Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Les enjeux - 16e journée
Par Marie Ange Kostoff - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 25/11/2004 à 22h01
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Des Marseillais en plein doute qui doivent se relancer face à Nantes, les Aiglons Niçois qui espèrent faire tomber la muraille parisienne, l'AJ Auxerre de Guy Roux qui aimeraient croquer le Roi Lyon, la 16ème journée de L1 a de quoi réchauffer les stades de France et de Navarre !

Les enjeux - 16e journée

Marseille - Nantes

Rien ne va plus à l'OM. Après José Anigo qui s'en va, c'est au tour de Christophe Bouchet de quitter le navire marseillais. Et pourtant, on ne peut dire qu'il y ait péril en la demeure puisque les Olympiens, 7ème avec 22 points, ne sont qu'à trois longueurs de la troisième place. Mais un fond de jeu aléatoire, une envie peu démontrée par les joueurs (notamment face au PSG par deux fois) ont mis sans dessus-dessous une équipe en plein doute. Car après la défaite face à Paris (1-2) et une difficile victoire face à Strasbourg, l'OM a été logiquement battu par Ajaccio (0-2), défaite qui a sonné le glas de José Anigo. C'est donc dans un climat plus que délétère que les Marseillais devront évoluer samedi face à Nantes, Albert Emon encore sur le banc, avant l'arrivée plus que probable de Philippe Troussier. «On aura à coeur de se racheter le week-end prochain à domicile» confiait Sylvain N'Diaye au sortir du match face à Strasbourg. Espérons pour les Marseillais que cela ne sera pas qu'un voeu pieux, sous peine de divorce durable avec le public… Seul Bixente Lizarazu, suspendu ne pourra être présent au Vélodrome.

Côté nantais, l'ambiance est bien moins électrique, malgré le mauvais classement des Canaris. Seulement 14ème avec 17 points, les joueurs de Loïc Amisse sont certes à cinq longueurs des Olympiens et pourraient leur recoller aux basques en cas de victoire, mais ne parviennent pas vraiment à décoller cette saison. Pour preuve, cette série de cinq matches sans victoires, dont deux défaites consécutives face à Lyon et Bordeaux. La tâche risque donc d'être d'autant plus difficile au Vélodrome que les Nantais n'ont qu'un faible rendement à l'extérieur. Cinq points récoltés en huit matches, une seule victoire (face à Strasbourg, 2-0), le bilan est loin d'être glorieux. Reste que face à une équipe marseillaise destabilisée, le FC Nantes a un coup à jouer. «On ne va pas faire attention à eux et surtout se focaliser sur nous, essayer de retrouver du jeu, des occasions, des buts et si possible gagner. Mais on ne va pas là-bas pour faire un nul ou perdre» confiait Grégory Pujol sur le site officiel du club. Privé de Jérémy Toulalan (suspendu) et Frédéric Da Rocha (blessés au mollet droit), Loïc Amisse devrait rappeler Viveros et Caceres, non retenus la semaine dernière face à Bordeaux.

NicePSG

Treizièmes du championnat, les Aiglons talonnent le Paris Saint-Germain qui ne les devancent qu'au goal average. La rencontre de dimanche soir est donc primordiale pour des Aiglons qui aimeraient se rapprocher de la tête du classement après des débuts de championnat en demi-teinte et une victoire qui les fuie depuis plus d'un mois. «On peut constater que nous avons eu trois séries distinctes : une première plutôt laborieuse, une seconde qui nous réussissait mieux, et en ce moment où nous fournissons plutôt du bon jeu mais avons un peu de mal devant le but. Nous sommes à présent à la recherche d'un parcours régulier» . L'OGC Nice devra donc retrouver plus d'efficacité face au but de Lionel Létizi s'il veut décrocher son adversaire du soir. Reste qu'il devra le faire sans Gernot Rohr, privé de banc de touche après avoir été expulsé le week-end dernier, face à Caen. Mais l'entraîneur niçois ne sera pas le seul absent puisque Jarjat, touché au genou ne sera pas de la partie. En revanche, Jankauskas, Agali, Dié, Varrault et Traoré (ces quatre derniers étant de retour de suspension) feront leur retour dans le groupe, de même que Vahirua.

Après leur bon match nul face à Chelsea en Ligue des Champions (0-0), les Parisiens doivent remettre leur bleu de chauffe et se concentrer à nouveau sur le championnat pour tenter de remonter au classement. Toujours 12ème de L1 avec 18 points, les hommes de Vahid Halilhodzic peinent à décoller, même le jeu prodigué depuis quelques semaines connaît un mieux incontestable. «Si le PSG ne s'est pas montré dans cette première partie de championnat à la hauteur de ce que l'on pouvait attendre de lui, il est incontestable que cette équipe est en train de se reconstruire très sérieusement depuis quelques semaines» . Il est vrai qu'en effet, si l'on écarte la déroute face à Bordeaux (0-3), le club de la capitale a retrouvé sa sérénité en défense et espère trouver une attaque peut-être plus efficace (7 buts seulement inscrits en huit matches). Ironie du sort, les deux entraîneurs pourraient diriger leurs équipes des tribunes puisque Vahid Halilhodzic a lui aussi été expulsé par M. Sars face à Lyon le week-end dernier… Hormis Ljuboja et Rothen, blessés, seul Mario Yepes, suspendu ne sera pas du voyage, Son absence devant certainement profiter à Helder.

LyonAuxerre

Quatre jours après son voyage à Old Trafford, l'Olympique Lyonnais retrouve un gros morceau de L1 pour la 16ème journée du championnat. Mais toujours solides leaders avec 33 points, soit huit d'avance sur leurs adversaires du soir, les Rhodaniens ont de quoi voir venir et peuvent aborder avec confiance leur match face à Auxerre. «Il faut maintenant se tourner vers le match d'Auxerre. Ce serait bien de distancer un peu plus cette formation au classement. On doit respecter cette formation qui avance sans faire de bruit, un peu à l'image de Bordeaux. Les Icaunais ont une nouvelle génération de joueurs qui n'a pas encore le charisme des anciennes, mais attention» prévient l'international français, Florent Malouda, prudent. Une prudence bien évidemment de mise du fait des blessés qui peuplent encore l'infirmerie lyonnaise. Car si Paul Le Guen n'a pas eu à déplorer de blessés après Manchester United-Lyon (2-1), Claudio Caçapa, Eric Abidal et Grégory Coupet sont toujours blessés.

Battus par Strasbourg 3 buts à 1 le week-end dernier lors de la 15ème journée, les Auxerrois ont connu la fin d'une belle série de sept matches sans défaites. Mais plus que trois points perdus, c'est le niveau de jeu prodigué à la Beaujoire qui a inquiété Guy Roux. «C'est un coup d'arrêt pour nous, mais j'ai remarqué plusieurs fois dans ma carrière que jamais on n'a réussi à rester huit matches consécutifs sans défaite» . Désormais 4ème au classement, devancé au goal average par Sochaux, les Bourguignons espèrent donc reprendre du poil de la bête face à Lyon, afin de prendre leurs distances sur les Lionceaux et de recoller aux basques du Roi Lyon. Reste que la tâche sera difficile comme l'avouait Guy Roux il y a quelques jours. «Maintenant on va essayer de bien finir l'année même si Lyon n'est peut-être pas le bon endroit pour se relancer» . Mais Guy Roux pourra tout de même se réjouir du retour de Yann Lachuer, absent face à Strasbourg. En revanche, Bonaventure Kalou sera toujours absent, tout comme Younes Kaboul, victime d'une fissure au pied droit.

Les autres matches

Forts de leur victoire face à Nantes le week-end dernier (1-0), les Bordelais se présentent désormais en force dans le haut du classement. Cinquièmes à seulement deux points de la troisième place de Sochaux et Auxerre, les hommes de Michel Pavon pourraient donc monter sur le podium en cas de victoire en Corse. On devrait pour cela retrouver le même groupe victorieux à Nantes, Jean-Claude Darcheville pouvant toutefois faire son entrée dès le début du match. Seuls Laslandes (hernie linguale), Albert Riera (péroné), blessés et Julien Faubert, suspendu, ne joueront pas face à Ajaccio. Les Corses tenteront quant à eux d'enchaîner une deuxième victoire consécutive après leur beau succès face à l'Olympique de Marseille (2-0). Une victoire qui leur permettrait, pourquoi pas, de sortir d'une zone rouge qu'ils n'ont pas quittée depuis le début de la saison. On ne change pas une équipe qui gagne, Rolland Courbis devrait donc reconduire les mêmes joueurs, avec éventuellement Gaspar, de retour de suspension, au sein de l'effectif. Seul Terrier et Marcelinho peuplent l'infirmerie.

Qui a dit que la deuxième place lilloise était une surprise ? Plus personne aujourd'hui ne se hasarderait à mettre en doute la qualité d'un groupe lillois solidaire, seul à pouvoir suivre le rythme lyonnais. A seulement trois longueurs des Rhodaniens, les Dogues ont laissé passer leur chance de revenir sur leurs concurrents directs après un match nul lors du derby du Nord face à Lens (1-1) mais comptent bien se rattraper face à Strasbourg. Reste qu'ils devront compter avec la fatigue européenne, contrairement à Strasbourg qui pourra compter avec une bonne semaine de repos et une confiance retrouvée après deux victoires lors des trois derniers matches, dont une dernière convaincante face à Auxerre (3-1). Autre bonne nouvelle pour les Alsaciens, le retour de deux blessés, Yves Deroff et Pascal Camadini. En revanche, Pascal Johansen, suspendu, ne sera pas du voyage.

Après leur nette victoire au stade Louis II, les Sochaliens se sont emparés avec autorité de la troisième marche du podium de L1. Une place qui vient couronner une belle série de huit rencontres sans défaite (5 victoires, trois nuls). Et si les jambes seront lourdes après leur match européen, nul doute que les Lionceaux tenteront de se rapprocher un peu plus des intouchables Lyonnais et Lillois… De leur côté, les Lensois sont au pied du mur. Avec seulement un point d'avance sur le premier relégable, Bastia, les Nordistes doivent l'emporter s'ils ne veulent pas plonger dans les profondeurs du classement. Il leur faudra toutefois oublier la pression qui pèse sur leurs épaules après plus de trois mois sans victoire… Malouda, Thomert et Cubilier, pour l'instant incertains, pourraient faire leur retour au sein de l'effectif, ce qui n'est pas encore le cas de Yoann Lachor et Vitorino Hilton.

La 16ème journée de L1 :

Samedi :

LyonAuxerre
ToulouseMonaco
Metz - Saint-Etienne
BordeauxAjaccio
MarseilleNantes
Bastia – Caen
Rennes – Istres

Dimanche

LilleStrasbourg
SochauxLens
Nice - PSG



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Etes-vous en faveur d'un retour de Karim Benzema en équipe de France ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB