Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Nice se donne de l'air, Valenciennes crée la sensation
Par Patrick Juillard - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 01/11/2009 à 19h10
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Nice s'est imposé sur son terrain face au Mans (1-0) et se donne de l'air dans le bas du tableau face à un adversaire toujours relégable. Valenciennes crée la sensation en allant écraser Rennes (0-3). Les Nordistes occupent désormais une jolie 6e place, avec la meilleure attaque de Ligue 1.

Nice se donne de l'air, Valenciennes crée la sensation

Opposé au Mans ce dimanche dans le cadre de la 12e journée de Ligue 1, Nice a remporté sa deuxième victoire consécutive à domicile, s'imposant sur le score de 1-0. Au cours d'une partie démarrée prudemment, le premier fait de match important survenait à la 15e minute. Au duel avec Bagayoko à proximité du point de corner, Geder donnait un coup de coude à l'attaquant niçois. M. Bré voyait rouge et excluait le Brésilien. Réduits à dix, les Manceaux restaient sagement dans leur camp, en double rideau, avec le seul Helstad en pointe. Les Niçois pressaient mais les vraies occasions de but étaient rares. A la demi-heure, Sablé, victime d'un coup, cédait sa place à Ben Saada. Sur une de leurs rares incursions dans le camp des Aiglons, les Mucistes manquaient de peu l'ouverture du score : sur un coup de franc de Corchia, la tête d'Helstad était claquée au-dessus de sa barre par un Ospina sur ressorts (36e).

Ce sont finalement les hommes de Didier Ollé-Nicolle qui trouvaient l'ouverture sur un corner bien frappé par Ben Saada, Gace, un peu seul au deuxième poteau, trompait Ovono, trop court, d'une tête puissante sous la barre (39e, 1-0). Le latéral, titularisé pour la deuxième fois seulement cette saison, marquait ainsi là le premier but de sa carrière en L1. Après la pause, les Niçois tentaient de porter l'estocade et laissaient des espaces aux Manceaux. Sur un long ballon en profondeur, Keita trouvait Helstad d'une déviation, mais le petit lob du Norvégien passait de peu au-dessus de la transversale d'Ospina (52e). Les Niçois se reprenaient bien par la suite. Servi par Diakité, rentré à la place de Mabiala, Bagayoko plaçait une tête croisée mais Ovono était à la parade (69e). Les Manceaux n'avaient pas dit leur dernier mot : sur une belle ouverture de Maïga, le rentrant Lamah frappait puissamment des 10 mètres et trouvait la barre. A la reprise, Helstad manquait son coup de tête (87e). Nice avait eu chaud mais préservait son précieux avantage.

Ben Khalfallah passeur et buteur

La sensation du jour est venue du Stade de la Route de Lorient, où Valenciennes a écrasé Rennes (0-3). Les Rennais avaient pourtant réussi la meilleure entame. Les hommes de Frédéric Antonetti croyaient même avoir ouvert la marque, mais le coup de tête victorieux d'Hansson était refusé pour une faute préalable peu évidente (5e). Le rythme allait ensuite retomber, les Valenciennois faisant mieux que se défendre, manquant de peu la cible sur une tête de Bisevac (14e). Les hôtes manquaient de peu l'ouverture du score par Gyan, d'une frappe puissante au point de penalty (42e), puis par Kembo-Ekoko, qui trouvait la transversale (43e). Après la pause, les Rennais peinaient toujours à hausser le rythme, alors que leur entraîneur, Frédéric Antonetti, haussait le ton. Mais les coups de gueule du Corse n'étaient pas suivis d'effet. Au contraire.

Après avoir subi une première chaude alerte sur une reprise de Pujol (54e), Rennes allait céder : les Valenciennois ouvraient la marque sur coup franc, grâce à leur joker Dianbobo Baldé. Superbement servi par Ben Khalfallah, le colosse guinéen trompait Douchez de la tête (57e, 0-1). Menés, les Rennais se contentaient d'une domination territoriale mais peinaient à se créer de véritables occasions. C'est au contraire Valenciennes qui faisait le break : pas attaqué, Ben Khalfallah armait une frappe des 25 mètres et battait Douchez (77e, 0-2). Passeur sur le premier but, l'international tunisien s'était mué en buteur. Les choses tournaient ensuite à la franche correction : Pujol se débarrassait de son vis-à-vis et plaçait une frappe surpuissante, qui semblait retomber sur la ligne de Douchez, battu. Le but était pourtant accordé (87e, 0-3). Pour Rennes, la coupe était pleine, face à une équipe nordiste qui remporte là sa deuxième victoire à l'extérieur en huit jours !

Avec 14 points, Nice se donne de l'air et remonte à la 13e place, alors que les Manceaux restent relégables (19e, 8 points). Valenciennes, désormais 6e avec 19 points et la meilleure attaque de Ligue 1, affirme sa présence dans le haut du tableau, tandis que les Rennais, battus à domicile pour la deuxième fois de la saison, s'engluent dans le ventre mou (10e).



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Globalement, la Ligue des Champions dans son format actuel vous plaît-elle ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB