Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Le poker menteur continue pour Diarra, Bordeaux et l’OM
Par Mael Moizant - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 14/07/2010 à 09h53
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

L'OM et Alou Diarra se seraient entendus sur un contrat de quatre ans. Doit-on en déduire que le capitaine girondin va signer rapidement en faveur du club olympien ? Pas si sûr. Tout n'est pas réglé entre le joueur et les dirigeants marseillais. Quant à Bordeaux, les Girondins n'ont pas encore vu la couleur de l'argent.

Le poker menteur continue pour Diarra, Bordeaux et l’OM
Au revoir Bordeaux ? Alou Diarra n'a pas encore fait ses valises...

On a coutume de dire qu'en football, tout va toujours très vite. Peut-être. Mais, parfois, les choses sont plus longues à se dessiner. Le dossier Alou Diarra est, à cet égard, particulièrement intéressant. Devenu l'un des feuilletons de l'été, le transfert du capitaine bordelais à Marseille n'en est plus à un revirement près. Tous les tenants et les aboutissants sont pourtant connus. Son prix ? Sa clause libératoire est fixée à 7,75 millions d'euros. Une somme qui ne semble toutefois pas valable pour les dirigeants olympiens qui devront mettre plus sur la table pour pousser Bordeaux à lâcher son international français. Le montant exact ? On ne le connaît pas, mais Didier Deschamps, lui, le connaît. C'est l'essentiel.

Les volontés du joueur ? Le «Grand Alou» veut faire le même chemin que Souleymane Diawara il y a un an, et rejoindre la Canebière. Les priorités de Didier Deschamps ? Le capitaine des Girondins est SA priorité dans l'entrejeu. «J'aimerais qu'il soit là le plus tôt possible» , déclarait récemment le coach des champions de France à La Provence. Le souhait de Bordeaux ? On le devine. Le club au scapulaire aimerait garder son leader. Le président Jean-Louis Triaud sait pourtant que la lutte sera très compliquée, pour ne pas dire perdue d'avance.

Quatre ans de contrat et 250 000 euros de salaire

Fixées sur les conditions d'un transfert, qu'attendent alors les trois parties pour s'entendre ? Sûrement d'obtenir un transfert le plus avantageux possible. Mais dans une tractation à trois, cela suppose d'âpres discussions, agrémentées de sorties médiatiques savamment orchestrées. Bordeaux joue la sourde-oreille : aucune proposition officielle n'a été faite par Marseille. Un bon moyen de déstabiliser les tractations entre Alou Diarra et les dirigeants marseillais. L'OM justement ? Le club olympien joue la montre. A la recherche d'un buteur de classe mondiale, Didier Deschamps et les siens ne peuvent chasser deux (gros) lièvres à la fois. L'enveloppe totale dépassera les 20 millions d'euros. En clair, il faudra dégraisser pour finaliser les deux dossiers.

Reste alors le joueur. Décidé à rejoindre l'OM un jour, l'international tricolore est plus évasif le lendemain. Ne déclarait-il pas à Sud-Ouest lundi : «Pour l'instant, je suis girondin…» Une manière de renvoyer la balle dans les autres camps. En clair, cette négociation tripartite n'a pas encore trouvé son épilogue. Ce mercredi, Le Parisien annonce toutefois qu'un accord sur la base d'un contrat de quatre ans et d'un salaire mensuel de 250 000 euros est intervenu entre l'OM et le joueur. Certains détails, comme la future clause libératoire, sont seulement à négocier. Des détails à régler ? Donc ce n'est pas véritablement conclu ! Chaque jour, le dossier Alou Diarra est alimenté par de nouvelles informations ou de nouvelles déclarations. Autant d'avancées ou de retours en arrière, réels ou non-avérés, qui prolongent la partie de poker menteur. Le ou les gagnants ? On ne les connaîtra qu'une fois le feuilleton achevé…



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Rennes fait-il un bon choix en choisissant Bruno Genesio comme nouveau coach ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB