Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
L'effrayant plan B de la Fédé
Par Patrick Juillard - Equipe De France, Mise en ligne: le 05/03/2010 à 09h50
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Nouvel épisode dans le feuilleton de la succession de Raymond Domenech. En cas de refus du grand favori, Laurent Blanc, la Fédération aurait déjà un plan B dans sa manche : un ticket «made in DTN» , composé d'Erick Mombaerts et Alain Boghossian, pourrait prendre les rênes de l'équipe de France. Explications.

L'effrayant plan B de la Fédé
Si L. Blanc dit non aux Bleus, Escalettes songe à une solution interne.

A trois mois de la Coupe du monde, l'équipe de France est au plus bas, sur le terrain comme dans le coeur des Français. Mais heureusement, la Fédération française de football pense à l'avenir. Et ses plans laissent en partie perplexes, si l'on en croit les indiscrétions livrées sur l'antenne de RMC. La radio ne nous surprend certes pas en confirmant, s'il en était encore besoin, que la priorité absolue de la 3F reste de voir Laurent Blanc succéder à Raymond Domenech. Oui, mais voilà, l'actuel entraîneur des Girondins de Bordeaux, déjà contacté, n'a toujours pas décidé de la suite qu'il comptait donner à sa carrière, et se laisserait encore jusqu'à la fin avril ou au début mai pour se décider.

Et, dans l'hypothèse d'un «oui» de sa part, le champion du monde 1998 a déjà posé ses conditions : pouvoir continuer à être secondé par son fidèle adjoint, Jean-Louis Gasset. Et rester au même niveau de revenus qu'avec les Marine et Blanc (2 millions d'euros bruts annuels). Une somme à rapprocher des 50.000 euros bruts mensuels de Raymond Domenech et qui a de quoi faire réfléchir les hiérarques de la Fédération.

La fameuse «solution interne»

En cas de réponse négative du «Président» , l'instance dirigeante du football français ne serait pas pour autant dépourvue de «plan B» . Aucun des autres techniciens cités par Jean-Pierre Escalettes (Deschamps, Tigana, Giresse) ne suscitant le consensus, la Fédération songerait à une solution interne. Selon cette hypothèse, les rênes des Bleus pourraient être confiées à un ticket «made in DTN» (encore !) composé d'Erick Mombaerts, actuel sélectionneur des Espoirs, et Alain Boghossian, qui a déjà un pied dans la maison pour être l'adjoint de Raymond Domenech depuis l'automne 2008. Une direction bicéphale pour l'équipe de France, avec deux techniciens peu connus pour leurs résultats dans la durée – Mombaerts est réputé pour ses qualités de formateur plus que de compétiteur, Boghossian n'a JAMAIS entraîné – serait une originalité, incongrue à l'heure où les Bleus ont besoin de leadership. Entre autres choses qu'un Laurent Blanc (ou n'importe lequel des autres candidats cités) serait mieux placé pour apporter.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2018


Actu Equipe de France

Sondage Maxifoot
Jusqu'à présent, pensez-vous que l'OM a fait un bon choix avec Villas-Boas ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Ça a fait le buzz depuis 7 jours


Liens de la rubrique EURO 2016


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB