Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Les autres matchs
Par Christophe Andreeff - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 29/08/2004 à 13h49
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Après des débuts timides, Auxerre revient en grande pompe se placer en haut du classement. Toulouse, Lens ou encore Bordeaux, confirment leurs bons démarrages. Monaco ne fait pas mieux qu'un match nul (1-1) et Lyon préserve son invincibilité.

Bilan global des résultats

Pas mal de tensions lors de cette quatrième journée. Les formations ont du s'arracher pour décrocher les trois points ou préserver le nul. Seules trois équipes l'emportent à domicile. En fin d'après-midi, Bordeaux s'était imposé contre Sochaux avec la manière (2-0) (cf mini-format). Lyon a bataillé ferme pour prendre le meilleur sur Lille (1-0). Enfin, Auxerre a su trouver la faille pour s'imposer au finish contre le promu Caen (1-0). En revanche, la tache fût plus difficile pour Monaco à Lens (1-1) et surtout pour les Canaris, obligés de chasser derrière Toulouse (2-2). On retient les trois autres scores de parité entre Strasbourg et Istres (1-1), Ajaccio et Rennes (1-1), tandis que vendredi soir Nice et Bastia n'avait pu se départager (1-1). La seule victoire à l'extérieur demeure celle des Lorrains à Marseille (1-3) (Cf mini-format). Ce dimanche, le PSG cherchera à obtenir sa première victoire contre Saint-Etienne.

Du côté des buteurs, on note la première pour le Girondin Rool, tandis que Laslandes poursuit sa belle carrière. Frei occupe désormais seul la tête, avec quatre réalisations. Tum (+2) et Pagis (+1) rejoignent Chamakh avec trois buts. Vingt ont été inscrits pour l'instant.

Panorama des résultats

Comme chaque semaine, voici en quelques coups d'oeil l'essentiel de ce qu'il faut retenir des autres rencontres.

Lyon échappe au pire : Lyon 1-0 Lille

Les Gones préservent leur invincibilité en Championnat, sans toutefois complètement séduire. La principale curiosité de la rencontre a été la présence de Cris dans l'axe de la défense et qui a récolté un carton jaune en première période. En l'absence d'Elber (indisponible durant plusieurs mois), Frau a inscrit son premier but sous ses nouvelles couleurs. Suite à une transversale d'Abidal pour Govou sur l'aile droite, il reprenait le centre de volée de celui-ci, après un excellent contrôle. Sa frappe croisée du droit venait se loger dans le petit filet de Sylva (1-0, 8'). Passé ce petit chef-d'oeuvre de réalisation, Lyon n'a pas réussi à enflammer son public. «Je suis content du résultat et de ces huit points de pris. Notre jeu comporte toujours des imperfections, mais ce qui prime à mes yeux reste ce bon état d'esprit» , résumait Paul Le Guen à l'issue du match. A Lille, on nourrit quelques regrets bien compréhensibles.

Monaco et Lens sortent le grand jeu (1-1)

Bollaërt n'a pas été déçu du spectacle proposé par deux formations entreprenantes et au visage conquérent. En début de rencontre, Monaco ouvrait la marque par l'intermédiaire de Kallon. A l'angle des seize mètres, il ajustait une splendide frappe enroulée du pied droit, sous la transversale (0-1, 9'). Juste avant la pause, Lens égalisait logiquement sur coup franc. Roma était feinté par Keita, puis battu par la frappe enroulée du gauche de Gillet (1-1, 42'). A noter qu'en seconde période, Chevanton trouvait la transversale d'Itandje (53') qui était encore à la parade en fin de rencontre. «On a trop laissé jouer les Monégasques, avant de montrer plus d'aggressivité. Cette équipe est pleine de promesses» , estimait Joël Muller. Même son de cloche à Monaco où Deschamps a apprécié le jeu engagé et les intentions. Lens demeure invaincu et se hisse à la troisième place et peut assurément compter sur un Hilton intraitable à son poste.

Auxerre à l'arraché : Auxerre 1-0 Caen

Caen encaisse sa première défaite de la saison en Bourgogne. Mathis a libéré ses coéquipiers, après une action collective. Kalou servait Pieroni dans la surface. Celui-ci talonnait pour Mathis, dont la reprise instantanée du pied droit faisait mouche 1-0, 93'). Auxerre était logiquement récompensé de son pressing incessant et semble démontrer qu'il faudra encore compter avec eux cette saison.

Nantes s'accroche aux branches contre Toulouse (2-2)

Ceux qui ont eu la bonne idée de se rendre à la Beaujoire n'ont pas été déçus du spectacle. Si les Canaris courent toujours après un premier succès, Toulouse a le vent en poupe. Voir évoluer cette formation a de quoi satisfaire, loin des méandres de la saison passée. Ainsi la stupeur envahit-elle les tribunes, lorsque le pauvre Caceres envoie involontairement le ballon au fond de ses filets, suite à une tentative de dégagement de Delhommeau (0-1, 2'). Toulouse confirme son statut actuel de meilleure attaque. Accrocheurs, les Canaris reviennent au score avant la pause. Sur un centre instantané de Da Rocha de la droite, Bagayoko vient prendre de vitesse Arribagé et sa volée de l'intérieur du pied droit est trop puissante pour Revault (1-1, 34'). Il se dit alors que Nantes va enchaîner en seconde période. Mais que nenni, puisque Sirieix redonne l'avantage à son équipe dans la foulée. Da Rocha est pris de vitesse par Dalmat qui centre.

Au second poteau, Sirieix s'empare du ballon et vient tromper Viveros. Le ballon lui passe entre les jambes et va se loger dans les buts de Landreau (1-2, 40'). Peu de temps après s'être vu refuser un but pour hors-jeu, les Canaris parvenaient à recoller en fin de rencontre. Sur un centre de Yapi, Bagayoko servait Savinaud de la tête. Pris à contre-pied, Revault ne pouvait absolument rien contre le plat du pied à bout portant de celui-ci (2-2, 84'). Nantes revient de loin. Le public a certes vu des buts, mais à l'issue de cette rencontre à l'ambiance électrique, les Canaris ne comptent toujours pas de victoire. Amisse tirait toutefois un coup de chapeau à ses joueurs, pour être revenus par deux fois au score contre un adversaire costaud. «Montrer autant d'enthousiasme, de volonté et de courage mérite le respect. On a manqué de réussite, mais à force de provoquer on a pu égaliser» . En ce qui concerne les Toulousains, on hésite entre la déception de perdre deux points et la satisfaction d'avoir tenu. Selon Monbaerts, «ce nul n'est pas immérité. Nantes nous a obligé à reculer. Nous restons invaincus. Nous marquons encore, mais nous n'avons pas tout maîtrisé. On doit poursuivre une démarche de progrès» . Toulouse occupe la quatrième place du classement avec huit points.

Strasbourg, Istres et Ajaccio : même combat

Toujours pas non plus de victoires pour ces formations. Si les Corses disputaient leur 300e match de Ligue 1 contre Rennes, ils n'ont pu s'imposer malgré une nette domination. Mais Frei a encore laisser parler la fougue de son pied droit. Quant aux Alsaciens, malgré un nouveau but de Pagis, Istres a su réagir par N'Diaye en seconde période. Il faut encore attendre.

Aucune des équipes à la recherche d'un premier succès ne sont parvenues à leurs fins. On verra si le PSG ou St-Etienne y arriveront ce soir. En attendant, Metz réalise la performance du jour et se positionne seul en tête. Tir quasi groupé pour Lyon, Marseille, Monaco ou encore Bordeaux et Sochaux. Derrière on accuse déjà un peu le coup à la traîne. Le PSG ne peut se permettre de se laisser distancer plus amplement.

Perspectives d'avenir

La cinquième journée se déroulera le week-end prochain. Pas de très grosse affiche en perspective, si ce n'est le Sochaux-Marseille de dimanche soir. Pedretti reviendra sur ses terres. Auxerre, Lyon, Paris, Bordeaux et Lens se déplacent respectivement à Bastia, Rennes, Istres, Metz et Caen. Monaco reçoit Strasbourg et on suivra de près la prestation de Toulouse et son attaque contre Ajaccio au Stadium. Bonne semaine à toutes et à tous !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB