Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Top Déclarations : Anelka insulte Domenech, Gourcuff se sent pris pour un jambon, Jacquet en larmes...
Par Pierre-Damien Lacourte - Top Declarations, Mise en ligne: le 19/06/2010 à 09h20
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au menu du Top Déclarations cette semaine, un spécial France-Mexique : Anelka insulte Domenech, Gourcuff se sent pris pour un jambon, Jacquet finit en larmes avant de tacler Domenech et les Bleus, Evra plus fort en paroles qu'en actes, le sélectionneur national veut juste voir son équipe marquer un but... Découvrez les phrases choc de la semaine.

Top Déclarations : Anelka insulte Domenech, Gourcuff se sent pris pour un jambon, Jacquet en larmes...
Anelka n'a jamais compris Domenech durant ce Mondial.

Chaque samedi, Maxifoot vous propose de faire le tour des dix déclarations de la semaine qu'il ne fallait pas manquer. Du sérieux et du moins sérieux pour connaître le meilleur des petites phrases des acteurs du ballon rond. Découvrez le classement de toutes les déclarations qui ont fait les choux gras de la presse cette semaine.

1. N. Anelka – «Va te faire enculer, sale fils de pute !»

Mis en cause par Raymond Domenech à la mi-temps du match face au Mexique, Nicolas Anelka, prié d'arrêter de dézoner sans arrêt, répond alors de la pire des manières à son sélectionneur : «Va te faire enculer, sale fils de pute !» «Ok, tu sors...», lui répond alors Domenech. «Ouais, c'est ça...» conclut Anelka avant d'aller prendre sa douche.

Des propos relayés par nos confrères de l'Equipe qui font froid dans le dos. Et pendant ce temps-là, le reste de la délégation tricolore faisait preuve d'un étrange mutisme...

2. Y. Gourcuff – «Je n'ai pas eu d'explication. (…) Par rapport au dernier match, je pensais qu'il s'agissait plutôt d'une défaillance collective. (…) C'est tout l'aspect offensif qui était en cause. Mais c'est peut-être moi qui fait les frais de ça»

Yoann Gourcuff a un peu le sentiment d'avoir été pris pour le dindon de la farce par Raymond Domenech : «Je n'ai pas eu d'explication. Le coach prend ses décisions, mais c'est une double déception parce qu'en plus, derrière, tu perds... Par rapport au dernier match, je pensais qu'il s'agissait plutôt d'une défaillance collective. Contre l'Uruguay, défensivement, on avait été pas mal. Offensivement, c'est vrai qu'on n'avait pas créé grand-chose, qu'on n'avait pas réussi à se trouver. Mais bon, c'est tout l'aspect offensif qui était en cause. Mais c'est peut-être moi qui fais les frais de ça...»

Avec Gourcuff sur le banc, on a vu que ça allait tout de suite mieux…

3. A. Jacquet – «La vérité est tombée. Le terrain a donné son verdict. (…) Je pensais qu'on allait avoir une équipe agressive, percutante, tentant tout, mais elle a été incapable de réaliser un match de ce niveau-là et j'en suis très déçu. Je suis très touché»

Aimé Jacquet était en larmes au coup de sifflet final de France-Mexique : «La vérité est tombée. Le terrain a donné son verdict. Les Mexicains ont manoeuvré avec beaucoup d'intelligence. Les Français ont été incapables de faire preuve de rythme, de réaction, d'orgueil de jeu. C'est une grosse déception. Je pensais qu'on allait avoir une équipe agressive, percutante, tentant tout, mais elle a été incapable de réaliser un match de ce niveau-là et j'en suis très déçu. Je suis très touché.»

Le sélectionneur champion du monde 98 a ensuite séché ses larmes pour pointer du doigt les responsabilités de Raymond Domenech et des joueurs.

4. R. Pires – «L'équipe de France est à l'image du sélectionneur. Il n'est pas bon, on n'est pas bons. On ne peut pas être potes avec tout le monde mais sur le terrain, on doit faire bloc»

Pour Robert Pires, les clans au sein du groupe rongent cette équipe de France : «L'équipe de France est à l'image du sélectionneur. Il n'est pas bon, on n'est pas bons. On ne peut pas être potes avec tout le monde mais quand on est sur le terrain, on doit faire bloc.»

L'ami de Raymond peut jubiler maintenant, c'est lui qui avait raison.

5. L. Robert – «Ils ont été nuls à chier ! Que dire de plus ? Une solution ? Elle aurait dû venir il y a quatre ans, il fallait changer d'entraîneur. (…) On aurait aimé voir l'équipe de France comme la Corée du Sud se mettre minable pendant 90 minutes»

Laurent Robert n'y est pas allé de mainmorte pour commenter la prestation des Bleus face au Mexique : «Ils ont été nuls à chier ! Que dire de plus ? Une solution ? Elle aurait dû venir il y a quatre ans, il fallait changer d'entraîneur. En plus, jeudi soir, les joueurs n'ont pas fait les efforts nécessaires. Ils ont montré qu'ils n'avaient pas envie. On aurait aimé voir l'équipe de France comme la Corée du Sud se mettre minable pendant 90 minutes, tenter des choses, et on n'a rien vu !»

Une belle sortie médiatique de la part de l'ancien Parisien.

6. P. Evra – «On n'est pas une grande équipe sur le terrain. Je ne vais pas commencer à dire ce qui ne va pas, je le dirai aux personnes concernées. (…) On est une petite nation de football»

Pour Patrice Evra, la France est tout simplement devenue une petit nation de football : «On n'est pas une grande équipe sur le terrain. Je ne vais pas commencer à dire ce qui ne va pas, je le dirai aux personnes concernées. Contre l'Uruguay (0-0), j'étais frustré parce qu'il y avait la place pour gagner, je nous ai trouvés solides. Face au Mexique, pareil, jusqu'en deuxième période. Il n'y a rien à dire sauf que c'est une grosse catastrophe, je n'aurais jamais pensé que ça nous tomberait dessus, honnêtement je ne voyais pas venir leur but. Quand tu finis un Euro au premier tour et que tu es aussi capable de sortir au premier tour d'un Mondial, tu n'as pas envie de penser au football après ça. Il faudra battre l'Afrique du Sud au moins pour l'honneur. On est une petite nation de football.»

Le capitaine des Bleus est visiblement plus réaliste en dehors que sur le terrain.

7. B. Lizarazu – «Cette équipe de France et son capitaine Patrice Evra ont surjoué le côté : on a confiance, tout se passe bien dans le groupe. Toutes ces déclarations cachaient la vérité. (…) L'équipe de France est à la rue et a la tête dans le seau»

Bixente Lizarazu a lui trouvé le capitaine des Bleus très fort en paroles mais beaucoup moins en actes : «J'ai trouvé que cette équipe de France et son capitaine Patrice Evra avaient surjoué le côté : on a confiance, tout se passe bien dans le groupe. Toutes ces déclarations cachaient la vérité. En face, le Mexique a fait preuve de bien plus de maîtrise et s'est montré plus dangereux. Est ce que l'on a autant de talent que ça si on perd contre le Mexique, qui n'est pas la plus grande des nations en football ? Le Mexique et l'Uruguay vont se battre pour ne pas jouer l'Argentine. Et nous, encore faut-il qu'on puisse battre l'Afrique du Sud. L'équipe de France est à la rue et a la tête dans le seau.»

Et son billet d'avion retour quasiment dans la poche.

8. R. Domenech – «C'est vraiment plus qu'une déception… Je suis comme tous les spectateurs, les Français. Autant quelques fois j'ai des capacités de réaction, mais là je n'ai rien à dire»

Raymond Domenech s'est senti comme spectateur sur son banc de touche : «C'est vraiment plus qu'une déception... Je suis comme tous les spectateurs, les Français, c'est plus que décevant. Autant quelques fois j'ai des capacités de réaction, mais là je n'ai rien à dire. Je ne sais même pas ce que je vais dire aux joueurs.»

Et un peu acteur sur son banc, ça aurait été bien aussi, non ? Histoire au moins de tenter de faire bouger les choses…

9. A. Jacquet – «Raymond Domenech a sa part de responsabilité (…) c'est pour lui un échec. Mais je pense aussi que beaucoup de joueurs doivent se poser certaines questions»

Aimé Jacquet, après avoir séché ses larmes, taille un costard au sélectionneur tricolore et ses joueurs : «Raymond Domenech a sa part de responsabilité, c'est lui qui a fait le projet, il a mis en place tout ce qu'il souhaitait, il n'a pas réussi, donc c'est pour lui un échec. Mais je pense aussi sincèrement que beaucoup de joueurs doivent se poser certaines questions.»

Au point où on en est, le sélectionneur champion du monde 98 aurait pu balancer des noms.

10. R. Domenech – «Il faut sortir dignement. Montrer que l'équipe de France peut marquer, déjà, ce serait bien… (…) Un miracle, c'est possible… Mais bon, il ne faut pas rêver»

Raymond Domenech fixe le dernier objectif des Bleus dans cette Coupe du monde : «Il faut sortir dignement. Montrer que l'équipe de France peut marquer, déjà, ce serait bien... Un miracle, c'est ce qu'il faut jouer : sur la fierté, sur l'orgueil. Un miracle, c'est possible... Mais bon, quand ça ne dépend pas de nous, il ne faut pas rêver. Montrer qu'on n'a pas lâché, c'est le plus important...»

Reste à savoir comment les joueurs feront pour se remobiliser alors que Domenech lui-même est au fond du trou...

C'est sur ce dernier défi de Raymond Domenech que se termine le Top Déclarations de la semaine. Rendez-vous dès samedi prochain pour un nouveau numéro !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Sondage Maxifoot
Neymar sera t-il encore au PSG la saison à venir ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les VIDEOS populaires du moment



Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB