des leaders au classement. Après leur victoire européenne face au FC Séville (1-0), les jambes lilloises seront peut-être fatiguée mais la perspective d'une remontée vers la cime du classement devrait motiver les joueurs de Claude Puel qui seront au complet pour le déplacement en Corse. En revanche, du côté de l'Ile de Beauté, l'attaque sera privée de Lucas (genou) et de Marquet (pubalgie), Marcelinho complétant le panorama des blessés. En revanche bonne nouvelle puisque Rolland Courbis pourra compter sur Xavier Collin de retour de suspension.

La 19ème journée de L1

Vendredi

Lyon - Marseille

Samedi
MonacoBordeaux
Caen – Toulouse
StrasbourgRennes
AuxerreNice
PSGMetz
LensBastia
AjaccioLille
Istres - Saint-Etienne

Dimanche

Nantes - Sochaux



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Etes-vous favorables à la programmation d'un match France-Algérie ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB