Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
l’OM rate le coche
Par Nicolas Lagavardan - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 06/11/2007 à 23h23
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

L'Olympique de Marseille a concédé sa première défaite en Ligue des Champions sur la pelouse de Porto (2-1) mardi soir, perdant par la même occasion la première place de son groupe au profit de son hôte. L'OM n'a pas démérité face aux coéquipiers de Quaresma et peut nourrir quelques regrets.

l’OM rate le coche

L'OM a perdu la tête de son groupe mais reste en bonne position pour accéder aux huitièmes de finale de la compétition avec trois points d'avance sur Liverpool qui a étrillé Besiktas (8-0) à Anfield Road dans l'autre match du groupe A. Suite aux déboires en championnat, Eric Gerets avait choisi de remanier son équipe en laissant Cissé, Zenden, Zubar et Cheyrou sur le banc et en offrant une chance à Ayew, Valbuena, Taiwo et M'Bami. Dans cette configuration et avec Nasri à la baguette, l'OM n'a pas démérité à l'Estadio do Dragao mais repart avec sa première défaite en Ligue des Champions. Les coéquipiers de Lorik Cana ont livré une partie solide et porteuse d'espoir mais gâchée par des sautes de concentration rédhibitoires à ce niveau-là. Porto aura donc profité de sa double confrontation contre les Marseillais pour prendre les commandes du groupe avant de se déplacer à Liverpool dans trois semaines. Quant à eux, les Reds ont fait sauter le verrou de Besiktas (8-0), infligeant aux Turcs une humiliation à la mesure de la frustration emmagasinée par les Reds depuis le début de la compétition.

Les buts

- Servi à plus de trente mètres du but côté droit, Sektioui prend le dessus sur Taiwo, enclenche le turbo, passe entre Givet et Rodriguez, grille la politesse à Mandanda d'un crochet du droit et pousse le ballon dans le but vide (27', 1-0).

- Servi sur l'aile droite près du poteau de corner, Bonnart adresse un centre à mi-hauteur. Niang plonge devant Stepanov et décoche une tête piquée au premier poteau dont le rebond puissant trompe Helton (47', 1-1).

- Posté à l'entrée de la surface côté droit, Quaresma adresse un centre au cordeau repris au premier poteau par Lisandro Lopez d'une tête rageuse qui affole la lucarne de Mandanda (78', 2-1).

Les meilleurs moments

- Lisandro Lopez centre depuis l'aile droite. Légèrement en avance sur le ballon, Sektioui tente une talonnade acrobatique détourné à bout portant par Mandanda d'un arrêt réflexe magistral. L'arbitre signale finalement un hors-jeu de Sektioui mais les gestes techniques de ce dernier et du gardien marseillais étaient de toute beauté (7').

- Valbuena provoque un coup-franc à l'entrée de la surface côté droit. Nasri le tire idéalement du droit vers le point de penalty pour Cana qui passe devant Cech mais dont la tête croisée passe au ras du poteau alors que Helton était battu (56').

- Porto a repris le contrôle du ballon et se montre menaçant devant la cage de Mandanda. Bosingwa expédie un long centre depuis l'aile droite pour Lisandro Lopez esseulé au second poteau mais dont la reprise de la tête effleure la transversale (71').

La prestation de Porto

Après avoir laissé filer deux points au Vélodrome alors qu'ils avaient dominé la partie et les moyens de la gagner, les Portugais pensaient pouvoir prendre facilement la mesure de l'OM dans leur stade où ils sont invaincus depuis deux ans en Ligue des Champions. Mais le début de match ne s'est pas passé comme prévu. Face à des Marseillais concentrés sur leur sujet et déterminés à refaire le coup d'Anfield, Porto a peiné avant de pouvoir prendre le jeu à son compte. Les hommes de Ferreira ont été ballottés jusqu'à la demi-heure de jeu. Moment choisi par Sektioui pour s'offrir une longue chevauchée au coeur d'une défense passive. L'ancien Auxerrois a remis son équipe sur les rails. Délivrés par le premier but, les hommes de Ferreira ont accéléré la cadence et auraient pu doubler la mise avant la pause. Mais une faute non sifflée de Taiwo sur Quaresma dans la surface puis un léger hors-jeu ont permis à l'OM d'éviter le pire. L'égalisation de Niang dès le retour des vestiaires a surpris les coéquipiers de Quaresma mais il en fallait plus pour les déstabiliser. Une fois remis de ses émotions et avec le soutien de son public, Porto repartait de plus belle et reprenait l'avantage en toute logique. A noter, Bonnart ne réussit décidément pas à Quaresma, déjà mis en échec au match aller et qui a fui autant que possible le couloir occupé par le Marseillais.

La prestation de Marseille

Concentration, discipline et application, telles ont été les vertus de l'OM en début de partie. Alors que l'on s'attendait à un Porto pressé de marquer, les Marseillais ont fait jeu égal jusqu'à la demi-heure de jeu, se procurant même la première occasion du match par Cana. Mais l'ouverture du score suite à une série d'erreurs défensives a plongé l'OM dans le doute. Moins d'allant, moins de lucidité, la mi-temps arrivait à temps pour les Olympiens. Contre toute attente, l'OM oubliait ses doutes au vestiaire et égalisait sitôt la remise en jeu par l'intermédiaire de Niang. Mais suite à une nouvelle erreur de marquage, Mandanda s'inclinait une seconde fois à l'entame du dernier quart d'heure. Baissant de pied physiquement, les Marseillais n'ont pas trouvé les ressources nécessaires pour renverser la tendance et ont vécu une fin de match pénible. Vif et volontaire dans l'effort, Valbuena a tiré l'équipe vers le haut et provoqué la défense portugaise. Cana a donné de la voix dans les moments difficiles. Très peu utilisés cette saison, M'Bami et Ayew ont peu pesé sur la rencontre, tout comme Nasri pas encore au meilleur de sa forme mais néanmoins passeur décisif. Peu inspiré avant la pause, Niang a finalement trouvé l'ouverture juste après le repos avant de céder sa place à l'heure de jeu à un Cissé sans saveur et sans cesse pris au piège du hors-jeu.

L'homme du match : Sektioui et Lisandro Lopez

Intenable et en réussite techniquement, l'attaquant Tarik Sektioui aura donné bien du fil à retordre aux défenseurs marseillais en première mi-temps. L'ancien Auxerrois est sorti de sa boite une première fois en tout début de match d'une talonnade acrobatique magistrale avant de signer une action maradonesque. Une chevauchée fantastique de plus de trente mètres qui a mis le FC Porto sur la voie du succès après une entame de match difficile. En manque de temps de jeu, il a eu tendance à baisser de pied après la pause, contrairement à Lisandro Lopez. Véritable poison tout au long de la partie, il a redonné l'avantage au score à son équipe quelques minutes après avoir déjà touché du bois. Infatigable et volontaire à souhait, le buteur portugais a démultiplié les appels et s'est démené comme un beau diable pour épuiser la charnière centrale marseillaise.

La note : 13/20

Le classement du groupe A

1. Porto 8 pts
2. Marseille 7 pts
3. Liverpool 4 pts 
4. Besiktas 2 pts

Les autres rencontres de la soirée

Groupe A : Liverpool – Besiktas (8-0 ; Crouch 19' et 89', Benayoun 32', 53' et 56', Gerrard 69', Babel 78' et 82')
Groupe B : Schalke 04 - Chelsea (0-0) ; Valence - Rosenborg Trondheim (0-2 ; Iversen 31' et 58')
Groupe C : Lazio Rome - Werder Brême (2-1 ; Rocchi 55' et 66' – Diego 84'sp) ; Olympiakos Le Pirée - Real Madrid (0-0)
Groupe D : Celtic Glasgow - Benfica (1-0 ; McGeady 44') ; Shakhtar Donetsk - Milan AC (0-3 ; Inzaghi 66' et 90'+3, Kaka 72')


FC Porto – Olympique de Marseille : 2-1 (1-0)
Stade Do Dragao
Arbitre : Wolfgang Stark
Buts : Sektioui (27’), Lisandro Lopez (78’) – Niang (47’)
Avertissement : Helton (90’), Fucile (90’+2)

Les équipes :

Porto : Helton - Fucile, Alves, Stepanov, Bosingwa - Assunçao, Cech (Postiga, 59’), Meireles (Bolatti, 69’) – Quaresma, Sektioui (M. Gonzalez, 87’), Lisandro Lopez

Marseille : Mandanda – Taiwo, Rodriguez, Givet, Bonnart - Cana, M’Bami (Cheyrou, 84’), Valbuena, Nasri, Ayew (Arrache, 77’) – Niang (Cissé, 63’)



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Constituez votre meilleur onze 2019 ! Quel gardien ?

Alisson (Liverpool)
Ederson (Manchester City)
Jan Oblak (Atletico)
André Onana (Ajax)
Marc-André ter Stegen (Barcelone)
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB