Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
L’Inter creuse encore l’écart
Par Romain Degrange - Actu Italie, Mise en ligne: le 10/12/2007 à 01h37
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Orphelin d'un adversaire digne de ce nom en ce début de saison, l'Inter Milan voit même la Roma, son poursuivant direct au classement, marquer le pas à Livourne (1-1) et pointer désormais à cinq longueurs. Le leader continue pour sa part son échappée belle après une nouvelle promenade de santé face au Torino (4-0).

Au terme de ce week-end européen riche en rebondissement, une seule équipe des 5 championnats majeurs demeurent toujours invaincue. Il s'agit bien évidemment de l'Inter Milan, machine de guerre inarrêtable qui détruit tout sur son passage et s'avance inexorablement vers un 3e titre consécutif. La nouvelle victime des Nerazzurri se nomme le Torino (4-0), modeste 12e de Serie A et qui n'a toujours pas obtenu le moindre succès hors de ses bases. Pourtant, l'ogre intériste est loin de terroriser son adversaire du jour dans une première période plutôt équilibrée. Il faut un petit coup de pouce de M. Saccani juste avant la pause pour permettre aux hommes de Mancini de rentrer aux vestiaires avec l'avantage. Sur une faute peu évidente de Comotto sur Ibrahimovic, l'homme en noir désigne le point de penalty et le Suédois ne se fait pas prier pour transformer l'offrande. La seconde période ressemble plus à une formalité et voit le jeune chilien Luis Jimenez, nouvelle coqueluche nerazzurra, venir inscrire son 3e but de la saison d'une frappe limpide des 25 mètres.

Ce nouveau (large) succès des Intéristes, conjuguée à la contre performance de son dauphin romain sur la pelouse de Livourne (1-1), ne déclenche pourtant pas le fol enthousiasme de Roberto Mancini. «On ne peut pas parler d'échappée. Il n'y a que cinq points d'avance et nous ne sommes même pas à la moitié du championnat» prévient le technicien lombard. Les champions en titre peuvent néanmoins voir venir, puisque la Juventus Turin, 3e à l'issue de cette 15e journée, compte déjà huit longueurs de retard. L'écart aurait pu être plus important si Pavel Nedved n'était pas sorti de sa torpeur en toute fin de rencontre et n'avait pas fusillé Coppola des vingt mètres pour sa 300e apparition en Série A. De son côté, l'Atalanta Bergame peut nourrir quelques regrets pour ne pas avoir su profiter des nombreuses approximations bianconera (0-1). Si les hommes de Claudio Ranieri refont une partie de leur retard sur la Roma, l'Udinese montre que la défaite concédée la semaine passée au Stadio Olimpico n'est plus qu'un mauvais souvenir grâce à un précieux succès sur la Sampdoria (3-2).

L'une des nombreuses autres équipe bianconera du Calcio peut une nouvelle fois remercier son homme providentiel Fabio Quagliarella, auteur de cinq buts sur les quatre dernières rencontres de son équipe. Si les hommes de Pasquale Marino réalisent un superbe début de saison, ceux de Cesare Prandelli semblent marquer le pas. La Fiorentina, qui était encore 2e au soir de la 11e journée, ne cesse de dégringoler au classement et de décevoir dans le jeu. Désormais 5e, la Viola a une nouvelle fois subi la loi de Palerme dans un stadio Renzo Barbera en fusion (2-0). Magnifiquement lancé dans la profondeur par une passe en aveugle signée Amauri, Miccoli trompe une première fois Sébastien Frey, lui qui n'avait plus marqué en championnat depuis plus de deux mois. Simplicio clôt la marque après un superbe slalom dans une défense florentine plus spectatrice qu'actrice. Lors de la prochaine journée, les Palermitains seront à Bergame pour y affronter l'Atalanta. Hasard du calendrier faisant, le leader intériste se rendra chez la lanterne rouge Cagliari. Le Milan AC est toujours exempt pour cause de Mondial des Clubs au Japon.

Le joueur phare de la 15e journée : Nicola Pozzi (Empoli)

Nicola Pozzi est le grand bonhomme de cette 15e journée. À seulement 21 ans, il inscrit le premier quadruplé de sa carrière, le premier en Série A cette saison, et permet Empoli de quitter sa position de lanterne rouge. Chapeau l'artiste.

La statistique de la 15e journée : 4

La Fiorentina semble ne pas s'être remise de sa défaite concédée dans son antre d'Artemio Franchi le 11 novembre dernier face à l'Udinese (1-2). Jusqu'alors invaincue en Série A, la Viola ne parvient désormais plus à l'emporter et vient de concéder sa 3e défaite en quatre rencontre de championnat sur la pelouse de Palerme (2-0) et pointe à 13 longueurs du leader intériste.

Le Top déclaration de la 15e journée : Roberto Mancini (Inter Milan), tentant de minimiser le début de saison canon qu'est en train de réaliser son équipe.

«On ne peut pas parler d'échappée. Il n'y a que cinq points d'avance et nous ne sommes même pas à la moitié du championnat»

Les résultats de la 15e journée

Udinese – Sampdoria de Gênes 3-2
Buts : Di Natale (23'), Quagliarella (70', 86') pour l'Udinese – Bellucci (31', 40') pour la Sampdoria

Palerme – Fiorentina 2-0
Buts : Miccoli (17'), Simplicio (81') pour Palerme

Naples – Parme 1-0
But : Zalayeta (17') pour Naples

Livourne – AS Roma 1-1
Buts : Diego Tristan (6') pour Livourne – De Rossi (5') pour la Roma

Lazio Rome – Catane 2-0
Buts : Rocchi (8'), Pandev (89') pour la Lazio

Juventus Turin – Atalanta Bergame 1-0
But : Nedved (86') pour la Juventus

Inter Milan – Torino 4-0
Buts : Ibrahimovic (38'), Cruz (50'), Jimenez (52'), Cordoba (76') pour l'Inter

Genoa – Sienne 1-3
Buts : Figueroa (89') pour le Genoa – Frick (10', 24'), Loria (20') pour Sienne

Empoli – Cagliari 4-1
Buts : Pozzi (2', 10', 50', 65') pour Empoli – Conti (77') pour Cagliari

Le classement après la 15e journée

1- Inter Milan 37 points (+25)
2- AS Roma 32 (+13)
3- Juventus Turin 29 (+17)
4- Udinese 28 (+3)
5- Fiorentina 24 (+6)
6- Atalanta Bergame 21 (+4)
7- Naples 21 (+3)
8- Palerme 21 (+1)
9- Sampdoria 20 (0)
10- AC Milan 18 (+10)
11- Catane 18 (-2)
12- Lazio Rome 17 (-5)
13- Torino 15 (-5)
14- Parme 15 (-7)
15- Genoa 15 (-8)
16- Livourne 14 (-8)
17- Sienne 13 (-6)
18- Empoli 13 (-10)
19- Reggina 10 (-12)
20- Cagliari 10 (-14)

Le Milan AC compte deux matchs en moins, l'Atalanta Bergame et la Reggina un seul.

Le classement des buteurs

1- David Trezeguet (Juventus) 11 buts
2- Zlatan Ibrahimovic (Inter Milan) 9 buts
3- Claudio Bellucci (Sampdoria de Gênes) 9 buts

Programme de la 16e journée (Les 15 et 16/12/2007)

Catane – Udinese
Lazio Rome – Juventus Turin
Cagliari – Inter Milan
Torino – AS Roma
Sampdoria de Gênes – Fiorentina
Sienne – Naples
Atalanta Bergame – Palerme
Empoli – Genoa
Parme – Reggina
Milan AC – Livourne (le 13/02/2008)



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique Italie


Serie A - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Quel adversaire souhaitez-vous en priorité pour le PSG en 8es de Ligue des Champions ?

Chelsea
Dortmund
Atletico Madrid
Naples
Tottenham
Atalanta
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB