Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Le Baromètre de la Semaine - N°1
Par Marc Lepannetier - Le Barometre De La Semaine, Mise en ligne: le 19/11/2003 à 22h08
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Comme chaque semaine, Maxifoot revient avec le baromètre sur les faits marquants de l'actualité du ballon rond. Côté valeurs en hausse, Zidane en veut encore, le but de raccroc de l'OM et le canonier Nonda de retour. Pour les valeurs en baisse, Lyon montre patte blanche, le chantier offensif du Paris-SG et une première journée pâlichonne. 

Les valeurs en hausse

Zidane en veut encore

La semaine dernière en Chine, le maître à jouer du Real avait indiqué qu'il prendrait sa retraite dans deux ans, soit au terme de son contrat avec le Real Madrid. L'information n'avait guère ému, comme si on n'osait y croire. De fait, hier, il a indiqué qu'il n'était plus totalement certain de mettre un terme à sa carrière en 2005. "J'aurai 33 ans en 2005, un âge auquel on pense à arrêter. Mais c'est juste quelque chose que j'ai dit (...) rien de certain", explique Zidane. "Si je suis toujours en bonne condition et que je conserve mon niveau de jeu, je pourrais continuer." Continuer en équipe de France, pour le plus grand plaisir de tous, et donc participer au Mondial 2006 ?  A moins que le rêve de Zizou et de tous les Marseillais se réalise enfin : Zidane à l'OM après l'expiration de son contrat au Real ?  Un fantasme qui peut encore voir le jour depuis hier... Avouez que l'on a tous envie d'y croire.

Le but de raccroc de l'OM

La crainte de passer à côté du premier match de la saison pour l'OM n'aura duré qu'une vingtaine de minutes. Le temps pour la défense inédite, avec Hemdani arrière central, de prendre ses repères et la puissance offensive s'est, petit à petit, mise en marche pour finir par terrasser les Guingampais dans les arrêts de jeu avec Bakayoko avec l'aide du poteau (92'). Le banc, avec Bakayoko en Zorro, venait de faire office de justicier tant les occasions furent franches. Le Crom s'en souvient sûrement. L'OM a donc assumé son statut de favori que tous les observateurs et acteurs lui laisse volontiers. Perrin ne dit pas autre chose :"Les joueurs sont allés chercher la victoire en fin de match. Ils ne se sont pas contentés du nul. J'aime qu'une équipe se batte jusqu'au bout." Un état d'esprit digne d'un favori, à l'inverse de Lyon (voir les valeurs en baisse), qui autorise l'optimisme lorsque l'on sait que Christanval, Ecker, Perez ou Dos Santos étaient absents. Avec un effectif au complet et des automatismes affirmés, nul doute que l'OM sera au rendez-vous cette saison. C'est déjà une bonne nouvelle pour le football français en vue du tour préliminaire de Champion's League contre l'Austria de Vienne.

Le canonier Nonda de retour

"Le titre de meilleur buteur m'a décomplexé. Je crois de plus en plus en moi. Je me dis que si je l'ai fait l'an passé, je peux le refaire cette année." Force est de constater que les propos de Shabani ne sont pas des paroles en l'air après son doublé inscrit face à Bordeaux, dont un somptueux coup-franc. La star naissante et insouciante qui évoluait sous le maillot rennais a dû essuyer quelques sifflets pendant ses deux premières années monégasques. Le poids de ses 20 millions d'euros de transfert, le changement de statut et la présence de Marco Simone à ses côtés en sont sûrement la cause. Aujourd'hui, Shabani a retrouvé la joie de jouer de Rennes, le professionnalisme en plus. Il n'a pas voulu quitter Monaco pour Lyon et s'engage à redevenir meilleur buteur cette saison tout en prouvant au reste de l'Europe que son talent peut également susciter les convoitises des plus grands clubs du continent. Il est en tout cas sur le bon rythme, Maxifoot souhaite le souligner.

Les valeurs en baisse

Lyon montre patte blanche

Lyon est redevenu le petit chat docile du début de la saison dernière et ronronne à nouveau auprès de ses adversaires. A Lille, l'OL a, une nouvelle fois, montré patte blanche. Sans envie et sans mobilité apparente, l'équipe n'a pas assumé son statut de double Championne de France. Qu'en sera-t-il à domicile lors du prochain match, déjà très important, contre Monaco ? Les griffes seront-elles de sorties ? Le milieu de terrain aura-t-il une autre allure ? Dhorasoo sera-t-il présent d'entrée de jeu ? Luyindula sera-t-il encore sevré de ballons ? Qui pour l'épauler en l'absence de Govou ? De multiples interrogations qui donnent réellement à penser que la perte d'Anderson est déjà plus préjudiciable que le président Aulas le prévoyait et que les délicats choix au milieu de terrain seront, encore cette saison, cornéliens pour Le Guen. Toujours est-il, qu'une fois de plus, le club phare de notre championnat n'a pas bien entamé sa saison alors qu'au même moment, le Bayern de Münich s'est facilement imposé lors de son premier match de Bundeliga. Cela démontre sûrement la marge actuelle entre un vrai grand club européen et l'Olympique Lyonnais d'aujourd'hui.

Le chantier offensif du PSG

Le PSG peinait à marquer lors de certains matchs l'année dernière, et après un (0-2) contre Porto la semaine dernière, le club a été incapable de marquer pour son premier match au Parc devant Bastia (0-0). Sans Leal et Yakin (3 semaines de remise en forme) à la baguette, les attaquants ont été sevrés de ballons. Pour Halilhodzic :"Il y a eu trop d'incompréhensions entre les joueurs qui faisaient les appels et ceux qui portaient alors le ballon pour le leur donner."  Le talent et la ruse de Pauleta pourrait bien arranger les affaires parisiennes. Mais le véritable sauveur tant attendu en attaque va commencer sa saison par deux rencontres à l'extérieur : Lille et Metz. Pas de quoi rendre forcément le sourire à "Coach Vahid" qui regrette déjà le manque de talent au sein de son effectif. Les supporters parisiens ne peuvent se satisfaire, pour l'instant, que d'une solidité défensive de leur équipe. Une marque de fabrique de leur entraîneur, il est vrai. Pour le reste, Halilhodzic a donc son attaque en chantier, charge à lui de trouver les bons bâtisseurs pour que le contremaître Pauleta finalise l'ouvrage. C'est une valeur en baisse.

Une première journée pâlichonne

Sous la canicule, les circonstances peuvent être atténuantes. Il n'empêche, seulement quinze petits buts ont été inscrits avec quatre pénalties dont trois sont certainement très discutables. Pas de quoi étancher notre soif d'exploits. Pas de prouesses du côté des gardiens non plus, puisqu'à part Le Crom qui a longtemps retardé l'échéance fatale à Guingamp, c'est plutôt les bévues qui ont été à l'honneur. Agassa pour Metz et surtout Cool à Auxerre sont, en grande partie, à l'origine de la perte de leur équipe. Seuls les avertissements et une unique expulsion sont à mettre au crédit de cette première journée. C'est la deuxième fois en trente ans que l'on marque aussi peu pour une reprise. Espérons que la prochaine soit plus passionnante. Les deux affiches : Marseille-Auxerre et Lyon-Monaco devraient y aider. A moins qu'il fasse toujours aussi chaud...

Merci, et à la semaine prochaine !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1

Top 5 des VIDEOS de l'année

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment



 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Le meilleur effectif
LIGUE 1
mi-saison
2019-20
TOP 10
transferts
en Ligue1

mi-saison 2019-20
FLOP
transferts
en Ligue1

mi-saison 2019-20
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB