Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Top Déclarations : Platini enfonce le clou, Blanc pessimiste pour 2012, De Bontin charge Nenê…
Par Nicolas Lagavardan - Top Declarations, Mise en ligne: le 11/12/2010 à 09h33
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au menu du Top Déclarations cette semaine, Platini dézingue les grévistes, Blanc ne se voit pas gagner en 2012, Nenê rattrapé par son passé, Evra se moque d'Arsenal, Anelka aime les sifflets, Deschamps rappelle les supporters à la raison... Découvrez les phrases choc de la semaine.

Top Déclarations : Platini enfonce le clou, Blanc pessimiste pour 2012, De Bontin charge Nenê…
M. Platini aurait été plus sévère que la FFF avec les grévistes

Chaque samedi, Maxifoot vous propose de faire le tour des dix déclarations de la semaine qu'il ne fallait pas manquer. Du sérieux et du moins sérieux pour connaître le meilleur des petites phrases des acteurs du ballon rond. Découvrez le classement de toutes les déclarations qui ont fait les choux gras de la presse cette semaine.

1. M. Platini – «C'est des cons. Les joueurs qui ont fait grève, je les aurais suspendus à vie. (…) On n'a pas une bonne équipe. Mourinho n'aurait pas fait mieux que Domenech.»

Le président de l'UEFA, Michel Platini, est revenu sur l'épisode de la grève des Bleus en Afrique du Sud. L'ancien sélectionneur n'est pas tendre avec les joueurs mais épargne Raymond Domenech. «C'est nul, c'est des cons. L'image de l'équipe de France, ça ne se négocie pas. Moi j'aurais été beaucoup plus dur avec les joueurs qui ont fait grève, je les aurais suspendus à vie. (…) Mourinho n'aurait pas fait mieux que Domenech. On n'a pas une bonne équipe, on n'a pas une grande génération. La seule chose que je reproche à Raymond, c'est sa com' de merde. (...) Il a protégé ses joueurs qui, eux, l'ont lâché.»

Dommage que Platini débarque six mois après la bataille…

2. L. Blanc – «Avons-nous les moyens de gagner (l'Euro 2012) ? Non. Il faudra du temps pour qu'on revienne. (…) On ne peut pas se permettre d'avoir deux ou trois brebis galeuses. Ce sera eux ou moi.»

Le sélectionneur des Bleus, Laurent Blanc, a prévenu les éventuels fauteurs de trouble et livré son ambition pour l'Euro 2012. «L'exigence, avant une grande compétition, reste toujours la même : on veut gagner. Mais on ne se pose pas la question : avons-nous les moyens de gagner ? La réponse aujourd'hui, c'est non. Rester dans les six, sept premiers, c'est très difficile. Avant que l'on revienne dans ces eaux-là, il faudra du temps. (…) On ne peut pas se permettre d'avoir deux ou trois brebis galeuses. Je ne mettrai pas en danger la vie du groupe par rapport à un, deux ou trois individus. Il n'y aura pas trente-six solutions. Ce sera eux ou moi.»

S'ils ne peuvent le gagner, espérons au moins que les Bleus se qualifieront pour l'Euro 2012.

3. J. De Bontin – «Quelques éléments étaient plus des fauteurs de troubles qu'autre chose. Nenê faisait partie de ceux qui créaient plus de problèmes qu'il ne pouvait en résoudre.»

L'ancien président de Monaco, Jérôme De Bontin, a expliqué pourquoi il a décidé de prêter le milieu offensif Nenê à l'Espanyol Barcelone lors de la saison 2008/2009. «Pour deux raisons. D'abord pour des raisons financières. Car Nenê, c'était plus de deux millions d'euros de salaire par an. Et puis, il y avait un problème dans l'équipe, avec quelques éléments qui étaient plus des fauteurs de troubles qu'autre chose. Nenê faisait partie de ceux qui créaient plus de problèmes qu'il ne pouvait en résoudre. Du coup, son départ permettait de régler deux problèmes.»

Après un prêt d'un an à l'Espanyol, Nenê est revenu à Monaco où il a réalisé une saison remarquée par le PSG, dont il fait désormais le bonheur.

4. P. Evra – «Arsenal, c'est un centre de formation de football. Ca fait cinq ans qu'ils n'ont rien gagné, pour moi, c'est la crise, c'est n'importe quoi ! Notre vrai ennemi, c'est Chelsea.»

Le latéral gauche Patrice Evra ne quitterait Manchester United pour Arsenal pour rien au monde. «Pour moi, Arsenal c'est un centre de formation de football. Je regarde le match, je prends du plaisir, mais est-ce que je vais gagner un titre après ? C'est ça que les gens retiennent. Arsenal, un grand club comme ça, ça fait cinq ans qu'ils n'ont rien gagné, pour moi, c'est la crise, c'est n'importe quoi ! Les gens se font endormir sur le jeu d'Arsenal. Mais à l'arrivée, il y a quoi ? Il n'y a rien. Il n'y a pas de trophée, il n'y a rien. (…) Notre vrai ennemi, c'est Chelsea.»

Des propos lancés à trois jours du choc au sommet à Old Trafford entre MU et Arsenal. En 2009, Evra avait déclaré après une victoire contre les Gunners : «Ce soir, c'était onze hommes contre onze enfants» .

5. N. Anelka – «Les sifflets du public ne me font rien. Au contraire, j'aime ça ! J'ai été sifflé, hué, insulté... Je ne suis pas mort pour autant. N'aboyez pas à chaque fois que je dis un truc.»

Le banni de l'équipe de France, Nicolas Anelka, a répondu à ses détracteurs, toujours plus nombreux après chacune de ses sorties médiatiques. «N'aboyez pas à chaque fois que je dis un truc, vous perdez votre temps (…) Je suis dans le foot depuis tellement longtemps... Les sifflets du public ne me font rien. Au contraire, j'aime ça ! Je suis venu au Vélodrome avec Paris et les Bleus, je me suis fait siffler et j'ai très bien dormi ensuite... Face à Arsenal avec Liverpool, j'ai été hué. Idem lors des derbies avec Fenerbahçe, où les insultes jaillissaient des tribunes. Je ne suis pas mort pour autant.»

Le ridicule n'a en effet jamais tué personne.

6. D. Deschamps – «les supporters font ce qu'ils veulent, mais c'était a little bit too much. C'est formidable pour Didier mais les attaquants de l'OM, ce sont Brandao et Gignac.»

L'entraîneur de l'OM Didier Deschamps ne veut pas casser l'ambiance, mais il a trouvé disproportionnée l'attitude des supporters marseillais à l'égard de l'attaquant de Chelsea, Didier Drogba mercredi dernier. «Je suis content pour Didier, les supporters font ce qu'ils veulent, ce que je vais dire risque d'être mal interprété mais ce n'est pas grave. Je trouve que c'était a little bit too much, pour la faire en anglais. C'est formidable pour Didier mais les attaquants de l'OM, ce sont Brandao et Gignac.»

Drogba n'est resté qu'un an à Marseille, mais le souvenir qu'il a laissé aux supporters est impérissable.

7. J. Blatter – «Un peu d'arrogance du monde occidental de sensibilité chrétienne. (…) Certains ne peuvent pas supporter que l'on donne une chance à d'autres. Il n'y a pas de corruption systématique à la FIFA.»

Le président de la FIFA Joseph Blatter a répondu aux attaques des Anglais au sujet de l'attribution de la Coupe du monde 2018 à la Russie, déplorant notamment «un peu d'arrogance du monde occidental de sensibilité chrétienne. (…) L'Angleterre est la patrie du fair-play. Certains se montrent désormais de mauvais perdants. Pourquoi aurions-nous tort d'introduire le football dans des régions où ce sport présente un potentiel (de développement) qui dépasse le sport ? Certains ne peuvent tout simplement pas supporter que l'on donne à d'autres une chance de changer. (…) Il n'y a pas de corruption systématique à la FIFA. C'est un non-sens. C'est comme les allégations disant que j'ai acheté trente votes il y a douze ans.»

Mercredi dernier, le premier ministre David Cameron en personne avait accusé la FIFA d'avoir rompu ses promesses en ne votant pas pour l'Angleterre.

8. A. Alonso – «C'est le coach qui m'a mis de côté. On n'est pas bien dans le vestiaire, on arrive tous en retard, on ne mange pas ensemble. Il n'y a pas d'équipe.»

Le milieu de terrain argentin de Monaco, Alejandro Alonso est passé du statut de capitaine à celui de pestiféré sur le Rocher. «Le coach m'a enlevé le brassard. C'est le coach qui m'a mis de côté et c'est Marc (Keller) qui ne veut pas que je prolonge. On n'est pas bien dans le vestiaire, on arrive tous en retard, on ne mange pas ensemble. Il n'y a pas d'équipe. Les jeunes ont beaucoup de pression par rapport à l'entraîneur. L'année dernière, il y avait Diego (Perez), Nenê, François (Modesto) et moi, et même si l'entraîneur criait, on faisait ce qu'on avait envie de faire sur le terrain.»

Alonso devrait lever le camp dès cet hiver. Encore un joueur qui ne gardera pas un bon souvenir de Guy Lacombe…

9. A. Wenger – «Ce sont des propos durs que je traiterai avec un peu de dédain. Ses propos sont surprenants, mal placés, en dessous de la ceinture. Et des propos en dessous de la ceinture sont toujours basés sur de la peur.»

Le manager d'Arsenal, Arsène Wenger, n'a pas tardé à répondre aux propos de Patrice Evra. «Ce sont des propos durs, pas seulement à l'égard de l'équipe mais aussi à l'égard du club, que je traiterai avec un peu de dédain. Ses propos sont surprenants, mal placés, en dessous de la ceinture et me semblent plus basés sur de la peur que sur de la confiance en soi. Dans le sport, tout le monde doit respecter son adversaire. La classe passe par le respect de l'autre.»

Evra ne pouvait pas trouver mieux pour stimuler l'orgueil des Gunners. Rendez-vous désormais sur le terrain, lundi à 21h.

10. P. Guardiola – «Même sans avoir gagné le Mondial, Leo est là (finaliste pour le Ballon d'Or) parce que c´est le plus grand. Sneijder méritait aussi d´être là tout comme Forlan et Casillas.»

Qui de Lionel Messi, Andres Iniesta ou Xavi Hernandez remportera le Ballon d'Or 2010 ? Alors que les Blaugrana se renvoient la balle quand on leur pose la question, Pep Guardiola a tranché. «Leo est le meilleur. Il est tellement spécial... Même sans avoir gagné le Mondial, Leo est là parce que c´est le plus grand. Mais si Xavi ou Andrés gagnent, je serai énormément heureux. Surtout si l´on voit la liste car Sneijder méritait aussi d´être là tout comme Forlan et Casillas.»

De son côté, Guardiola est en lice pour remporter le trophée de meilleur entraîneur de l'année aux côtés de Vicente del Bosque et José Mourinho.

C'est sur cette déclaration de Guardiola que se termine le Top Déclarations de la semaine. Rendez-vous dès samedi prochain pour un nouveau numéro !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Sondage Maxifoot
Quel adversaire souhaitez-vous en priorité pour l'OL en 8es de Ligue des Champions ?

Liverpool
FC Barcelone
Manchester City
Juventus Turin
Bayern Munich
FC Valence
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les VIDEOS populaires du moment



Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB