Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Zidane maudit toujours Materazzi
Par Nicolas Lagavardan - Equipe De France, Mise en ligne: le 01/03/2010 à 15h34
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

A l'écouter, Marco Materazzi est l'homme le plus vil du monde. Près de quatre ans après son coup de boule en finale du Mondial, l'ancien meneur de jeu des Bleus Zinedine Zidane «préfèrerait mourir» plutôt que de présenter ses excuses au défenseur italien.

Zidane maudit toujours Materazzi
Zidane est lié à Materazzi à jamais

Tel Artaban, Zinedine Zidane a sa fierté. A l'approche du prochain rendez-vous mondial, l'auteur du coup de boule le plus célèbre du monde, exécuté en finale de la Coupe du monde 2006 lors de la prolongation contre l'Italie, est revenu dans les colonnes du journal espagnol El Pais sur son geste passé à la postérité. S'il regrette la mauvaise image qu'il a donnée et reconnait avoir causé du tort à son équipe en enfonçant le plexus de Marco Materazzi, l'ancien meneur de jeu de l'équipe de France ne s'excusera en revanche jamais auprès de sa victime ! «Je demande pardon au football, aux supporters, à l'équipe...»

Z. Zidane – «jamais, jamais…»

«Après le match, je suis entré dans le vestiaire et je leur ai dit (à ses coéquipiers) : «Pardonnez-moi ! Cela ne change rien mais je vous demande pardon» , raconte Zidane. «Mais à lui (Materazzi), je ne peux pas. Jamais, jamais... Ce serait me déshonorer, je préfère mourir» , a-t-il prévenu. Le triple buteur en finale de Coupe du monde (doublé contre le Brésil en 1998 et un but contre l'Italie en 2006) n'a toujours pas digéré les insultes proférées à son encontre par Materazzi, raison officielle avancée par Zidane depuis le match pour expliquer sa réponse violente.

«Si ça avait été Kakà, un type normal, un type sympa, bien sûr que j'aurais demandé pardon. Mais à ce type là... Sur un terrain, il se passe beaucoup de choses. Mais là je n'ai pas pu me contenir» , explique Zidane avant de livrer une nouvelle explication à son énervement ce jour-là. «Parce qu'en plus, ce n'est pas une excuse, mais ma mère était malade, elle était à l'hôpital. Les gens ne le savaient pas, mais c'était un mauvais moment. Plus d'une fois ils ont insulté ma mère et je n'ai rien dit. Mais là...» Près de quatre ans après, Zidane n'a toujours pas digéré et ne s'excusera donc visiblement jamais auprès du défenseur italien. Il est aussi peu probable que Materazzi fasse le premier pas.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2018


Actu Equipe de France


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


Liens de la rubrique EURO 2016


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB