Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Baromètre : un Stade Rennais Pagistral, la Principauvreté monégasque…
Par Pierre-Damien Lacourte - Le Barometre De La Semaine, Mise en ligne: le 07/10/2008 à 00h23
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au sommaire du baromètre Maxifoot de la semaine, un Stade Rennais Pagistral, mais où s'arrêteront-Thil ? et Ibracadabra sont les valeurs en hausse. Pour les valeurs en baisse, la Principauvreté monégasque, Coupet découpé et un seul être vous manque et Totti dépeuplé. Découvrez les faits marquants de l'actualité.

Baromètre : un Stade Rennais Pagistral, la Principauvreté monégasque…

Les valeurs en hausse

Un Stade Rennais Pagistral

Il aura fallu attendre la 8e journée de Ligue 1 pour voir l'Olympique Lyonnais tomber. Et à Rennes ce week-end, les hommes de Claude Puel n'ont pas fait que trébucher. Ils ont été tout simplement ramenés sur terre par un Stade Rennais euphorique et magistral d'un bout à l'autre de la rencontre. Ou plutôt un Stade Rennais Pagistral devrait-on dire. Car les hommes de Guy Lacombe, victorieux des Gones 3 à 0, ont pu compter sur un Mickaël Pagis à qui tout réussissait dimanche après-midi au stade de la Route de Lorient. Alors qu'il n'avait pas encore inscrit le moindre but en championnat cette saison, l'ancien Marseillais s'est tout simplement offert un coup du chapeau. Rennes et Pagis ont peut-être enfin définitivement lancé leur saison.

Mais où s'arrêteront-Thil ?

Et si, après une saison blanche, le Pas-de-Calais ne comptait plus un mais deux représentants parmi l'élite à la rentrée 2009 ? Car aujourd'hui, avec le Racing Club de Strasbourg, deux clubs caracolent en tête de la Ligue 2 : un autre Racing, celui de Lens, et Boulogne-sur-Mer. Si on s'attendait à ce que les Sang et Or soient bien placés dans ce championnat, le parcours du club de la Côte d'Opale est en revanche beaucoup plus surprenant. Après neuf journées de Ligue 2, les hommes de Philippe Montanier trustent les premières places du classement. Emmenés par leur avant-centre et capitaine Grégory Thil, lequel marque but sur but depuis maintenant trois saisons, les Boulonnais commencent à faire peur à tous les cadors du championnat. Et si, après Grenoble l'an passé, l'USBCO était la bonne surprise de la L2 cette saison ?

Ibracadabra

Cet homme est un magicien. Face à Bologne ce week-end en Serie A, Zlatan Ibrahimovic s'est distingué en marquant un but fantastique d'une superbe talonnade aérienne réalisée dos au but. Difficile de faire plus spectaculaire. Et l'attaquant de l'Inter Milan est coutumier du fait. Que ce soit à l'Ajax Amsterdam ou sous le maillot de la sélection suédoise, l'ancien Turinois s'était déjà signalé en inscrivant quelques buts exceptionnels. Si l'Inter est moins fringuant que les saisons précédentes cette année, Ibrahimovic est, lui, bien au sommet de son art. Dans la capitale lombarde, le Suédois s'épanouit pleinement. Il joue dans le club où il a toujours souhaité évoluer. Et surtout, l'Inter et Ibrahimovic sont fait l'un pour l'autre : tous deux peuvent aussi bien être exceptionnels par moment, inconstants parfois qu'irrésistibles très souvent.

A part ça ? Avec Boulogne-sur-Mer et Lens sur le podium de la Ligue 2, le Pas-de-Calais est à la fête en ce début de saison. S'il dispose d'une équipe hors norme pour la L2, le RCL a tout de même su rapidement s'adapter à son nouvel environnement pour retrouver au plus vite la Ligue 1.

Les valeurs en baisse

La Principauvreté monégasque

Neuvième après six journées de championnat et un bon nul ramené de Marseille, l'AS Monaco faisait figure de bel outsider dans ce championnat de France. Entre joueurs expérimentés (Simic, Meriem), jeunes talents (Ruffier, Nimani, Nkoulou), et découvertes (Park, Gosso), on pensait que l'alliage monégasque effectuerait un joli parcours en Ligue 1. Mais après huit journées, force est de constater que la mayonnaise n'a pas pris du côté de la Principauté. Deux défaites de suite, contre Lille tout d'abord, puis à Saint-Etienne ce week-end, ont plongé les hommes de Ricardo à la 14e place du classement. Fébriles défensivement, maladroits offensivement, les Monégasques font surtout preuve d'une indigente pauvreté dans le jeu. La saison risque bien d'être encore très longue et ennuyeuse sur le Rocher…

Coupet découpé

Face à l'Atletico Madrid, le FC Barcelone, vainqueur 6-1, s'en est donné à coeur joie ce week-end. Et dans les cages du club de la capitale espagnole se trouvait un certain Grégory Coupet. Si l'ancien Lyonnais a réalisé quelques parades décisives, il a tout de même été rechercher le ballon une demi-douzaine de fois au fond de ses filets. La responsabilité de Coupet est, et c'est bien là le problème, engagée sur plusieurs buts catalans. Le lendemain de la rencontre, le gardien de l'Atletico en a pris pour son grade dans la presse espagnole. Depuis cette déroute, les médias ibériques réclament la relégation sur le banc de l'international tricolore. A l'Atletico, il est décidément difficile de se faire une place au soleil en tant que gardien. Ce n'est pas Christian Abbiati, revenu à Madrid cet été, après une pige chez les Matelassiers, qui dira le contraire…

Un seul être vous manque et Totti dépeuplé

La Roma sans Francesco Totti n'est pas vraiment la Roma. Depuis le début de la saison, l'absence de l'attaquant et capitaine emblématique des Giallorossi se fait cruellement sentir dans les rangs du club de la Louve. Défaite d'entrée en Ligue des Champions sur son terrain par les modestes Roumains de Cluj, victorieuse difficilement ensuite sur la pelouse de Bordeaux, la Roma est à la peine en ce moment. Et que dire de son parcours en Serie A ? Battue à Sienne ce week-end (1-0), la formation de Philippe Mexès, exclu en Toscane, ne pointe qu'à une très modeste 14e place. Le temps où la Roma pratiquait le plus beau jeu en Europe paraît désormais très loin… Vivement le retour de Totti.

A part ça ? A l'image de Nantes, les promus ne sont pas à la fête en ce début de championnat. Le Havre est en effet en train de découvrir les dures réalités de la Ligue 1. Et même, comme ce fut le cas contre Le Mans ce week-end, quand les Normands jouent bien, c'est la défaite qui est à la clé.

A la semaine prochaine pour le nouveau baromètre !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1

Top 5 des VIDEOS de l'année

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment



 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB