Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Le TOP Déclarations de la semaine - N°5
Par Guillaume Batailler - Top Declarations, Mise en ligne: le 09/09/2004 à 23h52
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Le TOP déclarations de la semaine revient sur les réactions de Lorik Cana au sujet de la victoire de l'Albanie contre la Grèce. Jocelyn Gourvennec qui n'a pas de club. Mais aussi, Marco Van Basten, Zinédine Zidane ou encore Rolland Courbis qui vit l'enfer en Russie.

Maxifoot vous recense un listing des 10 déclarations les plus intéressantes, pertinentes ou originales de la semaine. A ne pas manquer pour avoir une oeil complet sur toute l'actu de la semaine.

Marco Van Basten (Pays-Bas) «Ma vie a basculé»

L'ancien attaquant néerlandais est devenu depuis cet été le nouveau sélectionneur de son pays. Il raconte comment il perçoit sa nouvelle vie «je dois avouer que du jour au lendemain ma vie a basculé. J'ai longtemps pensé, d'ailleurs, que ce job serait une future étape de ma carrière. Maintenant, il s'agissait d'une opportunité à saisir, pour occuper le meilleur job des Pays-Bas. C'était trop beau pour le laisser passer» . L'ex-champion d'Europe 1988 explique la manière dont il veut travailler «Le fait que l'équipe soit jeune est secondaire à mes yeux. Si un joueur de trente-sept ans est meilleur qu'un de vingt et un ans, il jouera. Avec moi, chaque joueur aura sa chance. Nous souhaitons pratiquer un football attractif, plein d'initiatives, à l'image des Pays-bas en 1974. Sur le terrain, je veux que mes joueurs prennent du plaisir» . Il n'a pas changé, Marco, il aime toujours autant le spectacle !

Fabrice Fiorèse (OM) «Vahid avait changé»

L'affaire Fiorèse n'en finit pas et chacun des deux clubs ne cesse de parler sur l'autre. Cette fois-ci, l'ancien guingampais, qui revient sur les raisons pourquoi il ne s'entendait plus avec l'entraîneur bosniaque «j'ai expliqué que je n'appréciais plus ses méthodes. Depuis, quelque temps, certaines de ses paroles n'étaient plus respectueuses. Le coach avait changé. Se sentait-il intouchable? Il avait des mots blessants» . La semaine dernière, l'attaquant n'avait pas voulu polémiquer sur son transfert surprise, mais, cette semaine, il est même rentré dans les détails «au terme de ma mise à pied, j'avais eu une réunion avec le président Graille. Ca s'était bien passé et je lui avais dit que j'étais à 300% parisien. Mais, ce qui a changé la donne, c'est le coup de fil d'Alain Roche à mon manager en disant que le coach ne voulait plus de moi et que j'avais 24 heures pour changer de club. Un peu plus tard dans la soirée, j'ai eu José Anigo dont le discours m'a beaucoup plu, et c'est ce qui a fait pencher la balance» . On a hâte d'être au prochain PSG-OM !

Lorik Cana (Albanie) «Historique»

Samedi soir à Tirana, l'Albanie a battu la Grèce (2-1), championne d'Europe en titre. Lorik Cana, milieu de terrain, raconte l'ampleur de l'exploit réalisé par les Albanais «c'est quelque chose de grand, un souvenir que je garderai toute ma vie. Il y avait plus de 200 000 personnes dans les rues. C'était une marée humaine indescriptible, tous les gens étaient habillés en rouge et noir. On a eu du mal à arriver au Stade, certains joueurs avaient les larmes aux yeux. Ce n'était pas possible qu'on ne gagne pas» . Le joueur du PSG, tout heureux et fier de la prestation de son équipe, détaille le match «on avait préparé un dispositif pour contrer la Grèce. Je me suis occupé de Charisteas et il n'a pas marqué. L'Albanie, en tête de son groupe, même après la première journée, c'est historique !» . L'Albanie, en Coupe du Monde, ce serait une première !

Jocelyn Gourvennec «Je suis au chômage»

L'ancien rennais n'a toujours pas trouvé de club, et il s'entraîne pour le moment avec l'équipe CFA de Nantes. Le milieu de terrain livre ses impressions sur cette période assez dure «des équipes américaines me voulaient, ainsi qu'espagnoles, mais des problèmes de contrat de dernière minute ont fait changer ma décision. Je ne suis pas mort pour le foot ! Un club du Qatar me voulait mais si j'y étais allé, cela aurait été pour l'argent et cela ne m'intéresse pas» . Mais l'ex-international espoirs est lucide et pas rancunier «s'il y a un responsable, un coupable à cette période, c'est moi ! Je ne suis pas du genre à fuir mes responsabilités. J'ai une expérience qui serait très utiles à un club. Mais je ne me voile pas la face. Je suis au chômage et je touche les ASSEDIC. Les jeunes doivent comprendre que, dans le foot, tout va très vite» . Curieux qu'un milieu de terrain si talentueux n'arrive pas à trouver un club de L1 aujourd'hui !

Lilian Thuram (EdF) «je n'ai pas pris cette décision à la légère»

L'ancien cadredes Bleus explique pourquoi il a souhaité quitter la sélection tricolore «c'est l'aboutissement d'une longue démarche. Cela faisait pas mal de temps que j'y pensais. Depuis la Coupe du monde 2002, pour être plus précis. Et puis, j'étais reparti pour la qualification pour le Championnat d'Europe, et je m'étais dis que ce n'était pas le meilleur moment pour partir. J'avais un peu l'impression que je les aurais laissés dans la difficulté. Avec tout ce que les Bleus m'avait donné, je ne pouvais pas agir ainsi. Après avoir fait le point et discuté avec des joueurs, j'ai décidé de participer à l'Euro et de me retirer après» . Le Turinois montre à quel point il avait un point d'attache fort avec l'Equipe de France «Les Bleus, c'est quand même quelque chose de particulier. On peut jouer dans les plus grands clubs du monde, le truc le plus fort reste de porter le maillot de son pays. Donc prendre la décision de s'arrêter est quelque chose de profond et de personnel» . Quelque soit la décision, il faut la respecter !

José Anigo (OM) «Paris a mis le feu aux poudres»

L'entraîneur marseillais remet de l'huile sur le feu concernant le duel de déclarations entre l'OM et le PSG qui anime les deux clubs depuis le transfert choc de Fabrice Fiorèse «c'est Paris, ils ont mis le feu aux poudres. Ce sont eux qui assumeront l'entière responsabilité de ce qui se pourra se passer lors du match PSG-OM. C'est bien beau d'affirmer vouloir la paix toute l'année et ensuite enflammer l'ambiance comme ils l'ont fait là. Ce n'était pas intelligent, et surtout très mal venu» . José Anigo, d'ailleurs, ne ménage pas ses propos «déjà quand on a pris Déhu, ils se sont demandés où on prenait l'argent. Maintenant, c'est la thèse du complot. Il faut que ça s'arrête. Il faut que Halilhodzic arrête de se prendre pour un autre. Qu'il m'oublie, c'est ce que je lui demande» . Ca rappelle les déclarations d'avants- matches PSG-OM du début des années 90...

Zinédine Zidane (EdF) «crier Zizou ne sert plus à rien»

A l'instar de ses anciens partenaires qui ont quitté la sélection tricolore cet été (Thuram, Lizarazu), le Madrilène explique comment il vit sa nouvelle situation sans les Bleus «cela a été très difficile de prendre cette décision mais, maintenant, que c'est fait, je vois cette saison comme les autres. Surtout parce que c'est bientôt la fin. Il ne me reste deux ou trois ans à jouer» . L'ex-champion du monde 1998 revient également sur l'enthousiasme à son égard du public français lors des matches de l'équipe de France actuelle «cela me fait toujours plaisir de voir une ou deux banderoles dans un stade. Mais cela ne sert plus à rien de crier « Zizou, Zizou» . Je sais que quand on est sur un terrain et que les gens crient le nom d'un joueur qui s'en va, ça ne plait pas aux joueurs qui restent ». Toujours aussi solidaire ce Zizou !

Raymond Domenech (EdF) «Je suis inquiet»

A la suite du match remporté par la France face aux Iles Féroé (2-0), l'entraîneur des Bleus a dressé un bilan de la rencontre «on a pris trois points. C'est déjà bien. Cependant, on était en difficultés dans trop de domaines. Pour exister, à n'importe quel niveau, il faut gagner des duels. J'ai eu très peur dans le premier quart d'heure et lorsque l'on était réduit à dix, nous n'avons pas été d'une sérénité totale» . L'ancien joueur de Lyon n'est, en tout cas, pas très optimiste «je suis inquiet. Pour préparer la suite, il va falloir montrer plus de détermination. J'avais déjà une certaine notion de l'immensité du chantier. Je n'en ai que la confirmation» . Il garde, toutefois, un peu d'optimisme «la seule chose intéressante et positive, c'est que tous les internationaux vont jouer beaucoup plus à partir de maintenant, ce qui devrait leur permettre d'élever leur niveau de jeu» . Courage Raymond !

Rolland Courbis (Alania Vladikavkaz) «je vais peut-être bientôt quitter le club»

L'ancien entraîneur de l'OM entraîne le club russe, Alania Vladikavkaz, depuis le début de l'année. Il se trouve que ce club se situe tout près du lieu des massacres de Beslan qui ont été commis ces derniers jours. Rolland Courbis raconte «il est évident qu'il n'est pas facile pour les joueurs de s'entraîner sereinement. De près ou de loin, pas mal de gens ont été concernés par ces massacres. Depuis ce qui s'est passé, tout est devenu gris, on dirait que le ciel pleure et les gens ont un regard» . Evidemment, le marseillais de naissance ne vit pas très bien cette situation ce qui va l'amener à changer d'air très bientôt «ce que j'ai vu, il faut être costaud pour le digérer. La notion de défaite ou de victoire, elle est très relative. Les joueurs m'ont demandé de rester jusqu'à la fin du championnat, le 11 novembre, mais je ne sais pas si je pourrai» .

René Girard (EdF espoirs) «on progresse»

Le sélectionneur des espoirs français a tenu à encourager ses joueurs après le succès face à Israël samedi (1-0) et le match nul de mercredi contre la Slovaquie (1-1) « J'ai vu beaucoup de jeu, et nous avons été plus complets que face à Israël. J'ai débuté le match avec beaucoup de modifications. Ca m'a permis de voir tout le monde. Sur l'ensemble, il y avait encore du mieux. On progresse, on avance «. René Girard parle de son groupe qu'il apprécie de plus en plus» C'est indéniablement un groupe réceptif, qui vit bien ensemble. On ressent de la fraîcheur dans les têtes et dans le jeu. Il y a des joueurs qui se connaissaient déjà. A ceux-là sont venus se greffer des éléments qui évoluent dans des clubs qui marchent. Ils ont ajouté de la vie. De la joie de vivre, du beau jeu, si cela pouvait être le cas chez les A !

A la semaine prochaine pour une nouvelle édition du Top Déclarations de la semaine !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Sondage Maxifoot
Constituez votre meilleur onze 2019 ! Quel défenseur central numéro 1 ?

Daley Blind (Ajax)
Matthijs de Ligt (Juventus)
José Maria Giménez (Atletico)
Kaildou Koulibaly (Naples)
Aymeric Laporte (Manchester City)
Gerard Piqué (Barcelone)
Sergio Ramos (Real)
Virgil van Dijk (Liverpool)
Jan Vertonghen (Tottenham)
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les VIDEOS populaires du moment



Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB