Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Rennes voulait tourner la page - Ce qu'il faut retenir (Rennes 3-1 Nice)
Par Romain Rigaux - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 16/04/2012 à 23h06
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Rennes s'est relancé en championnat lors de la 32e journée avec une victoire face à Nice (3-1) ce lundi soir. Un succès logiquement acquis par des Rennais dominateurs et appliqués malgré l'accueil froid du public breton.

Rennes voulait tourner la page - Ce qu'il faut retenir (Rennes 3-1 Nice)
Rennes se relance en championnat avec une victoire logique

A l'occasion de la 32e journée de Ligue 1, Rennes recevait Nice ce lundi soir. Les Rennais se devaient de réagir après leur élimination en demi-finale de la Coupe de France face à Quevilly. Une opération réussie (3-1) dans une rencontre au suspense quasi inexistant, à l'image de l'ambiance dans les travées du stade de la Route de Lorient.

Rennes a de l'orgueil

Les supporters avaient en effet décidé de ne pas encourager leurs joueurs et une banderole «Marre des rigolos, on veut des pros» a fait son apparition quelques minutes après le coup d'envoi. Dans cette drôle d'atmosphère, les Rouge et Noir sont restés concentrés et ouvraient logiquement le score grâce à Féret (1-0, 23e) face à des Niçois trop timides et jouant très bas. Une ouverture du score qui ne faisait pas vraiment sortir des Aiglons totalement inoffensifs et affichant un réel manque d'ambition dans cette rencontre.

Dominateur sans être vraiment brillant, le club breton doublait logiquement la mise avec une tête de Doumbia (2-0, 43e). Après la pause, Clerc égalisait sur la première frappe cadrée de l'OGCN (2-1, 59e). Une réduction du score sortie de nulle part qui réveillait le club azuréen avec de bonnes contre-attaques. Plus entreprenants mais trop limités offensivement, les Niçois ne parvenaient toutefois pas à faire la différence et encaissaient un troisième but de Pitroipa (3-1, 82e). Une victoire qui permet à Rennes de remonter à la 5e place à deux points de Lyon.

L'homme du match : Jonathan Pitroipa (Rennes)

Régulièrement dans les bons coups, Jonathan Pitroipa a été l'un des attaquants rennais les plus actifs durant cette rencontre. Le Burkinabé s'offre en plus un joli but en enrhumant Digard d'une subtile aile de pigeon.

La note du match : 4,5/10

Quatre buts, mais un match peu passionnant ce lundi soir sur la pelouse du stade de la Route de Lorient. L'ambiance inexistante dans les travées de l'enceinte rennaise n'a pas aidé à ajouter un peu de folie dans cette rencontre.

Les buts :

- Servi plein axe à l'entrée de la surface, Féret passe entre deux défenseurs adverses et trompe Ospina d'une frappe en bout de course à ras de terre (1-0, 23e).

- Sur un coup franc côté gauche tiré par Féret, Doumbia s'envole plus haut que ses adversaires et bat Ospina qui ne peut que ralentir le ballon (2-0, 43e).

- Sur un centre repoussé par la défense rennaise, Clerc déclenche une frappe à l'entrée de la surface, qui se loge au ras du poteau droit de Costil (2-1, 59e).

- Lancé à l'entrée de la surface depuis la droite, Pitroipa efface Digard d'une aile de pigeon et trompe Ospina d'une balle piquée (3-1, 82e).

Bonne opération de Rennes qui remonte à la 5e place au classement et se rassure après son élimination en Coupe de France.


Ligue 1 - 32e journée
Rennes 3-1 Nice (2-0)
Stade de la Route de Lorient
Arbitre : M. Bastien
Buts : Féret (23e), Doumbia (43e), Pitroipa (82e) pour Rennes - Clerc (59e) pour Nice.
Avertissements : Kembo (80e) pour Rennes - Digard (29e), Clerc (62e) pour Nice.

Rennes : Costil - Danzé, Kana-Biyik, Apam, Theophile-Catherine - M'Vila, Féret (Tettey, 78e), Doumbia - Brahimi (Kembo, 61e), Hadji, Pitroipa (Erding, 74e).

Nice : Ospina - Diakité, Pejcinovic, Digard, Clerc - Anin (Guié Guié, 66e), Sablé, Abriel (Meriem, 85e) - Coulibaly, Gonçalvez (Dja Djeje, 66e), Mouloungui.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
100 M€ + Rakitic + Coutinho contre Neymar, qui ferait la meilleure affaire ?

Barcelone
PSG
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB