Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Pires au cœur de la polémique
Par Pierre-Damien Lacourte - Actu Espagne, Mise en ligne: le 20/10/2009 à 09h01
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Accusé d'avoir insulté l'arbitre de la rencontre Xerez-Villarreal ce week-end, Robert Pires risque une lourde suspension. Mais le Français, qui rappelle l'exemplarité de sa carrière, nie s'être montré irrespectueux à l'encontre de M. Rubinos Perez. Le sous-marin jaune n'avait pas besoin de ça.

Pires au cœur de la polémique

S'il vivait déjà un début de saison compliqué, Villarreal a touché le fond en s'inclinant 2-1 sur la pelouse de Xerez ce week-end. Le sous-marin jaune est désormais dernier du championnat espagnol. Après 7 journées, Villarreal, qui ne compte que 3 petits points, n'est toujours pas parvenu à empocher le moindre succès. A cette crise de résultats est venue s'ajouter un tourbillon médiatique autour de son vétéran français Robert Pires, buteur lors de cette rencontre. Au coup de sifflet final, le champion du monde 98 aurait insulté M. Antonio Rubinos Perez de «fils de p…» , d'après le rapport de l'homme en noir. L'ex-Gunner d'Arsenal dément formellement.

«Sa parole contre la mienne»

«Je déments et je nie, a affirmé Pires sur les ondes de RTL lundi soir. C'est incroyable qu'un arbitre puisse marquer ça tout simplement parce qu'il y a eu une échauffourée à la fin du match où c'était tendu. Je suis allé m'expliquer avec l'arbitre en lui demandant s'il n'avait pas honte d'arbitrer de cette façon parce que quand on voit l'arbitrage, on peut se poser des questions. Donc il m'a pris de haut, il m'a dit de repartir là où j'étais, et je suis passé de l'Espagnol au Français. Et j'ai fini ma phrase par le traditionnel "putain" . Je l'ai répété deux fois et monsieur l'a traduit en «hijo de puta» . S'il apprend le français, il comprendra que je n'ai pas voulu dire ça.» Pour argumenter ses propos, le milieu de terrain français va même jusqu'à rappeler l'exemplarité de sa carrière.

«Aujourd'hui, je nie et ce sera sa parole contre la mienne. Ca fait 17 ans que je joue et que je fais attention à mon image. Je ne me vois pas, en fin de carrière, aller insulter un arbitre. Je m'en fous. On m'a dit que je risquais quatre ou cinq matchs de suspension pour un truc que je n'ai pas dit. Je trouve ça assez fort, a lâché le Français de Villarreal. Quand je vois tous les joueurs qu'il y avait autour et que c'est moi qui prends… Il écrit ce qu'il veut dans son rapport mais je dirai que c'est un menteur.» Pires devra se montrer très persuasif lorsqu'il passera en commission pour échapper à la suspension. Car même s'il n'est pas titulaire au sein de sa formation, Villarreal, au plus mal, n'avait pas besoin de ça.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique Espagne


Liga - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Comprenez-vous que Didier Deschamps ne change pas de position vis à vis de Karim Benzema ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB