Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
L'OM sauvé par ses stars
Par Patrick Juillard - Actu Europa League, Mise en ligne: le 18/02/2010 à 23h15
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Sans convaincre, l'Olympique de Marseille s'est imposé jeudi sur le terrain du FC Copenhague (3-1) en 16e de finale aller de l'Europa League, assurant pratiquement sa qualification pour le tour suivant. Sauvé in extremis par ses individualités, le club olympien n'aura pas brillé dans le froid danois.

L'OM sauvé par ses stars
Passeur sublime sur le 3e but, Lucho a illuminé la fin de match.

Le FC Copenhague accueillait l'Olympique de Marseille ce jeudi soir au Parken Stadium, à l'occasion des seizièmes de finale aller de l'Europa League. L'OM s'est imposé sans convaincre sur le score de 3-1. Démarrée lentement, la partie, hachée par de nombreuses fautes, peinait à gagner en intensité. Logique pour les Danois dont c'était le premier match officiel depuis la mi-décembre. Plus étonnant pour les hommes de Didier Deschamps. Les deux attaquants sénégalais, N'Doye pour les hôtes et Niang pour les visiteurs, ne ménageaient certes pas leurs efforts mais la précision faisait défaut, encore et encore. Elle était brièvement au rendez-vous, d'abord côté danois : un centre de Gronkjaer trouvait la tête de N'Doye et Mandanda repoussait comme il pouvait (34e). Puis côté olympien, sur un astucieux coup franc direct de Valbuena, claqué en corner par Wiland (35e). Le match sombrait de nouveau dans la médiocrité. Souvent pris au piège du hors-jeu par la solide défense danoise, les Phocéens n'avaient jamais donné l'impression de pouvoir trouver la clé balle au pied.

Les Olympiens allaient faire mieux après la pause ? Cela n'en prenait pas le chemin d'entrée : bien servi par Hutchinson, N'Doye manquait le cadre d'un cheveu (48e). C'était au tour du très offensif Pospech de créer le décalage, sans pouvoir toutefois trouver un partenaire à la conclusion (50e). Et Marseille, alors ? Rien, ou presque : de nombreuses pertes de balle au milieu du terrain, une lenteur accablante et une incapacité permanente à écarter le jeu pour étirer la défense adverse. Seules des frappes lointaines et sans danger de Taiwo et Cissé (59e) étaient à mentionner. Une fulgurance de Baky Koné allait sortir les spectateurs de l'ennui profond dans lequel ils avaient sombré : dans le bon tempo, l'Ivoirien servait Niang, qui ne laissait pas passer l'occasion d'ouvrir la marque d'une frappe sèche (72e, 0-1).

Ben Arfa invente un but

Les Marseillais allaient faire l'erreur de trop reculer : acculés dans leur surface, ils concédaient un penalty logique sur une main de Niang, revenu défendre. Gronkjaer transformait à ras de terre (78e, 1-1). Faibles collectivement, les Olympiens allaient de nouveau être sauvés par leurs individualités : à peine entré en jeu, Ben Arfa s'infiltrait le long de ligne de corner et inventait un drôle de tir qui trompait Wiland dans un angle improbable (84e, 1-2). C'était le quart d'heure des stars marseillaise : Lucho Gonzalez réussissait une louche sublime. Monté aux avant-postes, Kaboré, également entré en jeu quelques minutes plus tôt, était ravi de l'aubaine et ne ratait pas l'occasion d'ouvrir son compteur européen (89e, 1-3). Les Marseillais avaient fait le job, mais que ce fut laborieux…

L'homme du match : Lucho Gonzalez (Olympique de Marseille)

Difficile de ressortir un joueur d'une aussi morne rencontre. Citons donc le milieu argentin, pour sa louche sublime de la 89e minute. Rendre décisif un tel geste, c'est du grand art.

La note du match : 3/10

La fin de match fut échevelée, mais quel ennui avant ce dernier quart d'heure ! Seules les individualités marseillaises auront permis à cette rencontre d'échapper à une note plus médiocre encore.


Europa League / 16e de finale aller
FC Copenhague 1-3 Olympique de Marseille.
Parken Stadium, 20.000 spectateurs environ.
Arbitre : M. Velasco Carballo (Espagne).
Buts: Gronkjaer (78e); Niang (72e), Ben Arfa (84e), Kaboré (89e).
Avertissements : Noregaard (64e); Diawara (23e), Mbia (81e).
FC Copenhague : Wiland - Pospech, Antonsson, Zanka, Wendt - Kvist, Norregaard (Santin, 75e), Hutchinson, Vingaard - Gronkjaer, N'Doye. Entraîneur : Stale Solbakken.
Olympique de Marseille : Mandanda - Bonnart, Diawara, Mbia, Taiwo - Lucho, Cissé, Cheyrou (Abriel, 73e) – Valbuena (Ben Arfa, 62e), Niang, Koné (Kaboré, 80e). Entraîneur : Didier Deschamps.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE EUROPA

Actu Coupe d'Europe

La note du match
3,0
La fin de match fut échevelée, mais quel ennui avant ce dernier quart d'heure ! Seules les individualités marseillaises auront permis à cette rencontre d'échapper à une note plus médiocre encore.

Sondage Maxifoot
Neymar sera t-il encore au PSG la saison à venir ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB