Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
L'OM tombe de haut
Par Christophe Andreeff - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 10/11/2003 à 02h09
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

L'Olympique de Marseille a subi une cruelle désillusion devant son public, avec une sévère défaite contre Lyon (1-4). Le Vélodrome n'a pas apprécié. Cette défaite risque de laisser des traces. Maxifoot revient sur cette affiche !

Les données de la rencontre :

Voilà un week-end qui ne laisse pas indifférent, avec deux affiches entre équipes de haut de tableau. Après la victoire samedi soir du PSG à Nantes (0-1), le troisième du championnat reçoit le second. L'une comme l'autre doivent chercher les trois points de la victoire, vu la victoire de Monaco in-extremis à Ajaccio (0-1). Paris pointe à une petite longueur. Marseille reste sur une double désillusion en Ligue des Champions et en championnat. Lyon, de son coté, se sent en pleine confiance après une victoire éclatante contre le Bayern de Munich.

Du coté des choix de titulaires, Perrin s'appuie ce soir sur Mido et Marlet en attaque, en l'absence de Drogba suspendu. Il laisse Sytchev et Fernandao sur le banc. Le milieu de terrain est occupé par Meriem, Hemdani, Johansen et Vachousek. En défense, on retrouve le quatuor Perez, Van Buyten, Ecker et Skacel. Paul Le Guen confie son attaque aux bons soins de Elber. Pour le reste, pas véritablement de surprises à signaler. Tous les hommes en forme répondent présents.

Les temps forts :

Les supporters Phocéens sont fidèles et attendent de pied ferme leur équipe qui accueille le champion de France. Une belle épreuve de force s'annonce. L'OM part avec un avantage de n'avoir concédé aucune défaite à domicile cette saison. Mieux encore ils n'ont pas perdu (excepté en Ligue des Champions). Monaco ayant trouvé le chemin des filets à Ajaccio, en fin de rencontre, il convient de ne pas décevoir et de réagir immédiatement. Mais l'entame ne rassure pas vraiment, puisque les Phocéens s'empiètent au milieu de terrain et tardent à se montrer véritablement dangereux.

Le Vélodrome attend une réaction

Lyon, patient, ne prend aucun risque et se contente de placer des contres qui contraignent la défense phocéenne à rester sur ses gardes. Edmilson place une tête à la réception d'un corner (13'). Une première menace qui en entraîne bientôt d'autres. Govou se montre plus rapide que tout le monde et s'engouffre. Luyindula ajuste une frappe, légèrement détournée par Elber, trompant ainsi Runje (0-1, Elber, 19'). Le brésilien inscrit son troisième but de la semaine, un lors de chacune des rencontres et renoue définitivement avec la confiance.

Elber en pleine confiance

Marseille rassure immédiatement ses supporters. Survoltés par cette ouverture du score, les Phocéens partent à l'attaque. Van Buyten, souvent synonyme du déclic phocéen l'année passée, lâche une puissante frappe au devant de Coupet qui ne peut rien (1-1, Van Buyten, 20'). Les pendules sont remises à l'heure. Mais cela suffira t-il à rassurer le clan marseillais, vu la supériorité technique des Lyonnais ?

Van Buyten remet les pendules à l'heure

Marseille tente de poursuivre sur sa lancée. Marlet voit sa tête pas suffisamment appuyée. Puis Van Buyten frappe de trop loin et n'inquiète pas Coupet (31'). La rencontre s'équilibre entre deux équipes qui ne ferment pas le jeu. Runje réalise un exploit au devant de Berthod à la demi-heure de jeu. Lyon obtient un bon coup-franc. Le spécialiste lyonnais, en la personne du brésilien Juninho se présente. Le cuir chevelu de Luyindula envoie le ballon terminer sa course au fond des filets de Runje (1-2, Luyindula, 38'). Lyon prend l'avantage.

Lyon prend l'avantage

Juste avant la pause, Mido cherche lui aussi à trouver l'ouverture d'une frappe lointaine. Cela doit bouillonner dans les vestiaires phocéens où l'on doit désormais tout mettre en oeuvre pour revenir au score. Perrin ne procède à aucun changement pour l'instant. Sytchev et Fernandao restent sur le banc, alors que l'on pouvait s'attendre à un renforcement offensif. Dans ces conditions, Van Buyten prend les choses en main. Il observe une avancée de Coupet et tente sa chance d'un lob judicieux et cadré. Le portier lyonnais, sur ses gardes, parvient à capter le ballon (54'). Marseille vient de manquer une belle opportunité de combler son retard.

Break lyonnais

Le champion de France qui évolue pourtant à l'extérieur ne se replie pas en défense et poursuit avec des velléités offensives régulières. Berthod n'est pas loin de tromper à nouveau Runje (55'). Trois minutes plus tard, Malouda reçoit le ballon dans l'axe. Il aperçoit Luyindula démarqué et lui transmet. L'attaquant lyonnais se retrouve seul aux vingt mètres et décoche une nouvelle frappe. Runje est encore battu (1-3, Luyindula, 58'). Un doublé qui permet à Lyon de s'envoler. Marseille bénéficie encore d'une demi-heure pour revenir au courage.

Sytchev et Fernandao viennent renforcer l'attaque

Combler deux buts de retard contre une telle cylindrée, habituée à subir la pression de son adversaire, n'est pas chose évidente. Le Vélodrome pousse son équipe qui s'est enfin renforcée de Sytchev et de Fernandao, à la place de Vachousek et Johansen. Deux attaquants à la place de deux milieux de terrain. Les données sont claires et nettes. L'OM joue avec quatre hommes devant. Coupet, doublure de Barthez en équipe de France ne se laisse pas impressionner. Il intervient une première fois, suite à une tête cadrée de Mido (71'). Sur un nouveau centre, il jaillit encore pour stopper celle de Fernandao (78'). Cela ne suffit pas à rassurer les supporters Marseillais qui commencent à gronder.

Juninho donne le coup de grâce

L'OM se montre incapable d'accélérer la cadence et de pousser la défense lyonnaise à s'exposer suffisament pour trouver une ouverture. Lyon profite encore d'un contre pour inquiéter Runje. Carrière, qui a remplacé Elber à un quart d'heure de la fin du temps réglementaire, oblige le portier marseillais à un nouvel arrêt. Paul Le Guen casse le rythme, en procédant au remplacement de Govou par Essien (83'). Ce dernier est d'ailleurs à l'origine du dernier coup de théâtre de la soirée. Juninho surgit à la récupération de sa tentative et ne laisse aucune chance à Runje qui s'incline pour la quatrième fois (1-4, Juninho, 92'). C'en est trop pour le Vélodrome qui gronde et réclame pour certains la démission de Perrin.

Le vélodrome en colère

Troisième défaite en sept jours pour l'OM. Toutefois, l'entraîneur marseillais ne devrait pas être menacé. L'OM conserve une troisième place, plus qu'honorable. En revanche, il s'avère certain qu'en l'absence de Drogba, l'OM n'arrive pas à trouver la même efficacité en attaque. Perrin devra revoir ses prochaines feuilles de match qui sont loin de séduire l'unanimité. Lyon vient hier soir de donner une leçon de football à des Marseillais, dont on ne doute pas qu'ils auront à coeur de se reprendre, à Lille dans quinze jours. Puis à domicile contre une certaine équipe qui tache de maintenir des distances raisonnables : le PSG !

Fiche technique :

Marseille 1-4 Lyon (1-2)
Stade Vélodrome / Spectateurs : 60 000 environ
Arbitre : M. Layec
Buts : Van Buyten, 20' / Elber, 19', Luyindula, 38' et 58', Juninho, 92'
Avertissements : Johansen, 23' / Réveillère, 17', Müller, 53'

Les équipes :

Marseille : Runje, Perez, Van Buyten, Ecker, Skacel (Meïté, 64'), Meriem, Hemdani (cap), Johansen (Sytchev, 64'), Vachousek (Fernandao, 76'), Mido, Marlet

Lyon : Coupet, Réveillère, Edmilson, Müller (cap), Berthod, Govou (Essien, 83'), Juninho, Luyindula, Diarra, Malouda (Caçapa, 71'), Elber (Carrière, 76')



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Quel serait pour vous le meilleur choix pour succéder à Thiago Motta devant la défense au PSG la saison prochaine ?

N'Golo Kanté (Chelsea)
Fabinho (Monaco)
Danilo Pereira (FC Porto)

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
TOP 20
 transferts
en EUROPE

du mercato de l'été 2017
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB