Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Rennes, aussi solide que le Real et MU !
Par Mael Moizant - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 20/10/2010 à 10h36
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Leader surprise de la Ligue 1, le club breton n'est pas là par hasard. Ses statistiques et son effectif sont, sans aucun doute, ceux d'un prétendant à l'Europe. Alors certes, Rennes ne fait pas vibrer les foules au même titre que l'OM ou le PSG. Et oui, ses dirigeants ont parfois exagéré la modération. Mais, après 9 journées, le voile se lève peu à peu…

Rennes, aussi solide que le Real et MU !
Pour Antonetti, il y a du Messi en Sylvain Marveaux !

Interpellé récemment par des supporters rennais sur la faible exposition médiatique du leader, Rolland Courbis ne se montrait pas tendre. Pour le consultant de RMC, c'est la faute de ses dirigeants. «Le directeur sportif (Pierre Dréossi, en réalité manager général, N.D.L.R.) déclare régulièrement qu'une 7e ou 8e place en fin de saison serait bien. L'entraîneur (Frédéric Antonetti), très lucide, dit lui-même que son équipe ne joue pas très bien. Enfin, le président, Patrick Le Lay, ne s'est absolument pas exprimé pour le moment, à part samedi je crois, depuis qu'il est en fonction», a lancé Courbis.

Et l'ancien coach montpelliérain d'appuyer : «Ce club n'a encore rien gagné depuis 1971. L'équipe n'attire pas les foules au stade. Il faut que certains supporters rennais, les autres l'auront déjà compris, comprennent alors pourquoi les médias ne relayent pas plus d'enthousiasme sur le Stade Rennais.» Si l'argumentaire du «Coach» de RMC est recevable, il occulte une partie de la problématique. Les médias s'accommodent parfaitement de la faible médiatisation du club breton !

Rennes, le Real et MU, le club des trois !

Rennes n'a pas la notoriété de l'OM ou du PSG. Des formations qui, même si elles retrouvent les sommets en ce moment, ont vécu un début de saison plus chaotique que le Stade Rennais. Meilleure défense (4 buts contre) et meilleure différence de buts (+8) après 9 journées, l'équipe d'Ille-et-Vilaine est surtout la dernière formation invaincue en Ligue 1 depuis la défaite de Lille à Lyon (3-1), dimanche. Pas mal comme statistique…

Une invincibilité en championnat dont peu de clubs peuvent se targuer sur le Vieux Continent. Les cinq plus gros championnats réunis (Angleterre, Allemagne, France, Italie et Espagne), seuls le Real Madrid et Manchester United ont fait aussi bien. Excusez du peu ! Alors Rennes a-t-il les moyens de conserver sa place durablement ? Avec un compartiment offensif plus fourni, on aurait dit oui. Mais là…

Un vivier d'internationaux

Jimmy Briand, Asamoah Gyan et Ismaël Bangoura sont partis cet été, contre le seul recrutement de Victor Hugo Montano ! Un attaquant blessé actuellement. Dans ces conditions, Antonetti jouait, lundi encore, la prudence, mais dévoilait quelque peu ses ambitions. «Si on ne se trompe pas dans le recrutement de notre attaquant et que l'on n'a pas trop de blessés on peut viser les cinq-six premières places», a déclaré le Corse sur RTL.

Et plus si affinités. Ce que la qualité du groupe donne le droit d'espérer. Désormais, le Stade Rennais n'est plus seulement composé des meilleurs joueurs de la région. C'est une équipe cosmopolite et bardée d'internationaux. Côté Français, Yann M'Vila est un régulier chez les A, Rod Fanni, blessé pour le moment, compte 4 sélections, quant à Nicolas Douchez, le portier breton est le numéro 5 dans la hiérarchie des gardiens tricolores. Johann Carrasso, Kévin Théophile-Catherine, Samuel Souprayen, Jirès Kembo-Ekoko et Yacine Brahimi forment, eux, l'imposante colonie d'Espoirs.

«Marveaux me fait penser à Messi !»

Reste le talent brut : Sylvain Marveaux (24 ans). «Il n'est pas très loin du groupe France. Il est capable de faire basculer un match par son accélération et est capable d'inventer dans les 30 derniers mètres. Je n'en ai pas beaucoup vu des comme lui. Il doit gagner en détermination pour faire basculer un match. Toutes proportions gardées, il me fait penser à Messi», disait Antonetti de son ailier gauche sur RTL. A défaut d'être un leader médiatisé, Rennes est donc un beau et légitime leader !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Quel adversaire souhaitez-vous en priorité pour l'OL en 8es de Ligue des Champions ?

Liverpool
FC Barcelone
Manchester City
Juventus Turin
Bayern Munich
FC Valence
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB