Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Del Piero hat-trick
Par Nicolas Jucha - Actu Italie, Mise en ligne: le 19/01/2004 à 00h15
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Empoli a crée la surprise de la semaine : une victoire in-extremis sur la pelouse de l'Inter (1-0). Sinon, la Juventus a balayé Sienne (4-2), Rome battu la Sampdoria (3-1) et Milan s'est imposé à Brescia (1-0). Parme et la Lazio, tenus en échec, s'éloignent un peu plus des leaders. A noter la révolte des équipes mal classées.

Les faits marquants : 17ème journée

Spectacle et efficacité pour la Roma et la Juve

Malgré une ouverture du score rapide par l'international Bazzani, la Roma s'est facilement imposé contre la Sampdoria. C'était d'abord l'international Norvégien Carew qui égalisait de la tête (sur un service de Cassano), avant que la star locale, Totti ne donne la victoire aux siens en seconde mi-temps (une tête décroisée sur un centre de Mancini, puis une chevauchée à partir de sa moitié de terrain). Ce succès offrait le titre de Champion d'Hiver à l'équipe Romaine, qui plus est avec le record de points obtenus à mi-parcours d'un championnat de Serie A. A Turin, et sous une abondante neige, la Juventus a maintenu sa cadence en venant à bout de Sienne. Del Piero s'est particulièrement illustré, inscrivant trois buts (dont deux penalties puis une frappe du droit à ras du poteau), pendant que Trézéguet en mettait un seul, mais sublime (geste acrobatique sur un centre de Zambrotta). Du côté de Sienne, l'humiliation a été évité grâce à un doublé de l'ancien intériste Ventola.

Le réalisme milanais (Brescia 0-1 Milan AC)

Le Milan AC a beaucoup souffert ce week-end, sur le terrain de Brescia. Malgré le peu d'occasions obtenues, les Rossoneri ont empoché une nouvelle victoire, grâce une tête sur corner de Pancaro, il est vrai esseulé, et marquant ainsi son premier but sous le maillot milanais. Le Milan ne se balade pas toutes les semaines, mais apparemment sait également gagner dans la difficulté. Une caractéristique de champion ! A suivre...

Parme et Lazio, un cran en dessous

Parme, malgré ses soucis financiers, et la Lazio sont des équipes très renommées en Italie. Inutile de préciser qu'elles font chaque année partie de la liste des équipes susceptibles de remporter le scudetto. Cependant, il apparaît évident que cette saison, aucune de ces deux équipes n'est en mesure de rivaliser avec la Roma, le Milan AC et la Juventus. Pour preuve, tandis que ces trois dernières s'imposent quasiment chaque semaine, les Parmesans et Laziales laissent régulièrement échapper des points contre des équipes à priori plus faibles. Cette semaine, c'est à Udine que Parme a perdu deux nouveaux points, tandis que la Lazio était tenue en échec à Modène, pourtant en perte de vitesse ces dernières semaines.

L'Inter a les nerfs (Inter de Milan 0-1 Empoli)

Chacune de ces dernières semaines dans le Calcio nous a gratifié d'une surprise de taille : entre la défaite à domicile du Milan AC contre Udinese (avant la trêve), ou celle de la Lazio contre Brescia (la semaine passée), il y avait de quoi se dire qu'aucune grosse écurie n'était à l'abri contre une du fin fond du classement... Les joueurs de l'Inter n'ont pas du penser à cette hypothèse avant d'accueillir Empoli, et de se faire "cueillir" à la dernière minute du match par un but de Rocchi, attaquant adverse. Il faut dire que l'expulsion d'Emre à l'heure de jeu n'avait pas facilité la tâche des Milanais. Trois nouveaux points s'envolent, et l'Inter est à onze longueurs du leader Romain.

Les autres matches : Le retour de Bologne

La plus grosse déception de ce début de saison s'appelait Bologne. Doté d'un effectif de qualité, l'équipe du nord de l'Italie végétait en bas de classement à tel point que sa relégation devenait chaque semaine un peu plus envisageable. A croire que les Bolognais ont eu un sursaut d'orgueil, ils sont aujourd'hui sortis de la zone de relégation grâce à quelques récentes victoires dont la dernière en date ce week-end, contre le Chievo. Sinon, il faut noter la victoire de Lecce à Reggina, ainsi que le résultat nul entre Ancône (qui vient de se faire prêter Mario Jardel par Bolton) et Pérouse, les deux seules équipes sans victoires dans ce championnat, respectivement dernière et avant-dernière.

Le prix orange : Adriano Leite

Absent plusieurs semaines à cause d'une blessure, Adriano a beaucoup manqué à son équipe de Parme. Ce week-end, le jeune attaquant auriverde (7 sélections pour le Brésil) a effectué son retour sur les pelouses de Serie A et inscrit le but de l'égalisation pour son club (une tête sur corner). Lui qui avait débuté la saison sur des bases impressionnantes (7 buts en 7 matches), n'avait plus marqué depuis la 7e journée. Adriano est donc de retour à Parme, mais peut être pas pour longtemps : les soucis financiers de son club pourrait lui faire prendre la direction de l'Inter, afin de renflouer les caisses de Parme.

Le crack de la semaine : Alessandro Del Piero

Auteur d'un hat-trick contre Sienne, Alessandro Del Piero a incontestablement mérité le titre de «crack de la semaine» . Blessé en début de saison, l'international Italien avait raté plusieurs rencontres, permettant ainsi à Miccoli de s'illustrer. Ce week-end, Del Piero a doublé son nombre de buts en championnat, passant de trois à six, justifiant par la même occasion la confiance de Marcello Lippi à son égard.

Del Piero, c'est avant tout un emblème de la Juventus, son meilleur représentant. Pourquoi ? Parce que le joueur a effectué l'intégralité de sa carrière au plus haut niveau dans l'effectif Turinois, et qu'il y a depuis son arrivée, toujours tenu une place de leader sur le terrain et en dehors. Arrivée en 1993 en provenance de Padoue, le joueur ne quittera plus la capitale piémontaise, poussant même la star d'alors, Roberto Baggio, a un départ vers le Milan AC.

Mais Del Piero, c'est également un palmarès hors du commun : avec la Juventus, il a gagné tout ce qu'il pouvait espérer (Une Ligue des Champions en 1996, suivie d'une victoire en Super Coupe d'Europe et en Coupe Intercontinentale, 5 championnats d'Italie, 1 Coupe et 4 Super Coupe d'Italie). Au niveau individuel, le Turinois s'est rapidement imposé comme un spécialiste du poste de second attaquant, ce qui explique son nombre important de réalisations lors de certaines saisons (21 lors du championnat 97-98, 16 lors de ceux de 2001-2002 et 2002-2003).

Au final, malgré une carrière déjà bien remplie, on peut se demander si Del Piero n'est pas passé à côté d'une immense consécration. En effet, le joueur n'a jamais reçu de Ballon d'Or, alors que son potentiel avait rapidement laissé penser qu'il en obtiendrait au moins un dans sa vie de footballeur. Les raisons de ce vide actuel dans le CV du joueur ? Peut être l'absence de victoire dans une épreuve internationale (il perdit la Finale de l'Euro 2000 contre la France), le joueur ne s'étant d'ailleurs jamais distingué dans aucune d'elle. Cependant, limiter Del Piero au statut de simple joueur de club serait exagéré, car il compte tout de même 61 sélections pour la Squadra Azurra, preuve d'un talent incontestable et reconnu depuis des années par les spécialistes du football transalpin.

Le triptyque Roma-Juve-Milan continue son irrésistible marche en avant, reléguant les poursuivants au rôle de faire valoir. Inter, Lazio et Parme : cela sera apparemment une seconde lutte à trois pour décrocher la dernière place en Ligue des Champions.

Résultats de la 16ème journée :

Modène 1-1 Lazio de Rome
Campedelli (60'); Claudio Lopez (23')

Udinese 1-1 Parme
Ferrari (csc 22'); Adriano (80')

Ancône 0-0 Pérouse

Bologne 3-1 Chievo Vérone
Signori (2'), Tare (17'), Nervo (44'); Santana (33')

Inter de Milan 0-1 Empoli
Rocchi (90')

Juventus de Turin 4-2 Sienne
Del Piero (pen 15', pen 59', 64'), Trézéguet (37'); Ventola (pen 71', 81')

Reggina 1-3 Lecce
Cozza (25'); Bujinov (2', 60'), Chevanton (4')

AS Roma 3-1 Sampdoria de Gênes
Carew (10'), Totti (60', 67'); Bazzani (5')

Brescia 0-1 Milan AC
Pancaro (81')

Classement :

1) AS Rome 42 points
2) Milan AC 36 (un match en moins)
3) Juventus de Turin 36
4) Inter de Milan 31
5) Parme 31
6) Lazio de Rome 29
7) Udinese 26
8) Sampdoria de Gênes 24
9) Chievo Vérone 22
10) Brescia 19
11) Sienne 18 (un match en moins)
12) Bologne 17
13) Modène 17
14) Reggina 17
15) Lecce 12
16) Empoli 12
17) Pérouse 10
18) Ancône 5

Buteurs :

1) Schevchenko (Milan AC) 14 buts
2) Totti (Roma) 11
3) Vieri (Inter Milan) 9
Trézéguet (Juventus) 9



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique Italie


Serie A - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Quel adversaire souhaitez-vous en priorité pour l'OL en 8es de Ligue des Champions ?

Liverpool
FC Barcelone
Manchester City
Juventus Turin
Bayern Munich
FC Valence
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB