Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Les enjeux - 18e journée
Par Marie Ange Kostoff - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 09/12/2004 à 23h48
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Une première au Vélodrome pour Troussier face à Auxerre, Paris pour sa survie à Bonal face à Sochaux et le FC Nantes en danger à Lille, voilà le programme de la 18ème journée de L1. A suivre également le retour des héros européens au pays avec Bordeaux - Lyon et BastiaMonaco.

Les enjeux - 18e journée

MarseilleAuxerre

Un entraîneur parti, un autre qui arrive, un président qui quitte le navire, des supporters en colère… Nous parlons d'un club en crise croyez-vous ? Un club mal en point au championnat, incapable d'aligner les victoires… Et bien non, nous parlons du troisième de L1, certes à neuf points de la tête mais troisième tout de même et qui reste sur deux victoires consécutives et six buts marqués, l'Olympique de Marseille. En mal d'inspiration après leurs deux défaites consécutives face à Paris, boudés par une partie de leur public, les Olympiens ont pourtant su redresser la tête et revenir dans le haut du classement. L'effet Troussier ? Trop tôt pour le dire même si le sorcier blanc a montré dès le match face à Caen (3-2) qu'il était le maître à bord. Reste maintenant à savoir si l'effet psychologique perdurera… «Il sait s'adapter vite. Il met beaucoup d'envie dans son travail et il analyse tout très rapidement. Il insiste beaucoup sur le travail tactique, comment le bloc doit se déplacer, comment combler les brèches. Enfin, c'est enfin un entraîneur qui maîtrise bien l'aspect psychologique dans ses relations avec les joueurs» confiait Pierre Issa sur le site officiel du club. Nul doute qu'une victoire pour sa première au Vélodrome permettrait à Philippe Troussier d'être définitivement adopté. Reste que le nouvel entraîneur devra une nouvelle fois se passer de Fabien Barthez. Demetrius Ferreira et Fabrice Fiorèse sont quant à eux incertains, laissés au repos jeudi, pour cause de grippe.

Les Auxerrois ont du mal. Bien que cinquièmes du championnat avec 26 points, à seulement deux points de la troisième marche du podium, les Auxerrois marquent le pas depuis plusieurs matches. Après deux défaites face à Strasbourg (1-3) et Lyon (1-2), les hommes de Guy Roux n'ont pas pu faire mieux que le nul le week-end dernier face à Bordeaux (0-0). Deux buts marqués, cinq encaissés en trois matches, le bilan récent des Auxerrois n'est pas des plus glorieux. Reste que l'opportunité de revenir parmi les trois premiers du championnat est belle et que les Bourguignons tenteront bien entendu de la saisir. «Il ne nous fait pas avancer d'un grand pas mais il nous permet de quitter cette barre des 25 points où nous nous trouvions depuis un peu trop longtemps à mon goût» avouait Guy Roux au sortir du match nul face à Bordeaux. Nul doute que l'entraîneur bourguignon cherchera à remotiver ses troupes pour confirmer le regain de forme de son équipe. Touché à la cheville face à Bordeaux, Yann Lachuer est pour le moment incertain, quasiment forfait pour le match face à l'OM. De leur côte, Sagna, Akalé et Violeau devraient être remis pour la rencontre au Vélodrome.

LilleNantes

Toujours dauphins des Lyonnais, les Dogues Lillois ont toutefois laissé partir les leaders de L1 depuis plusieurs journées. Désormais à cinq points des hommes de Paul Le Guen, les Nordistes sont de plus talonnés par des Marseillais qui reviennent vitesse grand V. Une défaite combinée à un succès phocéen et les hommes de Claude Puel, en plus d'être décrochés des Lyonnais pourraient devenir la proie de Marseillais qu'ils rencontreront au retour de la trêve, pour le compte de la 20ème journée. Les Lillois doivent donc recommencer à engranger des points et ne pas se satisfaire d'un match nul comme ils semblent le faire depuis quatre matches consécutifs. «Nous n'avons qu'une idée en tête, une victoire impérative pour essayer d'accrocher Lyon et décrocher les poursuivants. On veut tout faire pour sauvegarder cette deuxième place au moins jusqu'à la trêve. On sait en plus que Marseille, Monaco, Auxerre et Bordeaux se rencontrent, donc il faut en profiter. On ne peut pas dire que nous sortons d'une spirale négative car nous continuons à engranger les points. Ce serait encore plus positif en s'imposant samedi, sinon ça gâcherait un peu cette fin d'année» expliquait Mathieu Chalmé sur le site officiel du club. Pour préparer un joyeux noël, Claude Puel espère donc remporter la victoire face à Nantes mais devra, pour cela, se passer de Fauvergue et Dante, suspendus alors que Schmitz et Plestan restent incertains.

Côté nantais, le moral est loin d'être au beau fixe. 16ème du championnat avec seulement 17 points, les Canaris s'enfoncent dans la crise. Des résultats en dent de scie, des défaites à répétition, une séparation latente avec certains groupes de supporters, le FC Nantes doit à tout prix l'emporter face aux Lillois s'ils ne veulent pas sombrer et passer la barre de la zone rouge. Mais il leur faudra pour cela renouer avec une victoire qui les fuit depuis le 16 octobre dernier et un succès face au PSG (1-0). Depuis, les Canaris n'ont empoché que deux points sur 21 possibles et ont subi pas moins de cinq défaites lors des sept derniers matches. «Nous devons changer afin de retrouver la confiance. Je crois que c'est possible si chacun adhère à la nouvelle approche que je vais proposer aujourd'hui aux joueurs et qui nous permettra de retrouver ensemble la confiance qui nous fait défaut (…) Le vrai risque est que le staff technique perde l'adhésion du groupe. Afin d'éviter cela, je propose à tous de se mobiliser sur un plan de reconstruction et de stabilisation clair et simple» assurait un entraîneur en sursis, Loïc Amisse. Cela suffira-t-il à faire chanter de nouveau les Canaris ? Par manque de joueurs, Amisse devrait reconduire l'équipe qui s'est inclinée le week-end dernier face à Nice (0-1) avec le possible retour de Capoue et Viveros. En revanche, Da Rocha et Quint sont forfaits pour la rencontre.

SochauxPSG

Quatrièmes du championnat avec 26 points, les Lionceaux sochaliens dament le pion aux présumés gros du championnat, passant devant les Monaco, Auxerre et autre Bordeaux. D'autant plus qu'une victoire leur permettrait de prendre une éventuelle troisième place en cas de mauvaise performance de l'Olympique de Marseille… Et au vu des dernières performances parisiennes, la tâche ne s'annonce pas si difficile que cela. Reste que les Lionceaux devront faire mieux que lors de leurs deux dernières sorties. Défaits par Lens (1-2) puis incapables de battre les Strasbourgeois (0-0), les Doubistes devront pourtant repartir de l'avant face à Paris s'ils veulent décoller à nouveau. «De toute façon, déjà pendant notre belle série, je disais que nous pouvions faire un mauvais résultat. Cela nous permet de prendre conscience qu'il faut jouer tous les matches à fond» confiait Johann Lonfat après les défaites face à Newcastle et Lens, relayé par Romain Pitau. «On a bien récupéré en retrouvant cette semaine un rythme de compétition plus classique. Nous savons que de nouvelles échéances vont se présenter, nous devons être au top» . La motivation est là, ne reste plus qu'à la concrétiser…Wilson Oruma et Jaouad Zaïri sont complètement rétablis et devraient faire leur retour dans le groupe.

Cinq jours après la déroute face au CSKA Moscou en Ligue des champions (1-3), les Parisiens ont droit à un périlleux déplacement à Sochaux. Et même si les Lionceaux ne l'ont pas emporté sur leur pelouse depuis la saison 1998-1999 face à Paris (1-0), les Parisiens sont très loin de partir confiants et favoris avant la rencontre. Incapables de montrer un quelconque sentiment de révolte, sans véritable fond de jeu, les hommes de Vahid Halilhodzic sont mal en point. Au niveau du jeu donc mais surtout au niveau du classement. 12ème avec 20 points, le club de la capitale est bien loin des ambitions affichées en début de saison et lutte aujourd'hui pour ne pas tomber encore plus bas. «Nous allons tâcher de relever la tête en championnat et d'obtenir une place plus conforme au rang du PSG. Les deux Coupes constituent aujourd'hui un objectif majeur pour le club. C'est le plus court chemin vers l'Europe. Nous devrons pour cela réussir une série de bons résultats» assure Vahid Halilhodzic sur le site officiel du club. A commencer par un bon résultat à Bonal, sous peine de sanction présidentielle… Hormis Rothen, toujours blessé et M'Bami, opéré de la cheville mercredi matin, le PSG devra se passer de Sylvain Armand, suspendu.

Les autres matches

Restant sur deux matches nuls et vierges consécutifs face à Ajaccio et Auxerre, les Girondins de Bordeaux attaquent ce week-end le premier des deux sommets qui les attend. Avant de rencontrer Monaco, les hommes de Michel Pavon rencontrent en effet l'Olympique Lyonnais avec pour principal objectif de décoller de leur 7ème place, à seulement trois points de la troisième marche du podium. Mais Bordeaux se présentera diminué face à Lyon puisque, en sus des blessés de longue date, Meriem et Jemmali sont suspendus et que Marouane Chamakh reste incertain. De leur côté, les Lyonnais se sont brillamment qualifiés pour les 8ème de finale de la Ligue des champions et se sont totalement rassurés quant à leur force de frappe après la véritable démonstration infligée au Sparta de Prague (5-0). De quoi ragaillardir les esprits lyonnais qui tenteront de préserver leur invincibilité. Paul Le Guen devrait faire revenir dans son groupe les quelques joueurs ménagés contre Prague, Govou, Juninho, Cris et Wiltord.

Rien ne va plus à Bastia. Alors qu'on les pensait en meilleure forme après leur victoire face à Caen lors de la 16ème journée (2-0), les Corses sont retombés dans leurs travers et ont été les premiers à tomber face aux Istréens. Avec un seul point d'avance sur les premiers relégables, les Strasbourgeois, les hommes de Ciccolini n'ont plus le choix et doivent l'emporter s'ils ne veulent pas tomber dans la zone rouge. Pierre-Yves André suspendu ne jouera pas, tout comme Cédric Uras, encore aux soins. Côté monégasque, l'heure est à la joie. Très beaux vainqueurs de La Corogne en Ligue des Champions (5-0), les hommes de Didier Deschamps auront à coeur de confirmer leur embellie face à Bastia. Et une semaine après sa victoire face à Rennes (la première en dix matches), il sera temps pour le club du rocher d'enchaîner une seconde victoire. Le match face à La Corogne aura fait des dégâts puisque Patrice Evra reste très incertain pour la rencontre face à Bastia.

La 18ème journée de L1 :

Samedi :

MarseilleAuxerre
LilleNantes
Toulouse – Istres
NiceAjaccio
BordeauxLyon
MetzStrasbourg
BastiaMonaco
Saint-Etienne – Caen
RennesLens

Dimanche :

Sochaux - PSG



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Quel serait le meilleur choix pour entraîner l'OM parmi les rumeurs actuelles ?

Claude Puel
Laurent Blanc
Leonardo Jardim
Gabriel Heinze
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Votre Equipe type
2018
par les lecteurs
de Maxifoot
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB