Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Le Baromètre de la Semaine - N°7
Par David Lebleu - Le Barometre De La Semaine, Mise en ligne: le 20/09/2004 à 14h25
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Cette semaine, la jeunesse française, les gardiens de Ligue 1 et l'attaque auxerroise sont les trois valeurs en hausse. Pour les valeurs en baisse, les tROMAtisés, France 6 – Europe 12 et Camacho devant ! Découvrez les faits marquants de l'actualité avec Maxifoot.

Les valeurs en hausse

Jeunesse française

A partir de quand un joueur passe du niveau espoir au statut de confirmé ? Question d'âge ; question de maturité ; question de technique, de tactique, de physique ; question de notoriété ; question de reconnaissance ; question de valeur marchande… ? Une chose est pourtant rassurante, la jeunesse française a de beaux jours devant elle. Commençons par les Djibril Cissé (23 ans), Philippe Mexés (22 ans), Mickaël Landreau (25 ans), Gaël Givet (23 ans) et autre Sébastien Squillaci (24 ans) pour ne citer que quelques «vieux» jeunes aguerris. Continuons par la nouvelle génération montante. Hatem Ben Arfa (17 ans), Rio Mavuba (20 ans), Jérémy Menez (17 ans), Samir Nasri (17 ans), Jérémy Clément (20 ans), Jérémy Berthod (20 ans), Franck Ribery (21 ans), Jacques Faty (20 ans), Grégory Bourillon (20 ans)… tous de très jeunes pousses qui grandissent… dans des clubs de Ligue 1 avant, sans doute, de migrer plus tard vers la Liga, la Bundesliga, le Calcio ou encore la Premier League. Pourquoi donc s'inquiéter outre mesure ? Ne doutons pas un seul instant de notre richesse, notre système de formation donne encore de belles perspectives. A nos techniciens et dirigeants de gérer la suite…

Gardiens de Ligue1

Honneur cette semaine aux gardiens de but qui jouent dans notre championnat. On l'oublie souvent… mais si la Ligue 1 est l'une des moins prolifique d'Europe, les gardiens ont forcément leur part de responsabilité. En France, ni de Howard ni de «calamity James» pour ne citer que deux d'entre eux. Que de bons et talentueux joueurs. De Fabien Barthez à Grégory Coupet en passant par Mickaël Landreau, Charles Itandje, Fabien Penneteau, Ulrich Ramé, Fabien Cool, Jérome Alonzo, Lionel Letizi ou Teddy Richert pour les Français, ou encore Flavio Roma, Andreas Isaksson ou Tony Sylva pour les étrangers… que du beau monde. Alors, plus de buts et plus de matches spectaculaires… pour demain ? Pas si sûr quand nous voyons la qualité de ces joueurs !

L'attaque auxerroise

Merci Guy ! Quelle moisson ! 18 buts sur les terrains nationaux en 10 matches et la France continue à explorer les chemins de l'herméticité. Alors, merci à la jeunesse auxerroise qui, seule, apporte plus de 22% des buts de la 6e journée de Ligue 1. Avec ses quatre buts contre l'ex-leader messin (Benjani par deux fois, Kalou et Mathis) sans en concéder un seul, la formation bourguignonne accède à la deuxième place. Les saisons passent et les joueurs ajaïstes continuent leur chemin. Malgré le départ de ces cadres qu'étaient Djibril Cissé, Philippe Mexés, Jean-Alain Boumsong, la «mayonnaise yonnaise» est en train de prendre. Avec le talentueux Mwaruwari Benjani en pointe, assisté de pourvoyeurs clairvoyants tels que Kanga Akalé et Bonaventure Kalou, emmenés par Cap'tain Yann Lachuer, devant un axe défensif fermé à double tour par Stéphane Grichting, René Bolf, Benoît Cheyrou et Philippe Violeau et barricadés par un Fabien Cool de très haut niveau… Nul doute, Notre Guy Roux national peut viser sans aucune contestation possible… le maintien.

Nous aurions pu évoquer ici le doublé de David Trezeguet contre l'Atalanta Bergame ou encore l'apaisement entre Raymond Domenech et les Gunners d'Arsenal.

Les valeurs en baisse

Les tROMAtisés

Aïe aïe aïe ! L'AS Roma est de retour… mais pas avec de bonnes intentions malheureusement ! Les joueurs, diriez-vous, ne sont pas responsables ? Bien au contraire, politiques, dirigeants et joueurs sont les principaux coupables. Souvenons-nous des banderoles des derbies romains emprunts de haine et racisme en tout genre. Aucune sanction ferme, efficace et exemplaire condamnant ces débordements. Rappelons-nous du comportement du talentueux mais ô combien fantasque capitaine Francesco Totti (cartons rouges multiples en amont, crachat en aval). Il est pourtant l'une des figures de proue du calcio et se doit en contre-partie de montrer l'exemple. Que dire de plus au sujet de l'expulsion de Cassano lors du 2nd match de championnat ? Retenons encore les 200 blessés recensés lors du fameux Lazio-Roma arrêté en Mars dernier. Bagarre générale au sein des publics ennemis tellement aiguisés qu'ils ont sauté sur le premier prétexte qui passait devant eux. En l'occurrence, selon les tifosi, la Police aurait écrasé un jeune supporter en tentant de calmer un groupe d'ultras (rumeur infondée a posteriori). Dernier épisode en date : en Champions League, l'arbitre suédois Anders Frisk expulse le Français Philippe Mexés auteur d'un coup de pied volontaire (sanction justifiée) et que fait le public… jet d'objets en tout genre en tentant de viser l'homme en noir. Résultat : crâne en sang, match arrêté. A coup sûr, la sanction qui va tomber va faire grincer des dents. Tant pis pour la capitale italienne, tant mieux pour le football.

France 6 – Europe 12 !

Si nous attribuions des points du type championnat (3, 1 et 0 points) et que nous additionnions les résultats français d'un côté et européens de l'autre, nous obtiendrions ce triste score. Sur les sept matches de la semaine dernière, le bilan français est d'une victoire (Sochaux à Bonnal contre Stabaek 4 à 0), trois nuls (Lyon à Gerland contre Man.Utd 2 : 2, Auxerre à Aalborg 1 : 1 et Lille à Shelbourne 2 : 2) et trois défaites (PSG au Parc contre Chelsea 0 : 3, AS Monaco à Liverpool 2 : 0 et Châteauroux à Bruges 4 : 0). Si nous distinguons la Champions League de la coupe de l'UEFA, le résultat est même très sévère pour les «champions» avec un sec 7 – 1, au contraire de la «petite» coupe (5 points de part et d'autre) ! Les matches retour de cette dernière devraient a priori voir la qualification des Bourguignons, des Lillois et des Sochaliens. Reste à espérer que cette première journée de ligue des champions ne soit qu'un accident et que la suite nous apporte son lot de bonnes nouvelles.

Camacho devant !

José Antonio Camacho part ! Le président Florentino Perez vient d'accepter la démission du coach du Real Madrid, cette «valeureuse» équipe. Le peuple madrilène, qui souhaitait une main ferme dans le vestiaire, peut se préparer à recevoir un nouvel entraîneur (en attendant, c'est provisoirement Mariano Garcia Remon, l'adjoint du démissionnaire qui reprend le lourd flambeau)! A peine fin Septembre, trois matches de Liga et un premier match de Champions League (raclée 3 à 0 à Leverkusen) et pas plus que Queiroz, Camacho n'aura réussi à maîtriser les Galactiques. Star ou pas, jouer au ballon, il faut le vouloir. Pas facile d'être motivé collectivement quand un joueur gagne seul plus d'euros en droits publicitaires qu'en salaire annuel. Pas étonnant de voir des clubs moins huppés, l'esprit solidaire bien huilé, venir taper les grands. Le football, à l'instar du rugby, du basket ou encore du hand est un sport collectif par excellence. Il ne suffit pas d'empiler les bons joueurs à côté des autres pour garantir les victoires. Si les dirigeants d'un club se jouent du football… et non au football… si les dirigeants sont plus passionnés par la valeur de l'Euro que par l'ambition du ballon… alors l'équipe qu'ils tentent de mettre sur pied ne peut tenir très longtemps…Ouf ! la morale est sauve.

Nous aurions pu évoquer ici la troisième défaite en six matches du PSG ou encore la faiblesse du jeu marseillais malgré sa victoire 1 à 0 face au Pitchounes toulousains.

Merci, et à la semaine prochaine !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1

Top 5 des VIDEOS de l'année

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment



 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB