Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Opération réussie pour l'OL
Par Pierre Chalmet - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 26/02/2004 à 01h16
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

En s'imposant (0-1) sur la pelouse de la Real Sociedad, l'OL se pose en candidat sérieux pour les quarts de finale de la ligue des champions. Supérieurs dans tous les duels, les Lyonnais ont construit une victoire plus facile que ne le laisse penser le tableau d'affichage. Ils peuvent aborder avec sérénité le match retour.

Opération réussie pour l'OL

Les données de la rencontre :

Irréguliers lors de ses derniers déplacements européens (défait à Anderlecht 0-1 et à Glasgow 0-2, vainqueurs à Munich 2-1), l'OL affronte la Real Sociedad qui, sur son terrain, n'a encaissé qu'un but lors de la première phase de la compétition. «En marquer au moins un» , c'est pourtant, selon, Paul Le Guen, l'objectif des Lyonnais tandis que le président Aulas sent son équipe proche de franchir «une étape déterminante» . Les quarts de finale de la ligue des Champions sont en effet un objectif de longue date du club lyonnais. A Lyon, Coupet revendique cette ambition : «nous devons nous dire que nous sommes LE grand club français depuis cinq ans, l'un des meilleurs européens» . Les Lyonnais partent donc «pour la gagne, en espérant ne pas prendre de but» et peu importe qu'ils affichent un bilan de quatre défaites pour quatre matchs contre un club espagnol. Face à un OL déterminé qui a l'avantage de recevoir à l'occasion du match retour, la Real Sociedad de Raynald Denoueix ne fait d'abord pas figure de favori. L'ancien Nantais accepte volontiers ces habits d'outsider. Après avoir souligné qu'il n'a «que dix-huit joueurs sous la main» ou que «chez nous, on roule à l'ordinaire» , il se fait modeste quand il annonce : «en ce qui nous concerne, j'espère qu'on sera très forts défensivement pour les empêcher de marquer» . Mais au-delà des apparences, la Real Sociedad possède quelques certitudes, comme le fait de n'avoir jamais perdu un match européen dans son stade d'Anoeta. De plus, selon Denoueix, «ça reste un huitième de finale de la C1 et, depuis un bout de temps déjà, tout le monde est tourné vers cet objectif. C'est logique, évident, essentiel» .

Comme annoncée, la grande absence côté lyonnais est Claudio Caçapa. L'expérimenté Müller remplace le capitaine lyonnais. Mais à cette exception près, Paul Le Guen peut compter sur un groupe presque complet pour affronter les Espagnols. Elber, Berthod sont remis de leurs blessures, Diarra est revenu de la CAN. L'entraîneur lyonnais s'appuie donc ses fondations habituelles : Coupet, Edmilson, Juninho, Essien et le nouvel international Luyindula. Les questions espagnoles concernent Karpine et Kovacevic. Le premier est convalescent et le Coréen Lee Chun-Soo, ou bien les locaux De Pedro ou Xabi Prieto pourraient être appelés si le stratège russe de la Real Sociedad ne devait pas jouer. Quant à Kovacevic, auteur de vingt buts l'an passé en Ligua, il n'a marqué qu'une fois lors des dix-sept dernières rencontres. De Paula pourrait lui être préféré pour évoluer aux côtés de l'attaquant turc Nihat.

Les temps forts :

- Suite à une bonne combinaison aérienne dans l'axe de Nihat et Kovacevic, Xabi Alonso hérite du ballon à 25m. Il contrôle et enchaîne sur une frappe violente, à raz terre. Coupet peut s'interposer (8').

- Malouda, intenable, déborde Lopez Rekarte sur le côté gauche et centre fort à mi-hauteur devant le but espagnol. Westerweld semble présent, mais il n'avertit pas sa défense ; Schürrer se jette devant son gardien et détourne du talon le ballon dans son propre but. Les Lyonnais marquent sur une erreur de communication. (18' : 0-1)

- Karpine, dans une position axiale, décale Nihat à l'entrée de la surface de réparation. L'attaquant frappe immédiatement, mais Coupet s'interpose (20').

- Govou, facile devant Aranzabal, joue court sur Luyindula qui remise immédiatement sur Essien, lancé. Le milieu lyonnais frappe sans contrôle de 25m. Westerweld dévie en corner (34').

- Juninho, sur une percée en dribbles, obtient un coup-franc à 25m, légèrement décalé sur la droite. Il le frappe lui-même. Sa frappe se dirige vers la lucarne, mais Westerweld est bien placé. Il dévie en corner (50').

- Sur un contre ultra-rapide, Juninho se retrouve seul face à Westerweld après un une-deux avec Luyindula, mais il rate le cadre. C'est la bronca dans l'Anoeta (61').

- Müller se jette et parvient à gêner Kovacevic qui aux 6m, reprend acrobatiquement un centre de Lopez Rekarte (76').

- Coupet est sauvé par sa barre tranversale sur un coup-franc face aux buts, à 28m, de Karpin. Le gardien n'esquisse pas un geste devant ce missile du stratège russe (82').

- Longue ouverture pour Malouda, plein axe. Ce dernier élimine le défenseur d'un beau contrôle orienté avant de frapper. Sa frappe échoue sur le poteau (90').

La prestation de l'OL :

Menant à la marque sans avoir encore cadré une frappe, l'OL a par la suite profité des dribbles de ses deux ailiers et du travail de ces deux milieux axiaux pour dominer en puissance, en rapidité et en précision ce match. La marque peut même sembler légère car les Lyonnais ont tenu le ballon pendant la plus grande partie du match. Mais, conformément à ce que diagnostiquait déjà Coupet avant le match, l'OL est «joueur, pas tueur» . Malouda a notamment été de très actif, mettant Lopez Rekarte au supplice. Ses dribbles et ces centres ont été un danger permanent. Govou, son pendant sur le côté droit, a de même constamment pris le dessus sur Aranzabal. Tous deux ont été des cibles privilégiées des relances de Diarra et Essien dont le travail en milieu de terrain a étouffé la Real Sociedad. Luyindula a lui joué dans son registre, en remise et en profondeur sur ses ailiers. La défense n'a jamais été réellement prise en défaut à l'exception de Sartre qui a été à la peine tant sur son placement que sur certaines de ses interventions.

La prestation de la Real Sociedad :

Les joueurs de Raynald Denoueix ont bien entamé la partie avant de sombrer devant leur public. En difficulté sur les ailes et friable dans l'axe, c'est d'abord dans les duels individuels que la Real Sociedad a perdu ce match. Elle n'a pu répondre au coup du sort du début de match et seul Karpin a tenté sur son côté droit de provoquer le dispositif adverse. Il a souvent pris le dessus sur Sartre puis sur Berthod, mais ses attaquants Kovacevic et Nihat n'ont pu prendre la défense en défaut. Kovacevic, volontiers truqueur, a quand même posé quelques problèmes à Edmilson. La rentrée de Lee a semblé changer les choses puisqu'il bien occupé le flanc gauche et a donc équilibrer le jeu de son équipe. Mais les quelques sursauts de fin de match sont restés vains.

L'OL peut se rêver d'une qualification en quarts de finale historique pour le club. Ils ont su marquer ce but à l'extérieur réclamé par Le Guen et ne pas en encaisser. Forts de leur démonstration d'aujourd'hui, ils seront favoris au retour aussi. Mais attention, rien n'est encore joué, il reste 90 minutes !


Fiche technique :

Real Sociedad – Olympique lyonnais : 0-1 (0-1).

32 000 spectateurs env.
Arbitre : M. De Santis.
Buts : Schürrer (csc) 18’ pour l’OL.
Avertissements : Berthod 68’, Coupet 74’ pour l’OL.

Real Sociedad : Westerweld – Lopez Rekarte, Kvarme, Schürrer, Aranzabal – Karpin, Xabi Alonso (Aranburu 75’), Alkiza, Gabilondo (Lee, 64’) – Nihat (De Paula, 80’), Kovacevic.

Olympique lyonnais : Coupet - Deflandre, Müller, Edmilson, Sartre (Berthod, 66’) – Govou (Dhorasoo, 80’), Essien, Diarra, Malouda - Juninho - Luyindula.


Les autres matchs :

La Corogne – Juventus de Turin : 1-0 (1-0)
Luque (37’) pour La Corogne.

FC Porto – Manchester Utd : (2-1)
Fortune (14’) pour Manchester Utd, Mc Carthy (29’ et 78‘) pour FC Porto.

VfB Stuttgart – Chelsea : 0-1 (0-1)
Fernando Meira (12’ csc) pour Chelsea.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Etes-vous en faveur d'un retour de Karim Benzema en équipe de France ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB