Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Lyon dompte Liverpool
Par Nicolas Lagavardan - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 20/10/2009 à 22h51
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Lyon a frappé fort mardi soir lors de la 3e journée de la Ligue des Champions, en s'imposant à Anfield face à Liverpool (1-2). Sonné par la sortie de Cris puis le but de Benayoun, l'OL a démontré des qualités supérieures pour s'imposer sur le fil et s'ouvrir en grand les portes des huitièmes de finale.

Lyon dompte Liverpool

La pression était sur les épaules de Liverpool mardi soir, lors de la 3e journée de la phase de poules de la Ligue des Champions. Les Reds devaient s'imposer pour se relancer après la défaite à Florence, face à des Lyonnais leaders du Groupe E et qui n'avaient rien à perdre pour leur premier match de l'histoire à Anfield Road. Avec une équipe remaniée avec en particulier N'Gog à la pointe de l'attaque et Gerrard en soutien, les Anglais ont été bougés dans un premier temps par l'OL, sans complexe et bon techniquement. Sentant son capitaine hors de forme, Benitez a sorti Gerrard pour Fabio Aurélio à la 25e, puis Cris tombait KO sous l'impact du genou de Kuyt (32e). Ces deux tournants dans le match ont profité aux Reds, partis à l'abordage du but de Lloris pendant les dix dernières minutes de la première période et rapidement récompensés. Après la pause, Liverpool a mis le pied sur le ballon mais Lyon restait dans le coup et revenait finalement à hauteur grâce à Gonalons (72e). Sentant l'exploit à portée de crampons, les coéquipiers de Toulalan insistaient et touchaient au paradis dans les dernières secondes par Delgado (90e). Un excellent résultat qui permet à l'OL de conserver la tête du groupe avec 9 points, devant la Fiorentina (6 pts) et Liverpool (3 points). La qualification est tout proche.

Les buts

- Sur une contre-attaque fulgurante, Fabio Aurélio trouve l'intervalle côté gauche et centre fort à ras de terre. Le ballon est dévié par Cris au premier poteau et file entre une forêt de jambes pour atterrir dans les pieds de Benayoun au second, qui prend le temps de contrôler avant de fusiller Lloris du pied droit. Dans les vapes, Cris cède sa place dans la foulée (41e, 1-0).

- Dans une bonne période, Lyon insiste et égalise ! Sur un corner de Källström, Reina dévie du poing mais sans dégager le danger. Posté au second poteau, Toulalan reprend en pivot. Le gardien des Reds repousse encore dans les pieds de Makoun qui remet le couvert. Reina tient toujours grâce à un réflexe du pied impressionnant mais Gonalons en embuscade trouve l'ouverture d'une tête plongeante (72e, 1-1).

- Lyon sent l'exploit tout proche. Pjanic part en contre et fixe son défenseur à l'angle droit de la surface avant de décaler Govou sur sa droite. Le capitaine des Gones adresse une passe millimétrée au second poteau pour la reprise de Delgado (90e+1e, 1-2).

Les temps forts

- Sur une belle combinaison côté gauche, Cissokho s'échappe le long de la ligne de corner et redresse la balle avec un centre tendu du gauche. Lisandro passe devant Agger et s'élève face au but pour placer une tête piquée repoussée par Reina d'une parade réflexe du torse (10e).

- Lancé en profondeur, Kuyt est devancé par Cris. Mais le défenseur brésilien glisse et tombe à terre. En tentant de se relever, sa tempe heurte le genou du Néerlandais qui s'effondre. Littéralement KO, Cris a mis plusieurs minutes à se relever et recevoir un carton jaune (32e). Cris sur la touche, les Lyonnais à dix subissent la furia des Reds. A la suite d'un cafouillage dans la surface, N'Gog reprend du droit à bout portant dans un angle fermé. Lloris puis Cissokho repoussent le danger. Cris revient sur le terrain mais n'a pas récupéré (36e).

- Les Reds acculent les Lyonnais depuis dix minutes. Sur un centre fuyant au second poteau, Fabio Aurélio coupe la trajectoire d'une tête puissante à bout portant, détournée par Lloris de la main gauche. Une parade exceptionnelle du Lyonnais (45e).

- Dominés dans le jeu, les Lyonnais sont toujours dans le coup malgré tout. Sur un coup franc excentré côté gauche, Gonalons s'extirpe du marquage au premier poteau mais sa tête décroisée passe du mauvais côté du poteau alors que Reina était battu (67e).

La prestation des Reds

Héroique à la 10e, Reina a une nouvelle fois rendu une copie digne de la Ligue des Champions. Agger n'est pas le meilleur défenseur de Liverpool, cela s'est vu dans ses interventions. A ses côtés, Carragher a lui aussi montré des signes de faiblesse. Insua a transpiré face à Govou mais sans est sorti sans dommages. Au marquage d'Ederson et contraint par les montées de Cissokho, Kelly n'a pas été à la fête, il a aussi tenté des montées peu fructueuses. Mascherano et Lucas ont effectué un pressing incessant, permettant aux Reds de maitriser l'entrejeu. De retour de blessure et placé derrière l'attaquant de pointe, Gerrard était hors de forme, remplacé dès la 25e par Fabio Aurélio auteur d'une rentrée décisive. Solide, Benayoun a su se faire oublier pour mieux ouvrir le score. Hargneux à la limite de l'agressivité en début de match, Kuyt est passé dans l'axe après la sortie de Gerrard. En pointe, N'Gog s'est bien battu mais n'a pas eu de réussite, bien pris par la défense lyonnaise.

La prestation des Lyonnais

Très bon dans ses interventions, Lloris ne peut rien sur le but de Benayoun. Mis à part l'oubli d'Aurélio sur le but de Benayoun, Réveillère a assuré défensivement et a tenté de relancer long. Cris était bien dans le match jusqu'à cet accident avec Kuyt. KO debout, il a dû céder sa place à Gonalons. Toulalan a encore une fois été très bon dans l'axe de la défense. Très offensif, Cissokho a permis à Lyon d'être dangereux en début de match avec des montées tranchantes et des passes ajustées, mais il a aussi oublié Benayoun sur le but. Au marquage de Gerrard, Makoun n'a pas eu à forcer, il a ensuite eu tendance à reculer pour aider la charnière centrale. Källström a été très bon dans ses choix et ses passes. Pjanic a démarré fort avant de rentrer dans le rang et d'en ressortir en toute fin de match. Govou a livré un très gros match avec des percussions tranchantes balle au pied et des passes dans le bon tempo. Ederson a pris des risques avec des dribles osés et des passes à une touche. Lisandro a bien failli ouvrir la marque sur sa première occasion, il n'en a pas eu de meilleure par la suite mais s'est démené au front.

L'homme du match : Maxime Gonalons

Entré sous pression en défense centrale à la place de Cris après l'ouverture du score, le milieu défensif de formation, Maxime Gonalons, a tout simplement été décisif. Le jeune lyonnais a tenu bon défensivement et ramené son équipe au score à l'autre bout du terrain.

La note du match : 17/20

Un très bon match de Ligue des Champions entre deux équipes déterminées à gagner. Si Liverpool a déjà été plus fringant, les Lyonnais ont su hisser leur niveau de jeu dans une ambiance des grands soirs à Anfield. Le suspense était au rendez-vous, les beaux gestes, les occasions, les rebondissements aussi.

Très bonne opération pour l'Olympique Lyonnais, avec une troisième victoire en trois matchs de Ligue des Champions. L'OL est plus que jamais leader du Groupe E avec neuf points et peut désormais se concentrer sur la première place. Troisième avec 3 points, Liverpool est très en retard sur son tableau de marche.


Ligue des Champions / Groupe E, 3e journée
Liverpool FC - Olympique Lyonnais : 1-2 (1-0)
Stade : Anfield
Arbitre : Alberto Undiano Mallenco (Espagne)
Buts : Benayoun (41e) – Gonalons (72e), Delgado (90e+1)
Avertissements : N’Gog (45e+3) - Cris (32e), Govou (55e), Réveillère (90e)

Liverpool : Reina – Kelly (Skrtel, 75e), Agger, Carragher, Insua – Mascherano, Lucas, Gerrard (Fabio Aurelio, 25e), Benayoun (Voronin, 85e), Kuyt – N’Gog. Entraîneur : Rafael Benitez

Lyon : Lloris - Réveillère, Cris (Gonalons, 43e), Toulalan, Cissokho - Makoun, Källström, Pjanic - Govou, Ederson (Gomis, 61e), Lisandro (Delgado, 86e). Entraîneur : Claude Puel



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS



Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB