Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Bordeaux met un pied dans le quart !
Par Nicolas Lagavardan - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 23/02/2010 à 22h55
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Les Girondins n'étaient pas au sommet de leur art, mardi soir en huitième de finale aller de la Ligue des Champions, mais cela ne les a pas empêchés de repartir du Pirée avec une victoire précieuse (0-1). Planté sur un coup franc juste avant la pause, l'Olympiakos est désormais condamné à l'exploit.

Bordeaux met un pied dans le quart !
Un nouveau coup de pied arrêté a suffi au bonheur de Bordeaux

Très bonne opération pour les Marine et Blanc mardi soir à Athènes, où l'Olympiakos Le Pirée n'a pas pu résister aux champions de France (0-1), en huitième de finale aller de la Ligue des Champions. La partie a démarré tranquillement, les Bordelais laissant venir des Grecs peu pressants ni pressés de se découvrir. Les joueurs du Pirée préférant évoluer en contre, les Girondins se sont laissés endormir par le faux-rythme imprimé par leur hôte et n'ont pas réussi à aligner plus de trois passes d'affilée. Mais comme souvent, la lumière est venue sur un coup de pied arrêté, de Gourcuff pour Ciani, juste avant le repos. Un coup de froid dont les Grecs n'ont pas réussi à se remettre. Pas malheureux au terme d'une première période globalement improductive, les implacables Bordelais ont parfaitement géré leur avantage après la pause et seront donc en position de force le 17 mars à Chaban-Delmas, pour le match retour.

Le but

- Trémoulinas récolte un coup franc sur l'aile gauche juste avant le repos. Gourcuff place un ballon enroulé et tendu du droit vers le premier poteau, où l'attend Ciani pour une tête piquée imparable (45e+2, 0-1). Sur dix buts en Ligue des Champions, c'est le huitième but sur coup de pied arrêté !

Les temps forts

- L'Olympiakos récolte un premier coup franc dangereux, à trente mètres à droite de la surface, parfaitement enroulé pour la tête décroisée de Mellberg au point de penalty. Battu, Carrasso est tout heureux de voir le ballon passer du bon côté de son poteau (4e).

- Rui Bravo trouve l'espace suffisant face à Chalmé sur l'aile gauche pour adresser un centre puissant dans le dos de la défense. Maresca plonge devant le but mais sa tête passe de peu au dessus du but gardé par Carrasso (58e)

- Chalmé combine bien avec Plasil sur l'aile droite et centre en retrait vers le second poteau. Wendel est libre de tout marquage mais sa reprise du gauche à l'entrée de la surface est trop croisée. Sur le contre, Lua Lua et bien décalé à seize mètres mais voit sa frappe croisée du droit détournée en corner par Carrasso du bout des doigts (82e).

- Sur le dernier corner, Lua Lua surgit devant le but pour placer sa tête, mais Carrasso est sur la trajectoire et peut repousser d'un réflexe bienvenu (90e+3).

La prestation des Athéniens

Nikopolidis a commencé par une faute de main et ne pouvait pas grand-chose sur le but de Ciani. Très belle prestation de Mellberg qui a muselé Chamakh. A ses côtés, Papadopoulos a joué en couverture. Raul Bravo a bien pris Plasil et souvent pris le couloir pour dédoubler et proposer des centres. De l'autre côté, Torosidis a fait de même, prudent défensivement. Devant la défense, Ledesma a bien bloqué l'accès face à Gourcuff. Maresca et Stoltidis ont peu pressé le porteur mais ont bien bataillé à la récupération et à la relance. Sur l'aile gauche, Datolo est souvent redescendu très bas pour défendre, son apport offensif a laissé à désirer. Sur le côté droit, Lua-Lua s'est montré très actif et dynamique avec de bonnes percussions balle au pied et des efforts défensifs ; son entente avec Mitroglou est bonne. Seul en pointe, ce dernier a été très remuant, n'hésitant pas à décrocher pour proposer des solutions.

La prestation des Bordelais

Carrasso a été irréprochable, toujours concentré et souvent sollicité au pied, deux parades décisives en fin de match. Petite prestation de Chalmé, souvent battu dans les duels et imprécis dans ses transmissions. Costaud dans les duels, Planus a rendu une copie propre, il a su lire le jeu adverse et s'est positionné en conséquence. Côté gauche, Trémoulinas n'a cessé de courir sur toute la longueur du terrain, solide en défense et toujours disponible. Fernando a manoeuvré dans l'entrejeu, il a attiré les fautes. De l'engagement dans les duels et une grosse débauche d'énergie pour Sané pas impressionné malgré son manque d'expérience mais qui a commis beaucoup de fautes. Plasil a beaucoup travaillé défensivement. Gourcuff a été imprécis techniquement, dans ses prises de balle et ses passes. Peu inspiré, il s'en sort avec une passe décisive. Wendel a agacé ses partenaires en première période en ne faisant pas les bons choix de passe, mieux après la pause mais imprécis dans l'ensemble. Sevré de ballon en première période, Chamakh a beaucoup bougé mais n'a eu aucune réussite.

L'homme du match : Mickael Ciani

Le meilleur buteur des Girondins en Ligue des Champions a inscrit l'unique but du match. Solide défensivement dans les duels et dans les airs, tonique et dur sur l'homme, le défenseur central Mickael Ciani a placé son équipe dans la meilleure situation possible en vue du match retour.

La note du match : 5/10

Avec de nombreuses fautes, imprécisions techniques et approximations en tous genres, avec peu de buts ni d'occasions, ce match n'a pas offert le plus grand des spectacles, malgré une ambiance chaleureuse au Karaiskakis Stadium, et quelques belles combinaisons bordelaises en seconde mi-temps.

Les clubs français font plaisir sur la scène européenne en ce moment. Excellente opération pour Bordeaux qui peut se permettre de concéder le nul à domicile au match retour pour passer en quart de finale de la Ligue des Champions. De bon augure pour les joueurs de Laurent Blanc !


Ligue des Champions / 8ème de finale aller
Olympiakos Le Pirée – FC Girondins de Bordeaux : 1-0 (1-0)
Georgios Karaiskakis Stadium
Arbitre : Howard Webb (Angleterre)
But : Ciani (45e+2)
Avertissements : Papadopoulos (54e), Zaïri (80e) - Sané (29e), Ciani (75e)

Olympiakos : Nikopolidis - Torosidis, Mellberg, Papadopoulos, Raul Bravo - Maresca, Ledesma (Zairi, 64e), Stoltidis – Lua Lua, Mitroglou (Derbyshire, 77e), Datolo. Entraîneur : Bozidar Bandovic

Bordeaux : Carrasso - Chalmé, Ciani, Planus, Trémoulinas - Fernando, Sané – Plasil (Gouffran, 82e), Gourcuff, Wendel (Jussiê, 82e) - Chamakh. Entraîneur : Laurent Blanc



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS

La note du match
5,0
Avec de nombreuses fautes, imprécisions techniques et approximations en tous genres, avec peu de buts ni d'occasions, ce match n'a pas offert le plus grand des spectacles, malgré une ambiance chaleureuse au Karaiskakis Stadium et quelques belles combinaisons bordelaises en seconde mi-temps.


Sondage Maxifoot
Qui va remporter la CAN 2019 ?

Algérie
Cameroun
Cote d'Ivoire
RD Congo
Egypte
Ghana
Mali
Maroc
Nigeria
Sénégal
Tunisie
Autre
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB