Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
CdF / 16es de finale : Lille, Bordeaux et Rennes de justesse, la surprise Bourg Péronnas, Auxerre au tapis…
Par Nicolas Lagavardan - Actu Coupe De France, Mise en ligne: le 21/01/2012 à 21h30
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

A l'occasion des 16es de finale de la Coupe de France, Lille et Bordeaux se sont qualifiés sur le fil face à des adversaires de divisions inférieures. De même que Rennes à Nice. Ajaccio et Auxerre n'ont pas eu cette chance face à Bourg Péronnas et Châteauroux. Evian et Dijon sont passés... Retrouvez tous les résultats du jour avec le tour des stades de Maxifoot.

CdF / 16es de finale : Lille, Bordeaux et Rennes de justesse, la surprise Bourg Péronnas, Auxerre au tapis…
Le jeune Bruno a sauvé Lille face à Compiègne

Après la victoire du PSG sur le terrain de Sablé-sur-Sarthe vendredi soir (0-4), dix matchs comptant pour les 16es de finale de la Coupe de France étaient au programme ce samedi. Avec son lot de surprises… Comme à Auxerre, où Châteauroux s'est imposé (1-2), où à Bourg-en-Bresse où Bourg Péronnas (CFA) a éliminé Ajaccio (3-2 ap).

De leur côté, Lille et Bordeaux sont passés près du gouffre à Compiègne (0-1 ap) et Créteil (2-2 ap, 3 tab 4). La hiérarchie a en revanche été respectée à Dijon face à Istres (2-1), A Valence ou Evian TG s'est imposé (0-2) et à Limoges où Drancy s'est qualifié (0-2). Quevilly a en revanche créé une petite surprise face à Angers (1-0), ainsi qu'Orléans à Niort (1-2). En soirée, Rennes a validé son billet au bout du suspense à Nice (0-0, 4 tab 5).

Lille a eu chaud (Compiègne - Lille : 0-1 ap)

Lille est passé par la petite porte pour obtenir son billet pour les huitièmes de finale de la Coupe de France. Le champion de France et tenant du titre a longtemps été tenu en échec par Compiègne à Beauvais, sur une pelouse catastrophique. Sur leur seule véritable occasion, les amateurs sont même passés tout près de l'exploit sur une frappe lointaine d'Aulon sur la barre de Landreau (56e) ! Malgré trois divisions d'écarts, les Lillois peu inspirés offensivement, ont dû patienter jusqu'à la prolongation avant de pouvoir forcer le verrou de la valeureuse équipe de CFA (0-1 ap). Le jeune Gianni Bruno a délivré le LOSC de la tête, sur un centre de Florent Balmont au premier poteau (113e).

Bordeaux s'est fait peur (Créteil - Bordeaux : 2-2 ap, 3 tab 4)

Bordeaux s'est fait une belle frayeur sur la pelouse de Créteil (2-2 ap, 3 tab 4). Francis Gillot avait pourtant aligné son équipe type avec la première apparition de Ludovic Obraniak. Les Girondins ont même mené deux fois au score sur des buts de Mickaël Ciani (61e) et Henri Saivet (91e), mais les Lusitaniens ont trouvé les ressources pour égaliser avec un doublé de Marcel Essombé (77e, 97e). Jean-Michel Lesage a écopé d'un carton rouge durant la prolongation (114e) mais le pensionnaire de National a tenu jusqu'au bout, avant de craquer lors de la séance fatidique des tirs au but durant laquelle Cédric Carrasso a réalisé deux parades. Le gardien bordelais a encore sauvé le coup, comme à Saint-Etienne au tour précédent…

Rennes a mis le temps (Nice - Rennes : 0-0, 4 tab 5)

Rennes s'est imposé à Nice au bout du suspense (0-0, 4 tab 5). Durant le temps réglementaire, les coéquipiers de Yann M'Vila ont légèrement dominé les débats et auraient pu rafler la mise dans les dernières secondes, si Raul Fernandez n'avait pas dévié le lob de Julien Féret du bout des doigts sur la transversale (90e+1). En tout début de prolongation, Stéphane Bahoken qui était rentré à la 84e, à dû sortir sur blessure, laissant Nice à dix contre onze.

Mais malgré cette supériorité numérique, les Bretons n'ont pas su trouver la faille, butant souvent sur Fernandez dans un grand soir. Féret a une nouvelle fois eu la balle de match mais sa frappe fuyait le cadre (119e). La séance des tirs au but a tourné à l'avantage des Rennais qui ont converti leurs cinq tentatives, tandis que le dernier tireur niçois, Anthony Mounier est tombé sur Benoît Costil. Une qualification somme toute méritée pour les hommes de Frédéric Antonetti.

Bourg Péronnas crée la sensation (Bourg Péronnas - Ajaccio : 3-2 ap)

Le premier match du jour a débouché sur une surprise à Bourg-en-Bresse, où Bourg Péronnas s'est imposé (3-2 ap) face à l'AJ Ajaccio. La lanterne rouge de Ligue 1 avait pourtant ouvert le score par Richard Socrier (48e), mais Soulimane Benchaïb a permis à l'équipe de CFA de reprendre les devants grâce à un doublé (72e, 78e). Les amateurs pensaient avoir fait le plus dur mais Mehdi Mostefa jetait un froid dans les dernières secondes du temps réglementaire (90e+4). Ce n'était finalement que partie remise. Durant la prolongation, Julio Tavares a permis aux supporters de Bourg Péronnas d'exulter en redonnant un avantage définitif à son équipe (104e).

Bourgeois punit Auxerre (Auxerre - Châteauroux : 1-2)

Châteauroux a signé la deuxième sensation de la journée. Le pensionnaire de Ligue 2 est allé s'imposé (1-2) sur la pelouse de l'AJ Auxerre ! Les Castelroussins ont rapidement mené au tableau d'affichage avec un doublé de Maxime Bourgeois (31e, 33e), prêté depuis le début de la saison par… l'AJA ! Dariusz Dudka (77e) a permis aux Bourguignons d'espérer en seconde période, mais en vain. Grosse désillusion pour les hommes de Laurent Fournier qui n'ont plus que le championnat pour pleurer.

Dijon sauvé par ses recrues Kakuta et Koné (Dijon - Istres : 2-1)

La hiérarchie a été respectée à Dijon. Sur sa pelouse, le DFCO a dominé Istres (2-1) et poursuit sa route dans la compétition. Mais la qualification n'a pas été si simple à obtenir. Le pensionnaire de Ligue 2 a en effet ouvert la marque par Nassim Akrour (21e). Le promu en L1 a finalement été sauvé par ses deux recrues hivernales, les attaquants Gaël Kakuta (31e) et Koro Koné (51e).

Evian TG évite le piège (Valence - Evian TG : 0-2)

Contrairement à d'autres, Evian Thonon Gaillard n'est pas tombé dans le piège. Le club haut-savoyard est allé s'imposer (0-2) sur la pelouse de l'AS Valence. Yannick Sagbo a rapidement rassuré son équipe (8e), mais le promu en Ligue 1 a toutefois dû attendre la fin de match avant de se rassurer complètement face au club de CFA, par l'intermédiaire d'Ali M'Madi (90e).

Orléans, Quevilly et Drancy et passent le cap, Niort, Angers et Limoges éliminés

Niort s'est incliné face à Orléans (1-2), une petite surprise dans ce match entre équipes de National, puisque les Chamois sont largement en tête de la division, alors que leur adversaire du jour pointe à la neuvième place à quatorze longueurs derrière. Tout s'est joué en première période, Guillaume Insou (11e) et Benoît Darcy (43e) ont marqué les deux buts orléanais, Simon Hebras avait égalisé (24e).

Malgré une division d'écart, Quevilly a réussi la performance d'éliminer Angers (1-0). Demi-finaliste de l'épreuve il y a deux ans, le pensionnaire de National s'est imposé grâce à un but de Joris Colinet (47e) et se reprend à rêver…

La hiérarchie a été respectée à Limoges (CFA 2), où Drancy (CFA) s'est imposé (0-2) avec un doublé de Ted Bolongo en fin de match (80e, 83e).

Suite des festivités dimanche, avec au programme : Ajaccio GFCO – Troyes, Luçon – Lyon, Valenciennes – Bastia et Marseille – Le Havre. Le dernier match entre Tours et Montpellier se jouera lundi. Retrouvez tous les résultats de la Coupe de France sur Maxifoot en cliquant ici.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 2 / CdF / CdL


Sondage Maxifoot
Quel serait le meilleur choix pour entraîner l'OM parmi les rumeurs actuelles ?

Claude Puel
Laurent Blanc
Leonardo Jardim
Gabriel Heinze
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Les VIDEOS populaires du moment



 A SUIVRE
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Votre Equipe type
2018
par les lecteurs
de Maxifoot
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB