Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Lyon s’abonne au Stade de France - L’avis du spécialiste (GFCO Ajaccio 0-4 Lyon)
Par Nicolas Lagavardan - Actu Coupe De France, Mise en ligne: le 10/04/2012 à 22h54
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Lyon est allé s'imposer (0-4) à Ajaccio, mardi soir en demi-finale de la Coupe de France. Chahutés en première mi-temps, les coéquipiers de Lloris ont validé leur billet pour le Stade de France en seconde, à onze contre dix…

Lyon s’abonne au Stade de France - L’avis du spécialiste (GFCO Ajaccio 0-4 Lyon)
Lisandro et les Lyonnais joueront les deux finales de Coupe !

L'avis de Nicolas Lagavardan

Après avoir déjà éliminé Toulouse en 32es (1-0) et Montpellier en quarts (1-0), le Gazelec n'a pas réussi la passe de trois face à des équipes de Ligue 1, mardi soir, en demi-finale de la Coupe de France. L'équipe d'Ajaccio a été battue (0-4) par Lyon qui jouera donc une deuxième finale cette saison, après celle de Coupe de la Ligue prévue samedi face à l'OM. Mais tout ne fut pas si facile…

Ajaccio fait mieux que résister

L'OL a mis la pression d'entrée et Källström poussait Rastello à une première parade compliquée (3e). Mais la réaction n'a pas tardé avec Colloredo qui trouvait le poteau (9e) ! Briand effaçait ensuite Romey et enroulait sa frappe sur le haut de la barre transversale (13e), au terme d'un premier quart d'heure rythmé au cours duquel les Corses ont gêné les Lyonnais et n'ont pas fui les duels. Dans le creux de la vague pendant quelques minutes, les Gaziers ont ensuite allumé une nouvelle mèche avec une mine de Verdier sur coup franc, boxée par Lloris (33e).

Les débats s'enveniment et Colinet voit rouge, le tournant du match

Bien installés dans le match, les Corses ont eu le tort d'envenimer la rencontre en jouant dur et en se montrant trop nerveux. Après une première échauffourée sur la pelouse, Colinet commettait un attentat sur Lacazette et écopait du carton rouge (38e). Le tournant du match ! S'en est suivie une nouvelle période de flottement avec des frictions entre joueurs. Juste avant le repos, Rastello déviait un coup franc canon de Källström sur la barre (45e+3).

Lyon prend logiquement l'ascendant

Après la pause, Ajaccio revenait avec de bonnes intentions et Verdier touchait du bois d'une belle frappe croisée (48e). Deux poteaux partout… Mais en supériorité numérique, l'OL a pris l'ascendant dans le jeu et fini par trouver l'ouverture par Lacazette (49e, 1-0). Un coup de massue dont les Corses ne se sont pas relevés. Le match a alors été à sens unique et Lisandro (74e, 2-0), Grenier (80e, 3-0) puis Gomis (90e, 4-0) ont terminé le travail.

L'homme du match : Anthony Colinet (Ajaccio)

Qu'est-il passé par la tête d'Anthony Colinet, coupable d'un tacle rageur par derrière à cinquante mètres de son but ? Son geste a fait basculer le match en défaveur de son équipe alors que les Ajacciens étaient parfaitement dans le coup et offraient une belle résistance aux Lyonnais.

Ils ont brillé

Formé à Lyon, Colloredo a fourni une belle prestation en attaque, de même que Verdier. Les deux Ajacciens ont causé bien des soucis à la défense lyonnais pendant plus d'une mi-temps. Il en a pris quatre mais en dépit de son erreur sur le troisième but, le gardien Rastello a par ailleurs réussi des prouesses. A Lyon, Lloris a réalisé plusieurs parades importantes. Très actif, Lisandro est monté en régime au fil du match, il a su prendre les intervalles pour distiller de bons ballons. Récompensé par un but. S'il a commis quelques fautes qui auraient pu lui valoir un jaune, Gonalons a par ailleurs été bon à la récupération et la relance. Taclé d'entrée, Réveillère a tenu bon. Solide défensivement, il s'est fendu d'un beau raid sur le deuxième but.

Ils ont déçu

A l'OL, Briand s'est démené mais sa maladresse récurrente à la conclusion a empêché son équipe de creuser l'écart plus rapidement. La paire KonéLovren s'est montrée friable défensivement en première mi-temps. Lacazette a certes profité de son placement pour marquer mais il s'est par ailleurs montré très discret.

La note du match : 6,5/10

De la tension, de l'intensité, des occasions de part et d'autre… La rencontre est demeurée très indécise pendant une heure, avec des Ajacciens qui ont offert une très belle opposition aux Lyonnais jusqu'à l'ouverture du score. La dernière demi-heure a en revanche été à sens unique.

Les buts

- Lacazette décale Briand côté droit qui voit sa frappe repoussée par Rastello dans les pieds de Lacazette qui termine le travail (59e, 1-0).

- Réveillère efface deux joueurs côté droit et centre en retrait pour la reprise au point de penalty de Lisandro, libre de tout marquage (74e, 2-0).

- Sur un long ballon aérien, Rastello quitte sa ligne mais manque son dégagement du poing. Le ballon retombe dans les pieds de Grenier qui réussit le lob (80e, 3-0).

- Lancé en profondeur, Gomis s'engouffre dans le camp ajaccien, résiste au retour de Diallo et s'en vient battre Rastello de près (90e, 4-0).

Lyon jouera la finale de la Coupe de France le samedi 28 avril au Stade de France, contre le vainqueur du match Quevilly – Rennes.


Coupe de France / demi-finale
GFCO AjaccioOlympique Lyonnais : 0-4 (0-0)
Stade : François Coty
Arbitre : Saïd Ennjimi
Buts : Lacazette (59e), Lisandro (74e), Grenier (80e), Gomis (90e)
Avertissements : Colloredo (9e), Dufau (18e) pour Ajaccio – B. Koné (32e), Gomis (90e) pour Lyon
Exclusion : Colinet (38e)

Ajaccio : Rastello - Bocognano, Filippi, Rachidi, Romey - Poggi, Colinet, Dufau (Boesso, 66e), Seymand – Colloredo (Diallo, 75e), Verdier (Gbizie, 74e). Entraîneur : Dominique Veilex.

Lyon : Lloris - Réveillère, Lovren, B. Koné, Dabo - Briand, Gonalons (Fofana, 77e), Källström, Lacazette (Bastos, 71e) - Gomis, Lisandro (Grenier, 79e). Entraîneur : Rémi Garde.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 2 / CdF / CdL


Sondage Maxifoot
Etes-vous en faveur d'un retour de Karim Benzema en équipe de France ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Les VIDEOS populaires du moment



 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB