Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Monaco n’a plus le droit à l’erreur
Par Rodolphe Cazejust - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 09/03/2004 à 23h03
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Après un match aller décevant mais qui laisse encore de bonnes chances de qualification à l'équipe de Didier Deschamps, l'AS Monaco va tenter ce soir de prendre sa revanche et d'inverser la tendance. Une victoire sur un le plus petit score suffirait aux joueurs de la Principauté. A suivre également le choc entre le Real Madrid et le Bayern Munich.

Les équipes : Monaco toujours privé de Giuly et Squillaci

Dès lundi, Didier Deschamps est parti avec son équipe à Biot, la retraite classique de l'AS Monaco avant chaque réception en Coupe d'Europe, afin de préparer au mieux la rencontre face au Lokomotiv Moscou. L'entraîneur monégasque a emmené dix-neuf joueurs avec lui : les seize victorieux vendredi dernier à Guingamp (3-1), accompagnés de Jim Ablancourt, Marco Ramos et le troisième gardien André Biancarelli. En revanche, Ludovic Giuly (fracture du métatarse) et Sébastien Squillaci (claquage) sont restés à la Turbie pour suivre leur programme spécialisé. A Biot, le travail a été basé sur des jeux auxquels tout le monde a participé. Les samedi et dimanche précédents, seuls Lucas Bernardi (adducteur) et Fernando Morientes (béquille) avaient été ménagés.

En l'absence de leur capitaine habituel – c'est Julien Rodriguez qui suppléera Ludovic Giuly dans cette fonction – et du jeune défenseur central Squillaci, Didier Deschamps pourrait reconduire la même équipe défaite lors du match aller à Moscou (1-2). Julien Rodriguez et Gaël Givet formeront la charnière centrale, épaulés à droite par Hugo Ibarra et à gauche par Patrice Evra. Au milieu, Lucas Bernardi et Vassilis Zikos seront chargés de la récupération. En fait, c'est dans le domaine offensif que l'incertitude plane. Dado Prso, auteur d'un but sur penalty contre Guingamp alors qu'il jouait en position de milieu de terrain, retrouvera t-il sa place en attaque aux côtés de Fernando Morientes ou Didier Deschamps décidera t-il de mettre en place une équipe la plus percutante possible en alignant d'entrée Morientes, Adebayor, Prso et Rothen ? A moins que Miroslav Plasil ne soit finalement préféré à Adebayor ou Prso. En face, Youri Semin, le coach du Lokomotiv, pourra compter sur l'ensemble de son effectif.

Les enjeux : Une revanche déterminante pour la fin de saison

La rencontre qui va opposer l'ASM au Lokomotiv Moscou n'est pas uniquement un huitième de finale de la Ligue des Champions. Surpris et malmenés lors de la première manche, les Monégasques n'ont pas le droit à l'erreur. «C'est notre deuxième chance, celle qui nous permet de nous rattraper» , explique le défenseur Gaël Givet. Pour évoquer le match aller, Julien Rodriguez déclare : «Cette bonne claque a remis les idées en place. On sait maintenant ce qu'on a à faire. Et se faire éliminer serait une contre-performance» . Une défaite pourrait même être le signe annonciateur d'une fin de saison très délicate pour les joueurs de la Principauté. Plus en retrait en championnat depuis la trêve – Monaco reste sur une série de trois victoires, quatre résultats nuls et une défaite (contre Lille sur le score de un but à zéro le 14 février) –, le club du Rocher vivrait mal une sortie prématurée de la compétition reine du football européen, qui plus est contre l'équipe présumée la plus faible des huitièmes de finale.

Voilà pourquoi Didier Deschamps, à son retour de Russie, n'avait pas manqué de pointer ce qui ne lui avait pas plu lors du match aller. «C'est un miracle qu'on se retrouve encore en jeu. Nous sommes passés à côté de notre sujet alors que l'équipe du Lokomotiv a confirmé toutes les bonnes choses qu'on pensait d'elle» . Et, en vue du match retour, l'ancien capitaine des Bleus, fort de sa longue expérience internationale et des compétitions européennes, n'hésitera pas à galvaniser et à les placer devant leurs responsabilités. Les propos de Dado Prso attestent d'ailleurs de cette volonté affichée de bien faire : «Ce match est déjà une revanche par rapport à nous-mêmes. On veut se racheter d'un match aller où on n'a pas été bons. On a envie de prouver que l'on sait être au rendez-vous, on ne veut pas le rater. On a quatre-vingt-dix minutes pour se qualifier. Cela fait un moment que l'ASM n'a pas atteint les quarts de finale [en 1998]. Il faudra compter sur nous» .

La clé du match : remporter la bataille du milieu de terrain

Pour vaincre ce soir et se qualifier pour les quarts de finale de la Ligue des Champions, les Monégasques devront avant tout posséder le plus longtemps possible le ballon afin de développer le jeu chatoyant qu'on leur connaît. S'ils parviennent à le faire, ils ne devraient pas connaître de difficulté pour ouvrir le score. En tenant le ballon, ils fatigueront les joueurs moscovites, dont la saison en championnat est terminée, et devraient pouvoir faire la différence en fin de rencontre. Didier Deschamps, qui concède volontiers l'importance de «ne pas prendre de but» , souhaite voir son équipe dominer et mettre la pression d'entrée sur leur adversaire : «On jouera pour attaquer et mettre cette équipe de Moscou en difficulté. Il faut appendre à gérer le contexte, puis se lâcher et jouer pour ne pas avoir de regret. Il faudra beaucoup de conviction et de folie. La qualification dépend de nous» . Afin d'enflammer la rencontre, les joueurs de la Côte d'Azur peuvent prendre appui sur le match de vendredi dernier : face à Guingamp, ils ont retrouvé une certaine manière de jouer et ont enchaîné les mouvements intéressants.

C'est au milieu de terrain que devrait se jouer la rencontre. Si les milieux de Monaco étouffent ceux du Lokomotiv, récupèrent un maximum de ballons et s'enfoncent progressivement dans la défense russe, l'ASM aura la chance de disputer le tour suivant de la compétition. En somme, Monaco devra trouver l'équilibre entre attaquer pour gagner et ne pas trop se découvrir. Jérôme Rothen résume : «Pour passer, il faudra faire un match de haut niveau, plein de réalisme, savoir être conquérant tout en restant prudent. Car Moscou possède de sérieuses armes offensives» . Lors de la première manche, les Russes ont porté l'assaut à de nombreuses reprises. Le Lokomotiv dispose dans ses rangs de joueurs talentueux et Morientes le sait : «On sait désormais qu'on devra faire face aux grandes difficultés que nous créera cette équipe par la qualité de son jeu et de ses joueurs, notamment du milieu de terrain. On devra être très attentifs défensivement» . Au bout du compte, Monaco n'a besoin que d'une victoire par un but à zéro pour se qualifier. A la fois seconde meilleure attaque et première défense du championnat de France, les Monégasques devraient être logiquement capables d'obtenir – au minimum – ce score.

Les autres matchs

Le choc de la soirée oppose le Real Madrid au Bayern Munich, qui se sont quittés sur un score nul (1-1) lors de la rencontre aller. Grandissime favori de la compétition, mais privé de Ronaldo, blessé, et de Roberto Carlos, suspendu, le Real devra faire preuve d'efficacité et de rigueur défensive pour se qualifier pour la suite de la compétition. Mais Oliver Kahn, malheureux lors de la première manche, n'entend pas se laisser surprendre une seconde fois.

Arsenal se trouve dans une position idéale pour connaître les quarts de finale de la Ligue des Champions. Victorieux du Celta Vigo (3-2) lors du match aller, les coéquipiers de Thierry Henry peuvent se qualifier même s'ils perdent la rencontre (par un but d'écart et s'ils n'encaissent pas plus de deux buts).

Le Milan AC, qui s'est contenté d'un résultat nul lors de la rencontre aller à Prague, devrait logiquement s'imposer face au Sparta. Une élimination du club italien constituerait une énorme surprise.

Si Arsenal et le Milan AC semblent bien placer pour se qualifier pour les quarts de finale, Monaco et le Real Madrid, qui reçoivent respectivement le Lokomotiv Moscou et le Bayern Munich, doivent fournir une prestation convaincante pour atteindre ce stade de la compétition. Dans les deux cas, une élimination en huitième de finale pourrait être mal vécue.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Etes-vous en faveur d'un retour de Karim Benzema en équipe de France ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB