Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
L'Equipe type de L1 - 33e journée
Par Marc Lepannetier - L'equipe Type De L1, Mise en ligne: le 14/04/2008 à 00h14
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Un Batlles ressuscité ranime le TFC ! Le Toulousain est élu « Le joueur de la journée » . Le Bordelais Cavenaghi, auteur d'un nouveau doublé, prend la tête de notre classement après notre trente-troisième équipe type du championnat. Retrouvez les meilleurs joueurs de cette journée avec Maxifoot !

L'Equipe type de L1 - 33e journée

Comme lors des saisons passées, après chaque journée de championnat, Maxifoot compose son équipe type. Le meilleur "onze" et sept remplaçants sont choisis selon leurs performances. Cette saison est celle d'une nouveauté : l'élection du «Joueur de la journée » . Il récoltera cinq points, les autres joueurs présents dans l'équipe type recevront trois points et un point pour les remplaçants. Un classement individuel est effectué et dévoilera au final le joueur de la saison.

Cette journée a vu Lyon concéder le nul face à Rennes alors que Bordeaux a dominé Caen. Marseille, vainqueur à Metz, est passé devant Nancy, défait à Lille. Le Mans, Lorient et Valenciennes ont battu Auxerre, Lens et Strasbourg. Nice et Toulouse sont allés s'imposer à Paris et à Monaco. Sochaux et St-Etienne n'ont pu se départager. Au regard de ces résultats, voici "L'équipe type" réalisée par Maxifoot pour la trente-troisième journée de L1.

Équipe type de la trente-troisième journée :

Remplaçants

12. Moustapha Sall (St-Etienne)
13. Ludovic Baal (Le Mans)
14. Fabrice Abriel (Lorient)
15. Stephan Lichtsteiner (Lille)
16. Samir Nasri (Marseille)
17. Steve Savidan (Valenciennes)
18. Willy Grondin (Valenciennes)

En détails...

Le joueur de la Journée : Laurent Batlles (32 ans, Toulouse)

Dans la lutte pour le maintien, les résultats des dernières journées peuvent être inattendus. Alors que Toulouse continuait à se montrer désespérant, un joueur sorti du banc a peut-être sauvé son club de la relégation. S'il n'avait plus la confiance de son entraîneur depuis longtemps, sa performance comme titulaire a été de premier plan. Rapidement, il a bénéficié d'un décalage d'Elmander pour tromper Roma d'un extérieur du pied droit (4e). Heureux d'évoluer enfin, il s'est joué d'une passe en profondeur d'Emana pour fixer Roma et rendre latéralement la pareille à Elmander pour le but du break (47e). La fin de la saison en témoignera mais cette victoire inspirée par le retour gagnant de l'enfant du pays pourrait, au bout du compte, s'avérer grandement capitale.

Fabien Audard (30 ans, Lorient)

Il pourrait ne pas être le bienvenu chez les Ch'tis ! En effet, les Lensois ont fini par concéder une défaite imméritée par son seul sans-faute. Avant d'effectuer l'exceptionnel, il avait déjà bien assuré l'essentiel. Puis, lors d'une fin de match héroïque, il a d'abord détourné d'une main baladeuse une reprise à bout portant d'Aruna. Il s'est ensuite illustré d'un long dégagement pour la reprise victorieuse de Saïfi avant de s'envoler sur son côté droit pour enlever du cadre une magnifique frappe enroulée de Monterrubio. Grâce à lui, les Merlus ont désormais le maintien en poche. En face, les Sang et Or le maudissent encore...

Frank Béria (24 ans, Lille)

Sa montée en puissance au sein du collectif lillois est désormais une évidence. La justesse dans son placement et la sûreté dans ses interventions défensives en font un élément toujours un peu plus sécurisant. Lors de ce match, il a confirmé ses capacités en se montrant décisif à plusieurs moments. Sur son côté ou dans l'axe, ses duels gagnés et les tirs qu'il a contrés ont soulagé les siens. Avec lui, les Nordistes ont fait tomber les Nancéiens.

Sylvain Marchal (28 ans, Lorient)

Le chef de la défense lorientaise a parfaitement réglé ses interventions à la mesure de ses adversaires. Présent dans le jeu aérien, il s'est assuré les plus belles relances. Sous les ultimes poussées lensoises, son dernier rempart s'est alors chargé d'assurer une partition sans dissonnace. C'est même par un heureux épilogue que lui et les siens ont définitivement assuré leur maintien en L1.

Cris (30 ans, Lyon)

Le « policier » a fait plus que son devoir lors d'un match où ses coéquipiers semblaient hors sujet. Par la grâce de sa tête rageuse suite à un corner de Juninho (16e), il a ouvert la marque avant de gagner tous ses duels défensifs. Le seul à montrer une extinguible envie de l'emporter ne pouvait pourtant pas tout contrer. Un marquage relâché et un poteau délaissé par d'autres ont donné l'occasion aux Rennais d'égaliser. Mais sans lui, c'est à se demander si les Lyonnais ne se seraient pas inclinés !

Franck Jurietti (33 ans, Bordeaux)

Lors d'un match approximatif de la part de ses coéquipiers, son expérience et son assurance ont interdit à Gouffran de s'engouffrer sur son côté. Il est à l'origine de la première occasion de Cavenaghi et devant l'urgence du résultat à conquérir, il s'est même autorisé quelques montées pour tenter de l'acquérir. Même s'il n'est pas impliqué dans les buts bordelais, il s'est offensivement distingué par son application.

Stéphane Mbia (21 ans, Rennes)

Face à Lyon, sa place au milieu et sa puissance physique sont incontournables. C'est bien à cet endroit que son abnégation et son abattage lui ont permis de ne rien lâcher. Par son impact dans les duels, il a tenu plus que la comparaison face aux Gones. En témoigne son ultime volonté où sa tête chercheuse est venue victorieusement couper le corner de Pagis (90e + 2). Son deuxième but contre l'OL pour trois réalisations en L1 !

Stéphane Sessegnon (21 ans, Le Mans)

Après une douloureuse défaite concédée à St-Etienne, il avait visiblement la rage : « il aurait pu y avoir n'importe qui en face ce soir, on les aurait joués et emportés pareil. » Des propos vérifiés par les seuls faits de son grand match. Où son envie, sa puissance, ses accélérations et sa technique ont mis les Auxerrois au supplice. Après l'élimination de trois défenseurs, il a idéalement centré pour la tête de Le Tallec avant de clôturer la marque suite à un double une-deux avec Coutadeur et un tir de ce dernier repoussé par Riou qu'il a repris victorieusement du pied gauche (72e). La révélation mancelle de la saison venait de replacer les siens sur la voie du succès qui les fuyait depuis six journées.

Bakari Koné (26 ans, Nice)

Suite à une balle aérienne gagnée et une remise de Laslandes dans sa foulée, il a crocheté Yepes pour enrouler une magnifique frappe gagnante (36e). Par cette vive inspiration, il a commencé par embarrassé Paris. Alors qu'entre-temps les Niçois avaient pris l'eau, il a surgi à nouveau pour remettre ses coéquipiers à flot. D'un dribble favorablement contré sur Armand, enchaîné par un pointu désarmant, il a marqué son doublé (83e). Touché par ses buts, puis coulé par Ederson, le PSG venait de sombrer alors que le Gym pouvait s'extasier.

Fernando Cavenaghi (24 ans, Bordeaux)

Il a eu beau échouer par deux fois contre Planté, il a tout de même fini par marquer. Comme face à Nancy, il a d'abord prolongé du pied un énième coup de pied arrêté de Wendel pour ouvrir le score (52e), avant de l'accroître d'un penalty transformé (77e). Avec son cinquième doublé depuis le début de l'année, il a métamorphosé l'attaque des Girondins. A tel point qu'aujourd'hui ils ne sont plus qu'à quatre unités de Lyon. Une place en Ligue des Champions promise, c'est désormais le titre qu'ils visent !

Johan Elmander (26 ans, Toulouse)

Le Suédois s'est remis à marquer, son premier but en 2008, et les Violets l'ont logiquement emporté. Ce faux concours de circonstances est attesté par sa passe décisive pour Batlles dès l'entame de match. Un avantage fructifié par son but d'un tir dans le but vide suite à une offrande de ce dernier (47e). Lorsqu'il pèse ainsi sur les défenses c'est tout les Toulousains qui se remettent à espérer...

Classement : Cavenaghi prend la tête !

Le joueur de la journée reçoit cinq points, un joueur présent dans l'équipe type reçoit trois points, celui qui est sur le banc un point. Chaque joueur est sélectionné grâce à sa performance et son apport décisif dans le match de son équipe. Le classement en découle logiquement.

1. Cavenaghi (Bordeaux) 21pts
2. Benzema (Lyon), Puygrenier (Nancy), Leroy (Rennes) 19pts
5. Wendel (Bordeaux), Ben Arfa, Juninho (Lyon) 18pts
8. Bodmer (Lyon), Lloris (Nice) 17pts
10. Lichtsteiner (Lille), Elmander (Toulouse), Savidan (Valenciennes) 16pts
13. Niang (Marseille), Hadji (Nancy) 15pts
15. Romaric (Le Mans), Rothen (Paris-SG) 14pts
17. A. Diarra (Bordeaux), De Melo (Le Mans), Vahirua (Lorient), Mandanda (Marseille) 13pts
21. Traoré (Auxerre), Sorbon (Caen), Abriel, Morel (Lorient), Chrétien (Nancy), Fanni (Rennes) 12pts
27. Planté (Caen), Toulalan (Lyon), Be. Cheyrou, Valbuena, Rodriguez (Marseille), Ménez (Monaco), Mbia (Rennes), Feindouno, Gomis (St-Etienne), Cassard (Strasbourg), Ouaddou (Valenciennes) 11pts
38. Cris (Lyon), Cana (Marseille), Dernis (St-Etienne), N'Daw (Sochaux) 10pts
42. Gouffran (Caen), Bellion, Planus, Ramé (Bordeaux), Hilton (Lens), Cabaye (Lille), Ciani, Saïfi (Lorient), Källström (Lyon), Kim, Sauget (Nancy), Echouafni (Nice), Briand (Rennes), Mouloungui (Strasbourg) 9pts
56. Basa (Le Mans), Belhadj, Monterrubio (Lens), Keita (Lyon), Cissé, Nasri (Marseille), Koné (Nice), Landreau (Paris-SG), Richert (Sochaux), Paisley (Strasbourg), Emana (Toulouse) 8pts
67. Eluchans (Caen), Yebda (Le Mans), Bisevac (Lens), Rami (Lille), Fred (Lyon), Bonnard (Marseille), Nenê (Monaco), Bérenguer, Fortuné (Nancy), Hellebuyck, Rool (Nice), Armand (Paris-SG), Wiltord (Rennes), Sall (St-Etienne), Isabey (Sochaux), Mater (Valenciennes) 7pts
83. Alonso, So. Diawara, Jurietti (Bordeaux), Sessègnon (Le Mans), Béria (Lille), Jallet (Lorient), Réveillère, Squillaci (Lyon), Akalé, M'Bami (Marseille), Cufré, Koller, Sambou (Monaco), Balmont, Hognon, Kanté (Nice), Camara (Paris-SG), Sorlin (Rennes), Perrin (St-Etienne), Pitau (Sochaux), Renteria (Strasbourg), Arribagé, Douchez (Toulouse) 6pts
106. Chafni, Jelen, Niculae (Auxerre), Micoud (Bordeaux), Derouin (Caen), Obraniak (Lille), Vercoutre (Lyon), Bracigliano, Malonga (Nancy), Ederson (Nice), Dalmat, Erding, Maurice-Belay, Perquis (Sochaux), Batlles (Toulouse), Audel, Penneteau, Pujol (Valenciennes) 5pts
124. Riou (Auxerre), Chamakh, Henrique (Bordeaux), Nivet (Caen), Calvé, Pelé (Le Mans), Aruna, Demont (Lens), Mavuba, Sylva (Lille), Audard, Marchal (Lorient), Taiwo (Marseille), Diop (Metz), Digard, Luyindula (Paris-SG), Hansson, Mensah (Rennes), Landrin, Viviani (St-Etienne), Bréchet (Sochaux), Rodrigo (Strasbourg), Chelle (Valenciennes) 4pts
147. Jaurès, Oliech (Auxerre), Fernando, Trémoulinas (Bordeaux), Hengbart, Proment (Caen), Bouhours, Camara, Gervinho, Matsui (Le Mans), Runje (Lens), Plestan (Lille), Audard, Ewolo, Hautcoeur, Le Pen (Lorient), Grosso (Lyon), Modesto, Perez, Ruffier (Monaco), Barbosa, C. Gueye (Metz), Biancalani, N'Guémo (Nancy), Diané (Paris-SG), Didot (Rennes), Janot, Nivaldo, Tavlaridis, Varrault (St-Etienne), Abdessadki, Alvaro Santos, Bellaïd, Cohade, Johansen, Szelesi (Strasbourg), Mansaré (Toulouse), Mo. Traoré (Valenciennes) 3pts
185. Sorin (Auxerre), Marin (Lorient), Fabio Santos (Lyon), Givet (Marseille), André Luiz (Nancy), Sanchez (Valenciennes) 2pts
191. Lejeune, Mignot, Pedretti (Auxerre), Chalmé, Jussiê (Bordeaux), Florentin, Leca (Caen), Baal, Cerdan, Coutadeur, Louvion (Le Mans), Coulibaly, Si. Keita, Mangane, Maoulida, Rémy (Lens), Bastos, Franquart, Kluivert, Makoun, Mirallas (Lille), Clerc, Govou (Lyon), Faty, Kaboré, Zenden (Marseille), Cubilier, Marichez, Mo. N'Diaye, Pjanic (Metz), Bernardi, Bolivar, Piquionne (Monaco), Apam (Nice), Chantôme, Ceara, Clément, Mendy, Yepes (Paris-SG), Pagis, Thomert (Rennes), Payet (St-Etienne), Afolabi, Birsa (Sochaux), Dieuze, Ru. Riou (Toulouse), Ducourtioux, Grondin, Roudet, Saez, Sebo (Valenciennes) 1pt

C'était l'équipe type de la trente-troisième journée de Ligue 1. Bientôt, vous retrouverez les meilleurs joueurs de la trente-quatrième journée et le classement !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Croyez-vous dans les chances du LOSC de se qualifier pour les 8es de la LDC ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB