Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Maicon, le prince auriverde
Par Patrick Audouard - Le Portrait De La Semaine, Mise en ligne: le 13/08/2004 à 21h09
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

On dit de lui qu'il est le nouveau Cafu. Lui, c'est Maicon Douglas Sisenando, le nouveau défenseur latéral droit de l'AS Monaco, engagé en juin dernier pour quatre ans. Une comparaison particulièrement flatteuse qui laisse penser que Didier Deschamps ne s'est pas trompé en faisant dépenser 3 millions d'euros à son club pour s'assurer les services du jeune Brésilien de 23 ans. Lequel a certainement le profil pour s'imposer en Principauté. Portrait.

Une bonne entrée en matière

L'AS Monaco a donc trouvé le successeur à l'expérimenté José Ibarra (30 ans). L'héritage est difficile tant le petit Argentin fut séduisant et décisif lors de la seconde partie de saison d'un club troisième du championnat et finaliste de la Ligue des Champions. Mais le jeune Maicon semble prêt à relever le défi, et a déjà montré lors des deux premiers matches officiels de l'ASM qu'il pouvait être l'une des sensations de la cuvée monégasque 2004-2005. A Saint-Etienne (1-0) en championnat et contre le club slovène de Nova Gorica (3-0) en tour préliminaire de la Ligue des Champions, le feu-follet brésilien a fait étalage de ses grandes qualités offensives et défensives. S'il a gratifié les spectateurs stéphanois et slovènes de savoureux débordements dans lesquels il a étalé une technique bien de chez lui, Maicon a montré qu'il sait aussi défendre avec hargne et combativité, aidé pour cela par un physique d'athlète (1m84, 77kg). Contre Saint-Etienne, qui a poussé pendant 90 minutes pour refaire un retard causé par Chevanton en tout début de match, il n'a rien lâché du début à la fin.

Cette combativité semble donc être une des qualités essentielles du jeu comme du tempérament de Maicon, qui n'est pas venu en principauté pour se dorer au soleil. «Je vais tout faire pour donner le maximum à l'AS Monaco et essayer de remporter le titre de Champion de France» , a-t-il prévenu sur le site officiel du club de la principauté. L'homme est ambitieux et n'a peur de rien, surtout pas de la débauche d'énergie qui lui sera nécessaire pour bien figurer en championnat et en coupe d'Europe. Le joueur a en effet enchaîné le championnat brésilien avec Cruzeiro, la Copa America avec le Brésil en juillet, et la reprise avec Monaco en août. Un calendrier démentiel qui n'effraie pas le fougueux Auriverde, coutumier des saisons marathons. «Au Brésil, on joue plus de 90 matches par saison et on n'a généralement pas de vacances» , a-t-il expliqué.

Un but à la Maradona

Le championnat de son pays semble donc avoir bien formé Maicon aux affres d'un championnat européen. Natif de Criciuma, le 26 juillet 1981, il semble promis dès son plus jeune âge au métier de footballeur… et au poste d'arrière droit ! Son père, qui occupait ce poste dans sa jeunesse, veut en effet pousser Maicon et son frère jumeau, Marlon, à faire carrière et les entraîne durant leur enfance, comme le raconte Maicon dans France Football. «Mon père a tout fait pour qu'on devienne footballeurs. Marlon était très bon, mais il a renoncé. Moi, pour le moment, ça marche plutôt bien» , se réjouit ce joueur au passé pas toujours rose. Il démarre sa carrière professionnelle au Cruzeiro Belo Horizonte en 1999, avant d'être prêté, en 2000, au club de sa ville natale, Criciuma. Revenu au Cruzeiro en 2001, il y gagne ses galons de titulaires et un début de réputation. Mais, en 2002, l'arrivée de l'arrière droit Maurinho dans le club brésilien change tout. En 2003, Maicon ne dispute que 12 matches sur les 46 du championnat national. Et cela ne semble pas prêt de s'arranger, puisque Maurinho est élu meilleur arrière droit de la compétition.

Maicon semble donc stagner à cette époque, et attend son heure. Son salut arrive lorsque le talentueux Maurinho se blesse sérieusement durant l'exercice 2004. Maicon saute sur l'occasion et se met en évidence, au point de se faire sélectionner en équipe nationale brésilienne. C'est d'ailleurs sous le maillot auriverde que Maicon, de plus en plus en confiance, réalise un exploit digne des plus grands, qui le révèle définitivement aux yeux du monde du football. Lors d'un match éliminatoire pour les Jeux Olympiques disputé en janvier dernier face au Paraguay, l'arrière droit inscrit un but d'anthologie, "maradonesque" , puisqu'il dribble six défenseurs, gardien compris. «C'est le plus beau de ma carrière. Ce jour-là, j'avais appelé mon père pour lui demander d'enregistrer le match. J'avais un bon pressentiment» , a-t-il confié à France Football.

Monaco, son premier choix

Voilà le phénomène lancé. Il enchaîne durant le mois de juillet avec une Copa America remportée par le Brésil. Une victoire saluée comme il se doit par l'intéressé. «Ça a été une très bonne "Copa" . La presse brésilienne ne pensait pas que l'on gagnerait le titre, mais on s'est tous unis et avec l'aide de Dieu, on a réussi à remporter cette Coupe» , a-t-il apprécié sur le site de l'AS Monaco. Le voilà donc en pleine confiance dans un club qu'il a choisi surtout en fonction des exploits monégasques de la saison dernière. Il était pourtant convoité par de nombreux autres clubs, notamment le Stade Rennais. «J'ai eu pas mal de propositions, venant de France, mais également d'Italie, d'Espagne, du Portugal… Mais pour moi, Monaco était le premier choix. Cette équipe vient de disputer la finale de la Ligue des Champions. C'est une équipe prestigieuse, avec de bons joueurs» , a-t-il estimé.

Une équipe dans laquelle il se sent déjà en confiance, ce qui se ressent sur le terrain. «Dès que je suis arrivé, j'ai été enchanté. Il y a tout pour bien travailler ici […]. Je veux jouer, et je suis bien préparé pour cela. Pour l'instant, tout se passe bien» , affirme Maicon, qui va à présent pouvoir confirmer tout le bien qu'on dit de lui. Il semble en tout cas déjà bien intégré au sein d'une défense qui, avec les Evra, Squillaci, Rodriguez et autres Givet, s'annonce tout aussi intraitable que la saison écoulée. Monaco peut donc constituer un tremplin à celui que de plus en plus considèrent comme le digne héritier d'un glorieux ancien, toujours en activité : Cafu. La comparaison est particulièrement agréable à entendre, mais Maicon garde la tête froide malgré son jeune âge. «Pour l'instant, je suis tranquille. Je vais d'abord bien travailler à Monaco. Quand j'aurais d'autres opportunités dans la sélection, j'essaierai de les saisir. Mais il faut le faire petit à petit, sans brûler les étapes» , a-t-il tempéré. Même si l'idée prendre la succession du double champion du monde sur le flanc droit de la défense de la Seleçao doit prendre de plus en plus d'importance dans les rêves de cet espoir qui n'a pas fini de grandir.

Maicon a tout pour réussir à Monaco, et sera certainement l'un des nombreux atouts du club en championnat et en Ligue des Champions. Physique et technique, bon défensivement et offensivement, ce joueur complet pourrait, avec l'armada sud-américaine de Monaco dont il fait partie (avec Chevanton, Bernardi, Perez, et peut-être Saviola), emmener Monaco vers les sommets.

Nom : Maicon Douglas Sisenando
Age : 23 ans
Date de naissance : 26/07/1981
Taille : 1m84
Poids : 77kg
Club actuel : Monaco
Clubs précédents : Cruzeiro (1999-2000), Criciuma (2000-2001), Cruzeiro (2001-2004)
International brésilien



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Soutenez-nous, cliquez sur
Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Qui va remporter la finale de la CAN 2019 ?

Sénégal
Algérie
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les articles populaires du moment

Ça a fait le buzz depuis 7 jours

Les VIDEOS populaires du moment




 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB