Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Walcott, la précocité au service des Gunners
Par Nicolas Hortus - Le Portrait De La Semaine, Mise en ligne: le 30/04/2008 à 22h17
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Le jeune attaquant d'Arsenal Théo Walcott bat record sur record. Intégré à la sélection nationale anglaise par Sven Goran Eriksson lors de la Coupe du Monde 2006 en Allemagne à seulement 17 ans, le jeune prodige franchit depuis les paliers les uns après les autres. Portrait d'un joueur promis à un avenir exceptionnel.

Walcott, la précocité au service des Gunners

Mais où s'arrêtera donc Théo Walcott ? De plus en plus utilisé par Arsène Wenger en attaque aux côtés du très prolifique buteur Emmanuel Adebayor (24 ans, 34 matches en Premier League cette saison, 24 buts), le jeune prodige anglais étonne tous les observateurs du football britannique. Vitesse, puissance, dribble, lucidité et précision, Théo Walcott possède à seulement 19 ans les qualités demandées aux footballeurs d'aujourd'hui. Son action lors du quart de finale retour de Ligue des Champions face à Liverpool en est la preuve (défaite et élimination des Gunners 2-4). Parti de son propre camp, l'attaquant d'Arsenal élimine quatre joueurs des Reds avant de servir idéalement Adebayor, seul au point de penalty, après une course de 70 mètres. Le grand public découvre alors un gamin pétrit de talent qui ne demande qu'à se faire connaitre.

Malgré son jeune âge, l'international anglais ne se contente pas de ses 9 titularisations et des ses 3 buts en championnat. Protégé par son entraîneur de la pression médiatique importante qui pèse sur ses épaules depuis sa sélection en Allemagne et son transfert à l'Emirates Stadium en 2006, Walcott veut maintenant jouer plus. «Au début de cette saison, je voulais avoir une vingtaine de titularisations et inscrire cinq buts minimum. Je suis en dessous de mes objectifs. J'aurais aimé jouer plus, surtout ces derniers temps, parce que j'ai fourni d'assez belles prestations» , regrette-t-il dans les colonnes du quotidien anglais News of the World. Il lui faut désormais apprendre la patience.

Une formation record

Dans son enfance Théo Walcott joue dans l'équipe de son modeste village, l'A.F.C. Newbury. En une saison, il inscrit plus de 100 buts. Un premier record. Les clubs de la Premier League lui font alors les yeux doux. Ne voulant griller les étapes, l'attaquant s'engage en 2004 avec le Southampton FC. À l'âge de 15 ans et 175 jours, il devient le plus jeune joueur à évoluer avec l'équipe réserve du club. Il y jouera deux saisons et signera début 2005 son premier contrat professionnel. Son coach Harry Redknapp décide alors de l'intégrer à l'équipe première. Il a 16 ans et 143 jours. Walcott participe à 23 rencontres cette saison là et marque 5 fois.

Nous sommes en 2006 et le sélectionneur national de l'équipe d'Angleterre Sven Goran Eriksson repère le talent incroyable de l'élément offensif. Il ne sera pas le seul puisque les recruteurs d'Arsenal entament le forcing avec les dirigeants de Southampton pour le transférer à la fin de la saison. L'été 2006 s'avère décisif dans la carrière de Walcott. L'offre de 7,5 millions d'euros est acceptée par son club. Il signe alors un contrat d'un millions de livres sterling par an avec les Gunners à seulement 17 ans. Là aussi, c'est un record. A quelques semaines de la Coupe du Monde 2006, le prodige participe à son premier match international avec l'Angleterre contre la Hongrie (victoire 3-1) à l'âge de 17 ans et 75 jours, détrônant ainsi le record de Wayne Rooney (17 ans et 111 jours). Même s'il ne rentrera pas en jeu en Allemagne, Walcott côtoie les plus grands et apprend. Il prendra part par la suite à 16 matches lors de sa première saison avec Arsenal, sans toutefois y inscrire le moindre but.

Objectif : star du ballon rond

Son temps de jeu avec le club londonien n'a pas de quoi donner le tournis, il n'empêche pas les compliments de pleuvoir. «Quand on les qualités qu'il a, le ciel est la seule limite…» dit de lui son premier entraîneur Harry Redknapp. Un sentiment partagé par Sven Goran Eriksson, le premier à lui avoir donné une dimension mondiale : «Je crois que Walcott a une grande carrière internationale devant lui. En 2006, en Allemagne, il avait acquis une expérience notable, même s'il n'a pas joué ». Personnellement, je serais très heureux qu'il me rejoigne à Manchester City, mais je ne pense pas qu'Arsène Wenger acceptera de le libérer» s'amuse l'ancien sélectionneur national anglais. Son successeur Fabio Capello, de son côté, ne revient toujours pas de l'action de génie réalisée contre Liverpool. «Réussir à passer autant de joueurs avec une telle vitesse est une chose, mais avoir la faculté et la lucidité de délivrer une passe au moment crucial démontre de grandes compétences et de la maturité. Il ira loin s'il reste sérieux et concentré» , analysait le technicien italien dans les colonnes du Daily Star.

Si les éloges sont nombreuses, les critiques se font rares mais constructives, à l'image de son co-équipier et capitaine William Gallas. «Il doit travailler dur à l'entraînement. Quand il a le ballon, tout le monde sait qu'il va chercher à se mettre sur son pied droit, analyse le défenseur central londonien. Théo doit devenir moins lisible, plus concentré et garder moins la balle. S'il écoute les conseils qu'on lui donne, il ira très loin. Son potentiel est énorme» , explique l'international français. Le mot de la fin, et sûrement le plus objectif, revient à son entraîneur Arsène Wenger, qui l'a fait venir à Arsenal. «J'attends plus de lui. Plus de régularité, plus de concentration, et plus de maturité dans ses performances. Je veux également qu'il soit plus agressif. Pas agressif pour donner des coups mais agressif dans l'attaque de son ballon. La patience et le travail, dont il fait preuves, payeront un jour. C'est une évidence.»

Nom : Walcott
Prénom : Théo
Poste : attaquant
Club : Arsenal
Taille : 1m76
Poids : 68 kg



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Soutenez-nous, cliquez sur
Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Recommandez Maxifoot avec
google
Sondage Maxifoot
Quel serait pour vous le meilleur entraîneur pour Rennes ?

Christophe Galtier
Claude Puel
Rémi Garde

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les articles populaires du moment

Ça a fait le buzz depuis 7 jours

Les VIDEOS populaires du moment




 A SUIVRE
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
TOP 20
 transferts
en EUROPE

du mercato de l'été 2017
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB