Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
P. Lemettre : "Contre Lyon, on a une chance"
Par Florent Piasecki - Interview, Mise en ligne: le 02/01/2004 à 23h58
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Philippe Lemettre, l'entraîneur d'Aire-sur-la-Lys, le petit poucet des 32èmes de finale de la Coupe de France, répond aux questions de Maxifoot avant le match face à Lyon. Un duel à priori déséquilibré mais, sait-on jamais !

P. Lemettre :

Pourriez vous présenter votre club?

C'est une longue histoire. C'est un club de niveau PH (Promotion d'Honneur) depuis vingt ans qui fait un gros travail sur la formation des jeunes joueurs depuis maintenant quinze ans. C'est un club d'abord formateur qui n'a pas eu d'autres ambitions jusqu'ici. Il est en PH depuis 1982 sans montée ni descente. C'est un club qui se fait toujours respecter à ce niveau là. Je pense que le niveau du club est en fonction de la taille de la ville, une ville moyenne de la ligue de Nord. Je ne vous étonnerais pas en disant que ce qui se passe en ce moment, c'est le bâton de maréchal de tout le monde, c'est vraiment extraordinaire. Par rapport à ce qu'on avait déjà montré dans notre histoire, c'est-à-dire un 6ème et un 7ème tour de Coupe de France il y a une vingtaine d'années, il ne s'était rien passé de notoire dans le club d'Aire-sur-la-Lys.

Comment préparez vous un tel match face à Lyon, double champion de France?

On le prépare de la meilleure façon qui soit, c'est-à-dire avec beaucoup de rigueur, de sérieux, d'enthousiasme, de décontraction. Sans pression mais avec beaucoup de sérieux. Maintenant dans tous les clubs amateurs, les entraîneurs sont de mieux en mieux formés et les joueurs également donc ils savent qu'ils travaillent pour arriver à quelque chose. Par exemple, au mois de décembre, les joueurs ont été présents seize fois à l'entraînement et ont effectué quatre matchs. Cela fait à peu près vingt présences en trente-et-un jours. Et samedi arrivera le grand jour et on essaiera de résister.

Qu'est-ce qui vous impressionne le plus à Lyon?

J'ai regardé la cassette du match face au PSG qui m'a été envoyée par Canal+ et il y a beaucoup d'enseignements à tirer. Ce qui m'impressionne le plus, c'est la masse athlétique. Les gens imaginent chez les pros une haute technicité, une grande organisation de jeu : c'est vrai mais il n'y a pas une marge si énorme que ça par rapport à ce qui se fait en DH, CFA 2 ou CFA où les entraîneurs sont de plus en plus à la pointe. Par contre, sur le plan physique, athlétique, dans les duels aériens et sur les coups de pieds arrêtés, là il y a un fossé. J'ai peur que mes joueurs soient battus dans ce domaine là. Les pros ont une préparation physique qui est vraiment au top. S'ils sont à ce niveau là, c'est qu'ils avaient des aptitudes naturelles au départ qu'ils ont certainement développées, amplifiées de façon à arriver à un très haut niveau. Là, en plus ce n'est pas une équipe moyenne de Ligue 1, c'est le haut du tableau. Je m'attends à un rouleau compresseur.

Si vous deviez sortir quelques noms de cette équipe de Lyon...

Incontestablement, Juninho. Il n'y a pas que les buts face au Celtic. C'est vrai qu'il a l'habitude de leur enlever une épine du pied quand ils sont en difficulté. Mais c'est un garçon qui est très percutant, très technique et qui a surtout un gros mental. Derrière, il y a des masses comme Edmilson évidemment, très fort dans le jeu long par exemple. Dans le match face au PSG, il avait touché presque autant de ballons que Dhorasoo, ce qui est impressionnant pour quelqu'un qui joue en défense, il a un gros volume de jeu. Après il y a aussi Dhorasoo, Carrière, Govou, Luyindula. Luyindula, lui c'est une masse (NDLR : il insiste), il ne percute que dans l'axe, il m'a impressionné sur le plan athlétique. Là, j'ai quand même un petit peu peur mais bon, il va falloir qu'on se livre et qu'on prenne beaucoup de risques. La meilleure façon de faire, ce sera de les priver de ballons (rires) . J'en ris parce que ce ne sera pas possible. A chaque fois qu'on aura le ballon, ce sera un bien précieux, je vais demander à mes joueurs de ne pas les perdre inconsidérément.

Pensez vous qu'il y a eu un "effet Calais" par rapport aux clubs du Nord-Pas-de-Calais?

Oui, mais il faut savoir que la ligue du Nord est une des plus renommées en France. Par exemple, il faut estimer qu'une équipe de DH de ligue du Nord vaut une équipe de CFA 2 ailleurs.

Dans votre esprit et celui de vos joueurs, existe-il un espoir de victoire face à Lyon ?

Tout le monde me pose la question mais s'il n'y en avait pas du tout, je pense que ce serait une mascarade. Si on y va simplement pour jouer contre Lyon, faire trois photos et parler au micro, il n'y a pas d'intérêt. La fête se ferait avant, ce serait déjà fini avant de commencer, le tirage au sort en lui-même suffirait donc ce n'est pas possible. Je sais, peut-être au risque de paraître un peu naïf, qu'il existe une chance qu'il faudra que l'on saisisse. Il faut voir si Lyon sera bien, si les conditions atmosphériques seront correctes aussi. Il faut voir s'ils ne vont pas faire preuve de suffisance quant à la différence de divisions. Maintenant, il y a très peu de chances que l'on s'impose. Peu de gens y croient. On peut espérer, on ne sait jamais, mais là ce serait énorme. Apparemment, ils ont été traumatisés par leur élimination face à Libourne la saison dernière et dans leur esprit, il est hors de question de prendre ce match à la légère. On annonce d'ailleurs l'équipe complète.

Au final, pour le club, pour l'équipe, qu'espérez-vous de ce match ?

Déjà sportivement, j'espère qu'on fera un grand match, qu'on donnera une image intéressante, intelligente de notre équipe, qu'on ne passera pas pour des sous-amateurs. Ce que j'espère, c'est que sur quatre ou cinq actions, pendant dix à vingt minutes, un peu plus, les gens vibrent, et pourquoi pas ... Si au bout d'un quart d'heure, on n'a pas pris de but et que cela se prolonge, «bonjour le suspense» , mais surtout pour eux parce que là, la situation se retournera, ça c'est garanti. Je m'attends à une grosse pression d'entrée, il va falloir faire preuve de sang froid. Mais si la décontraction naturelle des Lyonnais se transforme en tension et que les miens se mettent à avoir des ailes, touchés par la grâce, on ne sait jamais. En tout cas, moi je suis entraîneur et je ne veux pas partir avec l'idée d'une défaite assurée.

Merci Philippe Lemettre, bon match et très bonne saison.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Sondage Maxifoot
Où évoluera Neymar cette saison 2019-20 ?

PSG
Barcelone
Real
Juventus
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB