Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Baromètre : Lyon roi de la jungle, Kezman perd son Paris…
Par Pierre-Damien Lacourte - Le Barometre De La Semaine, Mise en ligne: le 03/11/2008 à 11h13
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au sommaire du baromètre Maxifoot de la semaine, Lyon roi de la jungle, c'est Caen le bonheur et Hatem moi non plus sont les valeurs en hausse. Pour les valeurs en baisse, Kezman perd son Paris, des Verts renversés et des Gunners à court de munitions. Découvrez les faits marquants de l'actualité.

Baromètre : Lyon roi de la jungle, Kezman perd son Paris…

Les valeurs en hausse

Lyon roi de la jungle

Alors qu'on pensait l'Olympique Lyonnais menacé de tous bords cette saison, notamment par l'Olympique de Marseille, les Girondins de Bordeaux, voire le Toulouse Football Club ou le MUC 72, force est de constater que les Rhodaniens font encore une fois cavaliers seuls en tête du championnat. Victorieux à Sochaux en milieu de semaine dernière puis contre un adversaire direct, Le Mans, ce week-end, les hommes de Claude Puel ont conforté leur avance en tête du classement et prouvent qu'ils sont confortablement installés sur leur fauteuil de leaders. Si le championnat est encore loin d'être terminé – espérons-le au moins pour le spectacle et le suspense – on peut quand même dire qu'aujourd'hui, Lyon est encore bel et bien le roi de la jungle.

C'est Caen le bonheur

Sans faire de bruit, le Stade Malherbe de Caen effectue un très joli parcours en championnat. Ce week-end, les hommes de Franck Dumas se sont même offerts le luxe d'aller battre le Toulouse Football Club chez lui. Pas un mince exploit quand on connaît la forme des Violets en ce début de saison. Résultat, après douze journées de championnat, les Normands pointent à une belle 10e place au classement et restent au contact des poursuivants de l'Olympique Lyonnais. Poussés par un Vincent Planté de plus en plus impérial dans ses buts et guidés par un Steve Savidan toujours aussi performant sur le front de l'attaque, les Caennais pourraient bien constituer l'une des belles surprises de ce championnat.

Hatem moi non plus

Entre Hatem Ben Arfa et l'Olympique de Marseille, c'est un peu «Je t'aime moi non plus» en ce moment. Une semaine après s'être mis Eric Gerets et le Vélodrome à dos pour avoir refusé d'entrer en jeu face au Paris Saint-Germaine, le milieu offensif marseillais s'est réconcilié avec son public et son entraîneur ce week-end en livrant une grosse prestation face à Saint-Etienne. Auteur d'un but sur penalty, celui qui a donné la victoire aux Olympiens, et de deux passes décisives pour Cheyrou et Taiwo, l'ancien Lyonnais a été le grand artisan du succès des Phocéens face aux Verts. Avec un Ben Arfa à ce niveau, l'OM peut à nouveau nourrir de grandes ambitions. Reste à savoir jusqu'à quand durera ce nouvel état de grâce…

A part ça ? On se demandait comment le LOSC allait digérer l'après-Claude Puel. Après douze journées de championnat, il s'avère que le nouvel entraîneur lyonnais a laissé des fondations solides. Avec la touche offensive apportée par Rudi Garcia, les Dogues réalisent un joli parcours et pointent à une belle 5e place après leur nouvelle victoire face à Nantes ce week-end.

Les valeurs en baisse

Kezman perd son Paris

Encore remplaçant en milieu de semaine dernière face à Toulouse, Mateja Kezman en avait gros sur le coeur. L'attaquant parisien avait envie d'exprimer publiquement son mécontentement et son souhait de ne plus s'asseoir en permanence sur le banc de touche au coup d'envoi d'une rencontre. S'il n'a pu le faire, le Serbe a eu le loisir de s'exprimer sur le terrain ce week-end à Nice 45 minutes durant. Mais encore une fois et comme à chaque fois qu'il a joué, l'ancien joueur de Fenerbahçe n'a guère convaincu. Certes il était à deux doigts d'inscrire le but de l'égalisation pour le PSG s'il n'avait pas été en position de hors-jeu, mais hormis ça, pas grand-chose à signaler. Inutile de dire que Paul Le Guen n'est pas prêt de changer sa position au sujet de Kezman…

Des Verts renversés

Depuis le début de la saison, les Verts sont décidément bien fragiles. Encore une fois, ils ont été renversés ce week-end à Marseille. Après douze journées de championnat, les hommes de Laurent Roussey pointent à une inquiétante 17e place, soit une longueur seulement devant le premier relégable, Valenciennes. Les Stéphanois sont clairement menacés par la relégation. La saison passée, on se disait que le RC Lens, au regard de la qualité de son effectif, ne pouvait pas descendre. On a vu ce qui s'est passé… L'ASSE ferait bien de s'inspirer de ce mauvais exemple pour relever rapidement la tête et se sortir au plus vite d'une situation déjà bien alarmante…

Des Gunners à court de munitions

Rien ne va plus à Arsenal. Alors que les Gunners collaient aux basques de Liverpool et de Chelsea en tête du championnat anglais, les voilà désormais relégués en 4e position, à six longueurs déjà des Reds et des Blues. Les hommes d'Arsène Wenger paient là les pots cassés d'une semaine de compétition mal négociée. En milieu de semaine dernière, Arsenal, alors qu'il menait 4-2 à quelques minutes de coup de sifflet final, a fini par concéder le nul sur son terrain face à Tottenham dans le derby londonien. Un match nul au goût de défaite qui a mis un sérieux coup derrière la tête des Canonniers. Dans la foulée, les Gunners, toujours abasourdis, sont allés s'incliner sur la pelouse du modeste promu Stoke City ce week-end. Il va rapidement falloir refaire le plein de munitions pour Arsenal pour éviter de glisser rapidement dans le ventre mou de la Premier League.

A part ça ? En s'inclinant à Lyon ce week-end au terme d'une prestation très pauvre, Le Mans a réalisé une bien mauvaise opération au classement. Alors que les Sarthois trustaient les premières places depuis le début de la saison, les voilà désormais relégués en 9e position…

A la semaine prochaine pour le nouveau baromètre !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1

Top 5 des VIDEOS de l'année

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment



 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB