Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Les autres matchs
Par Christophe Andreeff - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 28/11/2004 à 14h32
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Les Lyonnais seraient-ils aussi puissants et invincibles que les Anglais d'Arsenal la saison passée ? Les Canaris peuvent trembler pour leur record. A ce rythme, Lyon va survoler le Championnat et ne laisse que des miettes ou presque, à ses poursuivants. Si Sochaux et Lille ne jouent que ce dimanche, Monaco et Bordeaux n'ont pris qu'un point. Marseille se replace provisoirement sur le
podium. Retrouvez toutes les infos de la seizième journée avec Maxifoot !

Bilan global des résultats

Et de seize ! Voilà seize journées que Lyon enchaîne depuis le début de la saison, sans perdre une seule fois. Auxerre, à son tour, a pu se rendre compte de l'état de forme des Gones, en ouverture de cette nouvelle journée de Championnat (2-1). Paradoxalement, Istres n'enregistre aucune victoire et s'incline lourdement à Rennes (3-1). Dans le même temps, le Stade Vélodrome retrouve de la voix, avec une réaction, psychologique pour certains, d'orgueil pour d'autres. Marseille s'impose largement contre Nantes (3-1). Toujours au chapitre des victoires, Bastia s'offre une bouffée d'oxygène avec trois points pris à Furiani, contre une pâle équipe de Caen (2-0). Monaco, qui espérait secrètement accumuler six victoires consécutives avant la trêve, a été tenu en échec par une formation toulousaine poussée par son public (0-0). Un match qui a vu l'arbitre officiel être remplacé pour cause de blessure en première période. La rencontre en a subi d'étranges conséquences sur le terrain. Bordeaux manque le coche, avec un match nul à domicile contre Ajaccio (0-0). Darcheville a retrouvé une place de titulaire. Enfin, Saint-Étienne a été chercher au courage, un point, en terre lorraine (2-2). Pour compléter cette seizième journée, trois rencontres se déroulent ce dimanche. Elles permettront d'en connaître un peu plus sur le panorama du classement, avec l'entrée en lice de Sochaux qui reçoit Lens et celle de Lille qui accueille Strasbourg. Quant aux Aiglons et aux Parisiens, ils en découdront en soirée pour conclure ce week-end de Championnat de Ligue 1.

Qu'il est bon de changer les mauvaises habitudes. Dix-sept buts ont déjà été inscrits au cours de ces sept premières rencontres. Beaucoup de premiers buts et pas de changements notables à signaler au classement général. Le Suisse Alexander Frei occupe toujours la première place avec sept réalisations, à égalité avec le Strasbourgeois Pagis. Lucas stagne toujours, avec six buts au compteur. Il devrait rapidement être débordé par les Monégasques Adebayor et Kallon, tout comme le Sochalien Ilan ou le Parisien Pauleta. Tous ces hommes comptent six buts également. Le Lillois Brunel ou encore le Niçois Agali peuvent espérer les rejoindre ce soir, avec pour l'instant cinq buts. Finalement, on retiendra plus de cette journée, le premier inscrit par Fiorèse avec Marseille, ou encore celui de Juninho qui n'était pas sur coup franc. Monterrubio a encore marqué sur penalty avec Rennes, alors que son coéquipier Sorlin réalise un doublé. On attend la suite ce soir.

La folle épopée (Lyon 2-1 Auxerre)

Il incombait à Lyon et à Auxerre d'ouvrir cette seizième journée du Championnat de France de Ligue 1. Après un déplacement délicat à Manchester, on était en droit de penser que les Bourguignons pouvaient tirer leur épingle du jeu à Gerland. Les hommes de Guy Roux ne sont pourtant pas parvenus à stopper cette équipe, toujours invaincue en Championnat et qui s'échappe littéralement en tête du classement. La faute à un début de match que les Auxerrois entamaient très mal. Govou ajustait un centre de l'aile droite, qui trouvait la tête de Wiltord (1-0, 5'). Malmenés en milieu de terrain, les visiteurs tachaient pourtant de se porter vers l'avant, en vain. Wiltord était tout près d'inscrire un doublé à la demi-heure de jeu, lorsqu'à la récupération d'un centre de la gauche de Malouda, sa tête venait flirter avec le poteau. En revanche, cela n'était que partie remise pour les Gones, qui réalisaient le break aussitôt après. Wiltord récupérait un ballon sur la droite et transmettait dans la surface à Juninho qui ne s'en laissait pas compter (2-0, 29'). De quoi laisser hurler de plaisir le Stade Gerland. Sans toutefois réagir avec intensité, les Bourguignons parvenaient à réduire le score en seconde période. Suite à une bonne transmission de Mathis, Cheyrou prenait le meilleur sur Cris et surprenait Puydebois (2-1, 67'). Inquiets de la réaction lyonnaise, les Auxerrois jouaient parfaitement le hors-jeu, mais ne parvenaient pas à égaliser. Les Lyonnais restent invaincus et s'emparent de trois précieux points contre un poursuivant direct. Score final 2-1 !

Les Girondins manquent le coche (Bordeaux 0-0 Ajaccio)

Les Bordelais avaient une double raison de désirer la victoire contre Ajaccio. Ils enchaînent une belle série, avec des victoires contre le PSG et Nantes. Ce qui change des multiples scores de parité enregistrés jusque là. Bordeaux se retrouvait en situation favorable pour se rapprocher du haut du classement, après la victoire en fin d'après-midi de Lyon sur Auxerre. A cela, il convenait d'ajouter le retour d'un certain Darcheville comme titulaire. La victoire n'a pas été au rendez-vous, mais l'attaquant girondin se montrait confiant sur son avenir et sa prestation. Il trouvait le poteau d'une superbe reprise en première période (25'). «J'avais de bonnes sensations. Dommage que j'ai eu une  petite pointe au mollet qui a obligé le coach à me retirer prématurément. Ce n'est pas bien grave et je serai rétabli dans quelques jours. Sinon, on a perdu deux points qu'il faudra aller récupérer à Auxerre.» Voilà des propos qui reflètent bien la volonté du groupe girondin de ne plus se laisser aspirer dans une série de résultats en demi-teinte. Dominer n'est pas gagner et les reprises de Darcheville ou de Chamakh en première période venaient en témoigner. Après la pause, Ouadah repoussait sur sa ligne une tête bordelaise. Ajaccio qui procédait par contres, tenait bon. «L'équipe de Bordeaux est en plein forme. On a bénéficié d'un peu de chance. On manque parfois d'un peu de culot, mais pour nous c'est un bon résultat» , estimait Roland Courbis après le coup de sifflet.
Score final 0-0 !

Soulagement à Furiani (Bastia 2-0)

La formation bastiaise n'a pas vraiment apprécié de se retrouver dans une position de relégable. Après une longue série sans succès, Bastia a renoué avec la victoire lors de la venue de Caen. Ce n'était pas arrivé depuis le 11 septembre contre Auxerre. Les Corses ont su éviter de commettre leurs traditionnelles erreurs de déconcentration. Suite à une faute de Lemaître sur André, Bastia obtenait un coup franc à l'entrée de la surface de réparation. Sidibé transformait (1-0, 7'). Caen n'a jamais semblé en mesure de revenir à la hauteur des Corses. Le jeune Planté a même effectué plusieurs sauvetages déterminants, empêchant l'addition d'être plus lourde. Toutefois, Vairelles inscrivait le but du break peu avant l'heure de jeu. Il déviait victorieusement un tir d'André, prenant ainsi Planté à contre-pied (2-0, 58'). Caen semblait bien aux abonnés absents, tout comme les supporters corses qui peuvent espérer un renouveau de leur équipe. Score final 2-0 !

Le Stadium apprécie le spectacle (Toulouse 0-0 Monaco)

Mombaerts semble plus que satisfait de la prestation de ses troupes, à l'issue de la venue des Monégasques dans la ville rose. «On a fait ce qui était prévu. On a essayé de mettre du rythme, d'empêcher Monaco de jouer. On bénéficie d'un groupe solide. Les joueurs tiennent bien leurs places, à l'image du jeune Congré, l'arrière gauche. On enchaîne sur une bonne série. J'espère que cela va durer.» Il faut bien avouer que les Toulousains ont de quoi se satisfaire de ce bon point acquis contre les Monégasques. La pression était forte, car ces derniers n'avaient pas hésité à déclarer que pour eux le Championnat allait commencer, qu'il restait six matches avant la trêve et qu'il convenait de tous les gagner. Pour autant, ce ne fût pas le cas. A l'arrivée, les hommes de la Principauté concèdent un septième match nul lors des neuf dernières rencontres. Car effectivement, l'adversaire a bien maîtrisé son sujet, devant un Stadium qui affichait encore près de trente mille spectateurs. Les véritables occasions n'ont pas pour autant été nombreuses. En revanche, côté toulousain, on estimait avoir été bafoué d'un penalty. L'arbitre de la rencontre, M. Garibian, s'était blessé en première mi-temps. Il a été remplacé par M. Grégoire. Cet incident n'a peut-être pas profité aux vingt-deux acteurs, en particulier les Toulousains. Emana était "agressé" dans la surface par Evra (48'). L'arbitre ne signalait pas la faute. Puis Givet adressait une passe en retrait à Audard qui touchait le ballon de la main. Là encore, l'arbitre décidait de laisser jouer, alors que le juge de touche avait signalé le geste (50'). Qu'à cela ne tienne, les Toulousains poursuivaient, confiants. Moreira se présentait seul, légèrement excentré. Sa tentative se voulait trop croisée (52').

Du côté monégasque,
Adebayor, s'infiltrait dans l'axe avant d'adresser une belle frappe qui trouvait le poteau (65'). La deuxième mi-temps se révélait donc nettement plus animée que la première. La dernière occasion était encore pour les Toulousains. Taider adressait une ultime frappe au ras du poteau (88'). Pas de quoi pleinement satisfaire l'entraîneur Didier Deschamps qui exprimait son désarroi. «Bon ou mauvais, cela reste un match nul de plus. Notre première mi-temps était laborieuse, contre une équipe de Toulouse qui a fait preuve de beaucoup de vivacité et d'engagement. On a été mieux après. On aurait pu marquer. On a eu un poteau. Voilà le constat pour ce soir.» Evra tachait d'avoir une vision légèrement plus optimiste. «On n'était pas satisfait avant la rencontre. Ce soir, on éprouve un sentiment de déception. Mais on a vu un bon état d'esprit, une grosse solidarité, un vrai bloc. On a juste manqué d'efficacité. On est content de l'état d'esprit, c'est tout.» Score final 0-0 !

La Lorraine tremble (Metz 2-2 Saint-Étienne)

En quête de points, les Lorrains espéraient bien emporter la victoire chez eux. La venue des Verts augurait d'une intéressante affiche, contre une équipe en pleine réussite et qui développe très bien son jeu. De nouveau confrontés à un promu, les Messins entamaient idéalement la rencontre. Suite à un corner de Ribéry, Méniri ouvrait le score de la tête (1-0, 7'). Nullement décontenancés, les Stéphanois ne paniquaient pas et allaient de l'avant. Des efforts récompensés par une égalisation rapide, suite à un bon mouvement et une remise de Piquionne qui trouvait Sablé à la conclusion (1-1, 12'). Une attitude positive sur le terrain que ne manquait pas de signaler Elie Baup à l'issue de la rencontre. «Dans des conditions difficiles, avec deux buts encaissés sur coups de pieds arrêtés, on a continué à lutter. On réussit à prendre un point grâce à cet état d'esprit. On ne s'est pas laissé perdre par les moments difficiles. On veut se battre, même si le sort n'est pas toujours favorable. J'apprécie cette volonté d'aller de l'avant que nous avons.» Une analyse toujours aussi judicieuse et pertinente. Les Lorrains reprenaient l'avantage sur penalty, suite à une faute de Camara sur Gueye. Proment transformait. Il signait de la plus belle des manières son retour parmi les siens (2-1, 21'). Malgré de bonnes interventions d'Agassa (habituel gardien remplaçant), les Lorrains ne tenaient pas le coup jusqu'au coup de sifflet final. Les Verts pressaient. Un centre de Diawara, repris en pivot par Hognon, venait conclure leurs efforts (2-2, 73'). Les Stéphanois pouvaient même envisager la victoire, si Agassa n'avait pas empêché Hellebuyck de concrétiser une nouvelle accélération (76'). Les Verts restent bien campés en milieu de tableau et poursuivent une série de quatre rencontres
sans défaites en Championnat. Score final 2-2 !

Encore raté (Rennes 3-1 Istres) !

Décidément, la victoire ne veut pas sourire aux Istréens. Les Rennais tenaient à profiter de cette rencontre contre la lanterne rouge, pour glaner des points à domicile. S'ils ont pu trembler un peu, les Bretons peuvent se satisfaire de renouer avec le succès à domicile, depuis la victoire contre Metz lors de la onzième journée. Riou était vite mis à contribution, sur une tentative de Monterrubio dès l'entame (1'). Acculés, les Istréens encaissaient le premier but dès la neuvième minute. On retrouvait Monterrubio dans ses oeuvres. Il adressait une ouverture parfaite pour Frei, dont le centre au second poteau pour la tête de Sorlin, allait faire mouche (1-0, 9'). En seconde période, Frei était bousculé dans la surface. Monterrubio, habitué à ce type d'exercice, transformait sereinement (2-0, 57'). Les Istréens réagissaient avec orgueil et malmenaient la défense rennaise, jusqu'à inscrire un but d'une frappe appuyée de Pelé à vingt mètres des cages d'Isaksson (2-1, 83'). Malgré de la bonne volonté, Istres ne parvenait pas à égaliser et encaissait même un troisième but dans les arrêts de jeu. Sorlin profitait d'un travail de sape de Mornar dans la défense adverse (3-1, 93'). Rennes s'accroche aux wagons. Score final 3-1 !

En raison des trois rencontres qui restent à disputer ce dimanche soir, vous retrouverez les rubriques Panorama du Classement et Perspectives d'Avenir en soirée, avec les temps forts de Sochaux-Lens et Lille-Strasbourg !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Faire revenir Juninho à l'OL est-il un bon choix pour le club lyonnais ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Votre Equipe type
2018
par les lecteurs
de Maxifoot
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB