Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

PSG-Basaksehir : les mots forts des Parisiens après la polémique

Par Damien Da Silva - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 10/12/2020 à 11h37
Taille du texte: Email Imprimer Tweet

En marge de la victoire du Paris Saint-Germain face à l'Istanbul Basaksehir (5-1) mercredi en Ligue des Champions, les Parisiens sont bien évidemment revenus sur la polémique de mardi. Contre le racisme, le club de la capitale a envoyé un message fort.

PSG-Basaksehir : les mots forts des Parisiens après la polémique
Le geste fort des deux équipes pendant l'hymne de la C1.

Le Paris Saint-Germain a réalisé une performance quasiment parfaite contre l'Istanbul Basaksehir (5-1) mercredi en Ligue des Champions. Avec ce succès, le club de la capitale a validé sa qualification en 8es de finale en terminant à la première place du Groupe H.

Mais outre l'aspect sportif, le PSG a aussi réalisé un sans-faute par rapport à la polémique liée à cette rencontre. En effet, mardi, ce match a été interrompu puis reporté après les accusations de la part de l'entraîneur adjoint du club turc, Pierre Webo, de propos racistes de la part du 4e arbitre, Sebastian Coltescu.

Les Parisiens voulaient agir

Au moment de l'incident, les Parisiens, à l'image de Neymar, Kylian Mbappé, Marquinhos ou encore Presnel Kimpembe, ont immédiatement soutenu les Turcs. Les joueurs du PSG sont rentrés aux vestiaires et ont suivi la décision de Basaksehir de ne pas reprendre la partie. Il s'agissait du moment idéal pour envoyer un message fort contre le racisme. «Je suis fier de ce qui a été fait. Plein de choses ont été dites, mais, en réalité, il n'y a rien de mieux que les actions», a commenté Mbappé pour Téléfoot.

«On est fatigués, on ne veut plus jamais subir cela. On est tous des êtres humains, et, cela, c'était intolérable. Les gens en ont marre et il fallait faire quelque chose. Mardi on n'était pas déçus de ne pas jouer. On a pris cette décision. On était fiers. Car, à force de laisser passer ce genre de choses, on fait croire que c'est normal. Mais non», a insisté l'international français. Avec un discours similaire, Marco Verratti a souligné l'importance d'une telle action.

«C'était dur pour tout le monde, pour nous les joueurs mais aussi ceux qui regardaient le match. Cela ne doit pas se passer. Nous, on est suivis par des millions de personnes et on doit être des exemples. On a fait un geste un peu fort en décidant de ne pas jouer avec l'autre équipe. Le quatrième arbitre doit être puni pour donner un exemple à tout le monde et qu'il change. Le plus intelligent était d'arrêter. On essaiera d'être encore plus des exemples à l'avenir», a prévenu l'Italien.

Tuchel a salué l'attitude de son groupe

En tout cas, l'attitude des joueurs du PSG a été totalement approuvée au sein du club de la capitale. Le président parisien Nasser Al-Khelaïfi a d'ailleurs apporté son soutien à Webo en lui offrant un maillot dédicacé du club de la capitale. Et publiquement, l'entraîneur francilien Thomas Tuchel a affiché sa fierté par rapport au comportement de son groupe.

«Ils ont pris une décision forte. Ils ont montré leur solidarité avec l'adversaire. Il fallait du courage. Dans le vestiaire, il était clair que les joueurs souhaitaient montrer cette réaction. Ce sont des adultes. Je n'ai pas tout compris de la situation au bord du terrain. Je n'ai pas tout entendu. Dans le vestiaire, c'était plus clair. C'était nécessaire de montrer cette solidarité», a salué l'Allemand. Ce PSG-Basaksehir va rester dans l'histoire et doit désormais servir d'exemple.

Que pensez-vous de l'attitude des Parisiens face à cette polémique ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» …







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Rennes fait-il un bon choix en choisissant Bruno Genesio comme nouveau coach ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB