Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

PSG-Basaksehir : Coltescu, l'homme au coeur de la polémique

Par Romain Lantheaume - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 09/12/2020 à 13h50
Taille du texte: Email Imprimer

Illustre inconnu jusqu'à présent, le 4e arbitre du match de Ligue des Champions entre le Paris Saint-Germain et l'Istanbul Basaksehir, Sebastian Coltescu, s'est fait un nom bien malgré lui en tenant des propos à connotation raciste à l'encontre de l'entraîneur adjoint du club turc, Pierre Webo, qui ont débouché sur l'arrêt puis le report de la rencontre.

PSG-Basaksehir : Coltescu, l'homme au coeur de la polémique
Sebastian Coltescu en pleine tempête.

«Le noir (prononcé 'negru' en roumain, ndlr) qui est là, allez voir qui c'est, le noir là-bas, ce n'est pas possible de se comporter comme ça.» En prononçant ces mots pour désigner l'entraîneur adjoint de l'Istanbul Basaksehir, Pierre Webo, mardi à l'occasion du match de Ligue des Champions entre le Paris Saint-Germain et le club turc, le 4e arbitre Sebastian Coltescu a vu sa carrière basculer.

Anonyme à l'échelle européenne et mondiale, le Roumain voit en effet son nom enflammer les médias et les réseaux sociaux suite à l'arrêt du match, reporté à ce mercredi (18h55), provoqué par cet incident.

Un arbitre expérimenté

Complètement décontenancé au moment où l'attaquant du club stambouliote, Demba Ba, est venu lui demander des explications, l'officiel a maladroitement tenté d'expliquer que le terme «negru» qu'il a employé en roumain se traduit par «noir» et non pas par «negro». Ces explications n'ont pas convaincu les 22 acteurs qui ont préféré quitter le terrain en signe de protestation.

Rien ne prédestinait pourtant l'officiel à connaître une telle médiatisation, lui qui est arbitre international depuis 2006 et qui a dirigé, en tant qu'arbitre principal, environ 300 matchs du championnat roumain, deux de qualifications en LdC, et sept de qualifications pour la Ligue Europa. Dans sa carrière, avant mardi, une seule grosse polémique. C'était en 2013, lorsque Coltescu s'était distingué par une série de décisions incompréhensibles lors d'un match de championnat Astra-Steaua, mettant en cause son intégrité. Après avoir frôlé l'exclusion, l'officiel s'en était tiré avec une suspension de deux mois.

S. Coltescu - «je ne suis pas raciste»

Mais jusqu'à présent, aucun incident raciste à signaler. Et, sans surprise, le principal concerné se défend d'être raciste. «J'essaye juste d'être bon. Je ne lirai aucun site ces jours-ci. Quiconque me connaît sait que je ne suis pas raciste ! J'espère au moins ça», a réagi l'officiel auprès de ses proches d'après des propos rapportés par le site roumain ProSport.

Même chez lui en Roumanie, les propos de Coltescu ont toutefois du mal à passer et le ministre des Sports, Ionut Stroe, a tenu à s'excuser «au nom du sport roumain.» Jury pour le Ballon d'Or, Emanuel Rosu a lui aussi condamné l'attitude de son compatriote. «Je ne crois pas que Coltescu l'a employé de manière raciste (le mot 'negru'), mais plutôt de manière stupide et qu'il n'a pas réalisé ce qu'il faisait. (…) Mais cela ne change rien à ce qu'il s'est passé, et Demba Ba a eu raison de le critiquer : on ne peut pas désigner un joueur par la couleur de sa peau comme Coltescu l'a fait», a admis le journaliste auprès de So Foot.

La Roumanie condamne… et s'inquiète

Au pays, l'arbitre ne faisait clairement plus l'unanimité et la Fédération lui a annoncé fin novembre qu'il ne sera pas retenu dans la liste pour la prochaine campagne de C1. «Il a 43 ans et arrive donc tout doucement à la fin de sa carrière d'arbitre. (…) Il devient vite émotionnel sous le coup de la pression et cela le conduit à commettre de nombreuses erreurs. En somme, je crois qu'il n'a plus le niveau pour arbitrer au plus haut niveau», a estimé Rosu, tout de même inquiet en raison des antécédents de Coltescu.

«Ce qui m'inquiète, c'est qu'il est très fragile psychologiquement. Il a tenté de se suicider à deux reprises à la suite du décès de ses parents en 2008, et cela a fait grand bruit en Roumanie, en plus de fortement affecter sa carrière. Même si on ne peut pas excuser son comportement et ce qu'il a dit, il faudra éviter de trop vite le clouer au pilori, car les conséquences pourraient être terribles», a prévenu le journaliste…

Que vous inspire cet incident ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» …







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Rennes fait-il un bon choix en choisissant Bruno Genesio comme nouveau coach ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB