Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Le Journal des Bleus
Par Nicolas Lagavardan - Equipe De France, Mise en ligne: le 02/03/2010 à 23h39
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

La compo est tombée ! Pas encore officielle, mais presque. Ce mardi à l'entraînement, Raymond Domenech a mis en place son dispositif pour affronter une Roja décomplexée, à l'aise dans son costume de favori pour la Coupe du monde. Escudé connait désormais son associé en charnière. Les dernières infos.

Le Journal des Bleus
R. Domenech a livré son plan aux joueurs

L'équipe de France défiera l'Espagne championne d'Europe en titre en match amical, mercredi soir au Stade de France. Dernière occasion pour Raymond Domenech de tester ses troupes avant la dernière ligne droite (le prochain match des Bleus est programmé le 26 mai à Lens contre le Costa Rica. Suivront la Tunisie puis la Chine avant le grand saut dans le bain sud-africain). Avant de repartir vers leurs clubs respectifs pour boucler la saison, les Bleus diminués par les blessures nombreuses, notamment en défense, ont donc une occasion unique de se mesurer à ce qui se fait de mieux en Europe, et peut-être même dans le monde (verdict le 11 juillet).

Ciani, première

Raymond Domenech a formé deux équipes ce mardi à l'entraînement, dont une était à priori composée des joueurs qui débuteront mercredi soir contre l'Espagne. La mise en place tactique a permis de constater l'association Ciani – Escudé dans l'axe de la défense. Alors que les gardiens se sont entrainés à part, le reste de l'équipe ne présente pas de surprise. En l'absence de Gignac, Anelka occupera la pointe de l'édifice, soutenu par Henry à gauche, Gourcuff dans l'axe et Ribéry à droite.

L'équipe probable :

Lloris - Sagna, Ciani, Escudé, Evra - L. Diarra, Toulalan - Ribéry, Gourcuff, Henry - Anelka.

Henry n'est pas indéboulonnable…

Relégué sur le banc du Barça, l'attaquant Thierry Henry (32 ans, 117 sélections et 51 buts) ne devrait pas connaitre le même sort en équipe de France. Mais si cela devait arriver ? «Aucun problème. Le plus important est que l'équipe gagne. Je le dis, je le redis, je le surdis» , s'est-il positionné en conférence de presse ce mardi. Il est toutefois peu probable que le capitaine des Bleus même décrié pour ses performances et en manque de temps de jeu en club ne soit pas titulaire au Mondial.

… Mais Henry pousse Ribéry à droite

Sans sa main, la France ne serait d'ailleurs peut-être pas qualifiée. Raymond Domenech ne l'oubliera pas et réservera sans doute l'aile gauche à Thierry Henry plutôt que de le pousser sur le banc au profit de Franck Ribéry qui lorgne le poste. «C'est bien pour lui. Moi je préfère l'axe. Le coach décide, malheureusement on n'est pas toujours d'accord» , a éludé Henry. Mercredi soir face à l'Espagne, Henry démarrera vraisemblablement sur le côté gauche, Ribéry sera à droite.

L'Espagne se sait redoutée et ne s'en plaint pas

Avec le Brésil, l'Espagne sera l'un des grands favoris de la Coupe du monde 2010. Le sélectionneur Vicente del Bosque en est conscient et ce statut ne lui pose aucun problème, étant donné que son équipe est «la meilleure du monde» . Ce statut dû au triomphe lors de l'Euro 2008 ne suffit toutefois pas à garantir la victoire finale. «On doit rester méfiant et humble, car ce n'est pas toujours le meilleur football qui gagne. Il ne suffit pas de bien jouer pour gagner des Coupes du monde, les écarts avec les autres grandes nations restent infimes» , a rappelé l'expérimenté del Bosque.

Les supporters vont-ils suivre les Bleus ?

Ce match sera l'occasion pour l'équipe de France de retrouver son public au Stade de France, plus de trois mois après le barrage retour tumultueux contre l'Irlande. Quel sera l'accueil réservé par les supporters ? «J'ai la naïveté de penser que le public est concentré sur la Coupe du monde et a envie de voir son équipe bien jouer, qu'il a beaucoup d'espoirs. C'est notre performance qui conditionnera le public français. Il va falloir sortir de cette idée que ce qui se passe avant est plus important que l'après. Les Français ont envie de cette Coupe du monde. Je suis comme eux» , a espéré Raymond Domenech ce mardi en conférence de presse. «On est presque déjà dans un match de Coupe du monde. L'Espagne est un favori de cette compétition. On sera dans la réalité du tournoi contre cet adversaire» , a prévenu le sélectionneur des Bleus. Le compte à rebours est lancé.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2018


Actu Equipe de France


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


Liens de la rubrique EURO 2016


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB