Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Le TOP Déclarations de la Semaine - N°28
Par Guillaume Filleul - Top Declarations, Mise en ligne: le 18/03/2004 à 22h19
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Cette semaine, le TOP déclarations revient sur l'admiration de Saviola, la mauvaise passe de Riou, les démenties de Beckham, les excuses d'Anelka, les explications de Mido…

Maxifoot vous recense un listing des dix déclarations les plus intéressantes, pertinentes, ou originales de la semaine. A ne pas manquer pour avoir un oeil complet sur toute l'actu de la semaine !

Dado Prso : «le dernier penalty»

Le Croate, meilleur buteur de la Ligue des Champions avec six réalisations, a confirmé, au journal croate Sportske Novosti, qu'il ne tirera plus jamais de penalties après en avoir manqué un en huitièmes de finale retour face au Lokomotiv Moscou (1-0). Lors du match, au stade Louis II, Dado Prso a tiré un penalty repoussé par le gardien Sergueï Ovchinnikov. Même s'il a ensuite marqué le but de la victoire, il ne veut plus jamais connaître le même stress. «Je ne me présenterai plus jamais au point de penalty. C'est définitivement le dernier penalty que j'ai tiré. C'était horrible. Ensuite, je n'étais plus dans le match. Je voulais me tuer si nous avions été éliminés à cause de moi. Si je n'avais pas marqué plus tard pour laver ma honte, je crois que je ne me serais jamais pardonné cette erreur.» Pourvu, pour Dado Prso, qu'il n'y aura pas de séances de tirs au but à l'Euro 2004, au Portugal.

Kaka : «Flatté d'être comparé à Platini»

A seulement 21 ans et 9 buts dans le Calcio, Kaka séduit les amateurs de football de jour en jour. De nombreux spécialistes apprécient le jeu de la perle du Milan AC. Ils trouvent même que les ressemblances footballistique entre Kaka et un certain Michel Platini sont flagrantes. Le jeune Brésilien du Milan AC (21 ans), a déclaré sur le site de l'UEFA que les comparaisons avec Michel Platini le touchaient particulièrement. L'ancien joueur de Sao Paolo accepte la comparaison mais estime qu'il est encore loin du niveau de l'ancien joueur de la Juventus de Turin : «Je suis flatté de cette comparaison (…). Etre comparé à Platini est une très grande responsabilité, mais je ne pense pas être déjà au même niveau. Platini a beaucoup apporté au football, et je commence tout juste. Je suppose que nous avons un style de jeu similaire, mais j'ai encore beaucoup à faire.» Maxifoot espère que Kaka aura la même carrière que Michel Platini.

Javier Saviola : «Henry, un joueur fantastique»

L'attaquant argentin du FC Barcelone est le premier fan de Thierry Henry, actuel meilleur buteur de la Premier League avec 21 buts. Javier Saviola, huit buts en Liga cette saison, a confié, dans un entretien accordé au quotidien britannique The Guardian, son admiration pour l'attaquant des Bleus et son envie de jouer à ses côtés à Barcelone. «J'aimerais jouer avec Henry, c'est un joueur fantastique. Je l'ai regardé à la télévision, j'ai appris de son jeu, ses mouvements, sa finition. C'est l'un des meilleurs joueurs au monde. Tout le monde aimerait jouer avec quelqu'un comme lui tellement il est facile d'évoluer aux côtés d'un joueur possédant ses capacités et je crois qu'il a les qualités pour jouer au FC Barcelone.» Saviola a-t-il été assez convaincant pour attirer Henry dans les filets de Barça ?

Daniel Jeandupeux : «un prix anodin, voire déplacé»

Le 21 février dernier, l'entraîneur du Mans s'était distingué en fustigeant le comportement de son défenseur sud-africain, Thabang Molefe, auteur de deux tacles assassins face à Lyon (2-0). Cela a permis à Daniel Jeandupeux de se voir décerner le prix du fair-play pour le mois de Février. Le technicien franco-suisse a qualifié, dans le journal Ouest-France, ce prix de complètement anodin avant de nuancer ses propos en conclusion. «Ce prix est complètement anodin, voire même déplacé. Si maintenant on se met à décerner des prix pour ce genre de commentaires, le football professionnel est vraiment mal. Un entraîneur de football est là pour faire des résultats, pas des commentaires(…). Quand je vois le très bon match défensif de Thabang Molefe face au PSG, qui plus est sans aucune intervention au delà de la limite, je me dis que oui, ce genre de distinction peut servir à quelque chose» .

David Sommeil : «je pense à l'équipe de France»

De retour en France, lors du mercato hivernal, après un court passage à Manchester City, David Sommeil (29 ans) se verrait bien porter le maillot bleu de l'équipe de France. L'ancien bordelais, qui a remplacé Daniel Van Buyten dans l'axe de la défense marseillaise, se plaît à Marseille et a avoué, dans une interview pour Droit au But, vouloir jouer, un jour, pour l'équipe de France et pourquoi pas dès l'Euro 2004, au Portugal. «Bien entendu que je pense à l'équipe de France. Quand tu es professionnel, l'équipe nationale est un objectif. Je pense même à l'Euro 2004, à la Coupe du Monde 2006… je n'ai que trente ans. Tout est encore possible. Pour cela, il faut que je sois bon et régulier avec mon club. J'ai l'envie et les qualités je crois, pour aller de l'avant.» Les appels envers le sélectionneur national, Jacques Santini, ne manquent pas à l'approche de L'euro.

Nicolas Anelka : «des excuses à monsieur Jacques Santini»

Le joueur de Manchester City a franchi le cap. En effet, Nicolas Anelka (12 buts en Premier League cette saison) a exprimé ses excuses publiques au sélectionneur national, Jacques Santini, dans un communiqué paru sur son site officiel. Anelka (25 ans) avait refusé une sélection en équipe de France et n'était prêt à un retour en Bleu seulement si Jacques Santini lui présentait ses excuses en s'agenouillant devant lui. L'ancien parisien, qui compte 28 sélections pour 6 buts, a fait depuis volte-face. «Ce jour de novembre 2002, j'ai dit non à l'équipe de France ; je me suis expliqué à ce moment-là sur les raisons de mon refus car il s'agissait pour moi, avant tout, d'agir avec franchise et sincérité. Ceux qui me connaissent savent que malgré le différent qui nous a opposés, j'ai toujours eu le plus grand respect pour l'équipe de France, malheureusement la polémique qui s'en est suivie a tellement dénaturé ma réaction du moment que je ne me retrouve pas dans l'attitude ou les propos que j'aurais eus. C'est pourquoi, il m'apparaît nécessaire de faire des excuses publiques à monsieur Jacques Santini et à l'équipe de France. Ces excuses auront également le mérite de me rendre libre dans ma tête et me permettront de continuer à me consacrer pleinement au football, sans arrière-pensée.» Ses excuses seront-elles suffisantes pour qu'il puisse participer à l'Euro, au Portugal ?

David Beckham : «les rumeurs sont fausses»

A l'image de Thierry Henry à Arsenal, beaucoup de tabloïds évoquent l'avenir de David Beckham (28 ans) et un éventuel départ du joueur anglais du Real Madrid. En effet, un retour en Angleterre a été évoqué par les medias. Certains ont même annoncé que le numéro 23 du Real aurait des contacts avec Chelsea et son propriétaire milliardaire russe, Roman Abramovich. Le milieu de terrain s'est déclaré, dans le journal News of the world, fatigué par toutes ses spéculations et autres rumeurs de transfert et les a fermement démenties. «Il y a eu de nombreuses rumeurs. On a évoqué une rencontre avec Abramovich. Certains disent que j'ai eu des contacts avec d'autres clubs anglais. La réponse est catégoriquement non. Toutes les rumeurs qui annoncent mon retour sont fausses. Je suis très heureux ici et enchanté par le jeu de l'équipe» . Le capitaine de l'équipe d'Angleterre restera, donc, fidèle au Real Madrid, la saison prochaine.

Jean-Claude Plessis : «des tentatives de déstabilisations»

Le Président du FC Sochaux compte dans ses rangs beaucoup joueurs de talents qui suscitent la convoitise de nombreux club. De ce fait, plusieurs joueurs sont susceptibles de quitter le Doubs à la fin de la saison, à l'image de Benoît Pedretti entre autres. Après la publication d'informations sur le départ de quelques sochaliens, le Président, Jean- Claude Plessis a vivement réagi, dans l'Est Républicain. «Je vois revenir tous les ans à pareille époque les mêmes tentatives de déstabiliser l'équipe. Notre club a des objectifs d'ici la fin de la saison, que ce soit en championnat ou en Coupe de la Ligue. Il sera toujours temps d'étudier l'avenir des uns et des autres en fin de saison» . Voilà une déclaration qui a le mérite d'être claire.

Rudy Riou : «je manque de sérénité»

Au plus mal avec son club de Montpellier, 19ème à 5 points du premier non reléguable Ajaccio, Rudy Riou, âgé de 24 ans, n'est pas du genre à se voiler la face. Le gardien héraultais, qui a disputé 25 matchs cette saison en L1, admet qu'il ne réalise pas une grande saison et fait le point dans les colonnes du Midi-Libre. «Je ne réalise pas une bonne saison. J'ai coûté beaucoup de points à l'équipe même si, à plusieurs reprises, j'ai aussi évité le pire. Par rapport à l'année dernière dans la même situation, je manque de sérénité. Or la confiance pour un gardien de but, c'est très important. C'est peut-être lié au fait que je ne sais toujours pas si mon avenir sera à Montpellier ou non. Je suis en attente. Je suppose que la situation de l'équipe n'est pas favorable aux négociations... Et puis j'en ai pris plein la gueule. Pendant trois mois, personne ne m'a épargné dans la critique. Mais j'ai des ressources et il reste suffisamment de journées au calendrier pour clouer le bec à certains.» C'est toute l'équipe de Montpellier qui doit se ressaisir si elle veut rester parmi l'élite.

Hossam Mido : «je ne suis pas fâché»

Vexé de ne pas être titularisé face au Racing Club de Strasbourg, dimanche dernier, victoire 4-0 de l'OM, l'attaquant marseillais (6 buts en 19 matchs de L1) avait quitté le stade Vélodrome avant le début de la rencontre. Cela avait suscité de nombreuses interrogations et tout le monde attendait des explications. L'Egyptien Mido (21 ans) s'en est expliqué sur le site officiel du club. «Pour reprendre depuis le début, je pensais qu'après ne pas m'avoir utilisé contre Liverpool, José aurait pu me titulariser pour ce match face à Strasbourg. On a discuté ensemble et le coach m'a dit que comme j'étais malade depuis deux jours, je n'étais pas à 100% pour jouer. Il a aussi ajouté qu'il avait envie d'appliquer la même tactique qu'en Angleterre avec Didier, décroché en pointe. Evidemment, j'étais très déçu. Je lui ai alors demandé la permission de rentrer chez moi, me soigner. Et il a accepté. Je n'ai pas claqué la porte. Je ne suis pas faché. Je ne sais pas pourquoi tout le monde le dit. Mais, même si je suis à nouveau remplaçant dimanche prochain, je l'accepterai.» Un bon moyen d'enterrer la hache de guerre.

Merci et à la semaine prochaine pour d'autres déclarations.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Sondage Maxifoot
Qui va remporter la finale de la CAN 2019 ?

Sénégal
Algérie
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les VIDEOS populaires du moment



Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB