Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Lisandro, bons baisers de Bruxelles
Par Nicolas Lagavardan - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 25/08/2009 à 22h31
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Après sa victoire (5-1) à Gerland mercredi dernier, l'Olympique Lyonnais a récidivé mardi soir à Bruxelles. Emmenés par un grand Lisandro Lopez auteur du coup du chapeau en première période, les Gones se sont imposés (1-3) face à Anderlecht et se qualifient logiquement pour la phase de poules de la Ligue des Champions.

Lisandro, bons baisers de Bruxelles

Lyon s'est qualifié pour la dixième année d'affilée pour la phase de poules de la Ligue des Champions, un record en France. Larges vainqueurs à l'aller (5-1), les hommes de Claude Puel n'ont pas eu à forcer leur talent mardi soir à Bruxelles, pour venir à bout une nouvelle fois d'Anderlecht (1-3) lors du barrage retour. La faiblesse de la formation belge a bien aidé les Lyonnais, sérieux, appliqués et emmenés par un Lisandro Lopez tout feu tout flamme, auteur d'un coup du chapeau en première période. L'OL mérite largement sa qualification et rejoint Bordeaux et Marseille au sein de la prestigieuse compétition européenne. Le tirage au sort aura lieu jeudi à Monaco.

Les buts

- Mazuch commet l'irréparable en tentant une passe transversale juste devant sa surface. Aux aguets, Lisandro intercepte le ballon et lobe tranquillement le gardien avancé. Un avantage heureux mais somme toute mérité au vu de l'écart de niveau entre les deux équipes (26', 0-1).

- L'OL est tout seul sur la pelouse. Placé sur orbite sur l'aile droite, Réveillère lève bien la tête et centre en retrait. Lisandro déboule dans l'axe à l'entrée de la surface mais préfère feinter la frappe pour effacer le défenseur et venir battre le gardien de près. Très finement joué (32', 0-2).

- Encore une grosse erreur, les Belges n'y sont plus. Polak veut jouer en retrait pour sa défense mais trouve directement Lisandro à l'entrée de la surface. L'attaquant argentin remise pour Källström qui trouve Delgado sur sa droite. Le ballon est contré mais revient sur Lisandro qui place une frappe du droit sans contrôle dans la lucarne de Schollen (41', 0-3).

- Suarez déborde Cris à l'entrée de la surface côté droit, et pousse le Brésilien à la faute. L'Argentin se fait justice lui-même, en croisant sa frappe du droit sur penalty dans la lucarne de Lloris (51', 1-3).

Les temps forts

- Les Lyonnais construisent bien. Bastos décale Réveillère à l'angle droit de la surface, qui prolonge vers Lisandro plein axe. L'attaquant argentin tente de se placer sur son bon pied mais se fait rattraper par la patrouille. Le ballon roule jusqu'au second poteau pour Delgado, dont la reprise à bout portant est repoussée par Schollen (20')

- Bien lancé en profondeur par Biglia, Boussoufa croise sa frappe du gauche à l'entrée de la surface mais Lloris avancé dévie de la jambe en corner (77').

La prestation des Bruxellois

Soirée noire pour Schollen, abandonné par sa défense. A eux deux, Juhasz et Mazuch n'ont pas pu attraper Lisandro. Le second a plombé les chances de son équipe en offrant le premier but à l'OL. Sur les côtés, Wasilewski et Deschacht ont vu déferler les offensives lyonnaises. Polak a été catastrophique, avec notamment une ouverture magnifique pour Lisandro sur le troisième but. Remplacé dès la mi-temps par Biglia, bien meilleur. Sare a été noyé dans la bataille du milieu. Des fautes, des passes mal ajustées, Gillet n'a rien fait de bon. Chatelle a été bien pris par Cissokho. Boussoufa a tenté balle au pied mais sans succès, il a manqué sa meilleure occasion à la 77e. Seul en pointe, De Sutter a pesé de la tête mais sa lenteur l'a empêché de voir le jour. Remplacé dès la pause par Suarez, bien plus entreprenant et dangereux.

La prestation des Lyonnais

Lloris a soulagé sa défense avec des sorties autoritaires, notamment dans les airs. Réveillère avait des fourmis dans les jambes, concentré et rugueux défensivement, il a sans cesse suivi les offensives en prenant toute la longueur de son couloir. Récompensé par une passe lumineuse sur le deuxième but. Cissokho a fait de même de l'autre côté, mais avec moins de réussite. Cris a connu des soirées plus difficiles, mais a néanmoins manqué de vitesse à la course. Pris sur la première passe longue des Belges, Bodmer a ensuite passé un match relativement tranquille. Toulalan a été besogneux à la récupération mais n'apporte rien offensivement. Makoun et Källström ont bien travaillé au pressing et pris la mesure du milieu. Le second a bien participé à la construction. Un peu en retrait, Bastos n'a pas eu la réussite du match aller. Delgado a bien travaillé sur l'aile gauche mais manque toujours de précision face au but.

L'homme du match : Lisandro Lopez

Toujours en action, toujours à l'affût, toujours prêt à exploiter la moindre faiblesse adverse, Lisandro Lopez n'a eu besoin que de trois occasions pour s'offrir le hat-trick. Buteur né, l'attaquant lyonnais lit le jeu à la perfection. Sa technique émérite lui permet tous les exploits. Coup de chapeau à l'international argentin, remplacé dès l'heure de jeu par le très jeune Belfodil.

La note du match : 11/20

Il faut deux équipes pour faire un beau match. Lyon ayant joué seul en première période, la note ne peut pas décoller. Les débats se sont rééquilibrés après la pause, mais le suspense avait disparu depuis longtemps. Trop de déchet technique côté bruxellois, Lyon s'est baladé.

L'Olympique Lyonnais a passé l'obstacle des barrages haut la main face à Anderlecht. Les troupes de Jean-Michel Aulas se qualifient pour la dixième fois d'affilée pour la phase de poules de la Ligue des Champions, un record en France.


Ligue des Champions / barrage retour
RSC Anderlecht – Olympique Lyonnais : 1-3 (0-3)
Stade : Constant Vanden Stock Stadium (Bruxelles)
Arbitre : Nicola Rizzoli (Italie)
Buts : Suarez (51’) - Lisandro (26’, 32’, 41’)
Avertissements : Boussoufa (70’) - Toulalan (66’)

Anderlecht : Schollen - Wasilewski, Juhasz, Deschacht, Mazuch - Sare, Polak (Biglia, 46’), Chatelle (Reynaldo, 67’), Gillet, Boussoufa - De Sutter (Suarez, 46’). Entraîneur : Ariël Jacobs

Lyon : Lloris - Réveillère, Cris, Bodmer, Cissokho – Toulalan (Gonalons, 73’), Makoun, Källström (Pjanic, 80’) - Bastos, Delgado, Lisandro (Belfodil, 60’). Entraîneur : Claude Puel



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS



Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB