Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Rangers - Lyon, le face à face
Par Nicolas Lagavardan - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 11/12/2007 à 21h55
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Lyon jouera sa peau en Ligue des Champions mercredi soir dans l'enfer d'Ibrox Park. La victoire est impérative pour les hommes d'Alain Perrin tandis que les Glasgow Rangers n'ont besoin que d'un match nul pour passer en 8e de finale.

Rangers - Lyon, le face à face

L'Olympique Lyonnais doit absolument s'imposer à Glasgow pour se qualifier pour les 8e de finale de la Ligue des Champions. Tout autre résultat profiterait aux Ecossais et renverrait les champions de France en 16e de finale de la Coupe de l'UEFA. La pression sera donc sur les épaules des coéquipiers de Juninho face à des Rangers qui peuvent se contenter du match nul grâce à leur victoire au match aller à Gerland (0-3). Dans l'autre rencontre du groupe E, le Barça est déjà assuré de la première place tandis que Stuttgart est déjà éliminé. Les deux formations joueront pour l'honneur au Camp Nou.

Les forces en présence

Confiance : Rangers (8/10) – Lyon (7/10)

2e du championnat écossais à 2 points du Celtic avec un match en moins, les Rangers sont parfaitement dans la course pour le titre qui les fuit depuis 2005. 2e attaque (35 buts marqués) et 1e défense (12 buts encaissés), les hommes de Walter Smith restent sur 3 victoires (7 buts marqués et 0 encaissé) d'affilée à Ibrox, dont un 3-0 contre le Celtic. Ajoutez une victoire (2-1) contre Stuttgart et un nul (0-0) face à Barcelone et vous comprendrez pourquoi les Rangers sont en pleine confiance. D'autant que Smith était à Caen samedi pour superviser l'OL et prendre quelques notes utiles. De leur côté, les Lyonnais avaient pris rendez-vous au soir de la défaite à Gerland, assurant que la qualification se jouerait à Glasgow. Nous y voilà ! Avant son accroc à Caen, Lyon restait sur 7 victoires d'affilée à l'extérieur toute compétition confondue, dont une à Stuttgart. Les Rhodaniens ont retrouvé le moral malgré deux défaites initiales et sont tout heureux d'avoir encore une chance de se qualifier.

Gardien : Rangers (7,5/10) – Lyon (6,5/10)

Les Rangers doivent en partie leur herméticité défensive à leur gardien Allan McGregor (25 ans). Annoncé comme un des grands espoirs européens à son poste, le portier écossais a acquis son statut d'international après plusieurs blessures ayant ralenti sa progression. Avec Coupet au top de sa forme, Lyon mériterait sans doute un 9/10. Mais l'international français n'est pas encore revenu à son meilleur niveau. Vercoutre poursuivra donc l'intérim. En progrès depuis le début de la saison, sa prestation devra être sans faute à Glasgow (où il faudra être très fort dans les airs), sous peine de grever sérieusement les chances de l'OL.

Défense : Rangers (7/10) – Lyon (6/10)

Avec 6 buts encaissés dont 5 lors des deux dernières sorties à Barcelone et Stuttgart, les Rangers affichent une solidité défensive supérieure aux Lyonnais, pris en défaut à 10 reprises depuis le début de la compétition. Encore plus hermétiques en championnat (12 buts en 14 matchs), les Ecossais savent qu'ils seront qualifiés s'ils n'encaissent pas de but. Mais le vieux Weir (37 ans) et l'Espagnol Cuellar auront fort à faire face à Benzema. Point faible des Lyonnais cette saison, la ligne défensive inquiète. Côté gauche, Grosso et Anderson n'ont pas apporté beaucoup de garanties ces trois derniers mois. Sans Cris ni Müller, les Lyonnais ont encaissé 15 buts en 17 matchs de championnat et ne sont «que» la 5e défense de L1, ce qui ne leur ressemble guère.

Milieu : Rangers (6,5/10) – Lyon (9/10)

S'ils parviennent à bloquer les couloirs et à neutraliser Hemdani, les Lyonnais obligeront les Rangers à sauter le milieu de terrain. Buteur au match aller, l'ailier américain Beasley s'est gravement blessé au genou. Avec 39% de possession de balle en 5 matchs contre 48% pour Lyon, Glasgow peine à prendre le jeu à son compte en Coupe d'Europe. Une statistique qui met en lumières les carences au milieu et oblige les Ecossais à une forte efficacité offensive. Capitaine et international, Ferguson mènera ses troupes au combat, tandis que Hemdani aura la lourde tâche de faire le relais entre la défense et l'attaque. Pour son 50e match de C1, Juninho (15 buts et 21 pd) donnera le tempo et pourrait une fois encore être décisif. Avec Toulalan devant la défense, les Lyonnais disposent d'une arme de poids pour faire le ménage. Avec Källström dans l'entrejeu, Govou et Ben Arfa sur les ailes, le décalage peut être trouvé à tout moment.

Attaque : Rangers (6/10) – Lyon (8/10)

Les Ecossais carburent en championnat avec déjà 35 buts marqués en 14 matchs. En revanche, sur la scène européenne, les coéquipiers de Darcheville n'ont marqué qu'à 7 reprises, dont 3 à Lyon. Annoncé absent (comme à l'aller) à cause d'une blessure à la cuisse, l'ancien Bordelais s'est finalement entraîné mardi et pourrait reprendre la place de l'ancien Lensois, Cousin (buteur à l'aller). Pour servir l'avant-centre, l'international écossais McCulloch (buteur à l'aller) et le jeune Adam. Benzema sera l'atout offensif numéro 1 des Gones. Fred absent, le meilleur buteur de L1 avec 12 buts (et 1 en C1) aura la lourde tâche de faire plier la défense adverse. Il pourra compter sur les services sur un plateau de Govou et Ben Arfa, en pleine forme actuellement. Avec Juninho aux coups-francs, le danger peut venir de partout. L'OL a inscrit 8 buts en 5 matchs ou plutôt en 3 matchs, sachant qu'il leur a fallu attendre la 3e journée pour ouvrir leur compteur. Meilleure attaque de L1 avec 37 buts soit plus de 2 buts par match, les Lyonnais ont les qualités requises pour tromper la vigilance des Ecossais.

Banc : Rangers (4,5/10) – Lyon (5,5/10)

Sans Beasley ni Buffel, Whittaker en défense, Amdy Faye au milieu et l'attaquant espagnol Nacho Novo n'offrent pas beaucoup de solutions à Smith. Sans Cris, Müller, Coupet, Fabio Santos ni Fred (ce qui fait beaucoup, même pour l'OL dont les réserves ne sont pas inépuisables), Perrin pourra tout de même s'appuyer sur Bodmer et Réveillère côté défensif, Baros et Keita côté offensif. Les deux attaquants ne sont malheureusement pas au mieux actuellement et ne garantissent pas d'apporter un plus s'ils entrent en jeu.

Contexte : Rangers (8/10) – Lyon (6,5/10)

Invaincus depuis 14 rencontres européennes à Ibrox Park et devant 50 000 Ecossais en furie, les Rangers promettent l'enfer aux Lyonnais. Malgré 1 500 supporters lyonnais annoncés dans le stade, les Rangers joueront quasiment à douze. Ou même treize avec l'entraîneur Smith qui a battu les Bleus à Glasgow avec la sélection lors des éliminatoires de l'Euro 2008. De plus, la fédération écossaise a repoussé le match de championnat de samedi dernier pour permettre aux collègues de Darcheville de se préparer au mieux, Avec 3 nuls et 4 défaites à Ibrox lors des 7 derniers matchs européens contre des clubs français, les Rangers se méfieront quand même de l'OL. L'AJ Auxerre est le dernier visiteur étranger à s'être imposé à Ibrox (2-0 en Coupe UEFA en 2004). La situation était similaire car les Rangers n'avaient besoin que d'un point pour se qualifier. Un bon présage pour les Lyonnais ? Les coéquipiers de Juninho ont l'expérience des grands matchs et tenteront de se qualifier pour la 5e fois d'affilée en 8e de finale, malgré les absences de tailles mais avec une motivation décuplée.

Bilan : Rangers (6,8/10) – Lyon (6,9/10)

La bataille au milieu de terrain devrait une fois encore être décisive. S'ils devraient - à priori - prendre la rencontre et le ballon à leur compte, les Lyonnais devront se méfier - comme au match aller - des contre-attaques écossaises et des coups de pied arrêtés.

Le match des déclarations

Karim Benzema (attaquant de l'OL) - «Les favoris, ce sont les Ecossais car ils nous ont battus 3-0 à l'aller. Nous, on ne doute pas de nos qualités. On y va pour se qualifier. Tout le monde doit être décisif et faire un peu plus dans son rôle. Mais ça ne veut pas dire pour autant qu'il faut se précipiter et partir à l'abordage d'entrée de jeu. On peut aussi marquer dans les dernières minutes. Dans les gros matches, le plus important est de ne pas prendre de buts, il faut retrouver un bloc solide. Les Écossais vont jouer comme d'habitude : tout le monde derrière et tout jouer sur les coups de pied arrêtés.»

Hatem Ben Arfa (milieu de l'OL) – «Les Rangers, ça joue derrière, ça joue en contre, c'est solide. Certains anciens m'ont parlé. Ils m'ont dit que là-bas, c'est le feu. Ce sera bon...»

Walter Smith (entraîneur des Rangers) – «Nous devons être sûrs que notre niveau de concentration sera aussi élevé que possible. Ce n'était pas le cas contre Stuttgart. J'ai vu Lyon jouer ce week-end. Trois ou quatre joueurs étaient sur le banc et je n'ai aucun doute sur leur présence mercredi soir. J'ai pu prendre des notes utiles sur les Lyonnais et c'est toujours mieux de les voir vraiment plutôt que par la vidéo.»

Barry Ferguson (capitaine des Rangers) – «Nous sommes invaincus à Ibrox depuis quatorze rencontres. C'est un bon record, dont une bonne part revient au public. Il est comme le 12e homme. J'ai joué dans beaucoup de stades dans de nombreux pays et je pense qu'il n'y a pas de meilleure ambiance qu'à Ibrox. C'est tout simplement incroyable. Au début de la compétition, personne ne croyait en nos chances de qualification. Donc la pression sera sur Lyon. Nous allons simplement saisir l'opportunité qui s'offre à nous.»

Les équipes probables

Glasgow : McGregor – Hutton, Carlos Cuellar, Weir, Papac - Hemdani, Thomson, Adam, Ferguson, McCulloch – Cousin (ou Darcheville)

Lyon : Vercoutre – Grosso, Anderson, Squillaci, Clerc – Toulalan, Juninho, Källström, Govou, Ben Arfa - Benzema

Les deux formations évolueront selon un dispositif tactique assez ressemblant, avec 4 défenseurs, un milieu récupérateur, deux relayeurs, deux attaquants ailiers et un avant-centre.

Le classement du groupe E

1. FC Barcelone, 11pts (+7)
2. Glasgow Rangers, 7 pts (+1)
3. Olympique Lyonnais, 7 pts (-2)
4. VfB Stuttgart, 3 pts (-6)

Les autres rencontres de la soirée

Groupe E : FC Barcelone – VfB Stuttgart
Groupe F : AS Rome – Manchester United ; Sporting Portugal – Dynamo Kiev
Groupe G : PSV Eindhoven – Inter Milan ; Fenerbahçe – CSKA Moscou
Groupe H : Arsenal – Steaua Bucarest ; Slavia Prague – FC Séville



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Constituez votre meilleur onze 2019 ! Quel arrière gauche ?

Jordi Alba (Barcelone)
Andrew Robertson (Liverpool)
Nicolas Tagliafico (Ajax)
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB