Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Mercato : les 5 raisons qui poussent Messi à quitter le Barça

Par Youcef Touaitia - Actu Transferts, Mise en ligne: le 26/08/2020 à 11h18
Taille du texte: Email Imprimer

Meilleur joueur de l'histoire du FC Barcelone, Lionel Messi désire changer d'air. Une décision mûrement réfléchie de la part de l'attaquant argentin, qui a de bons arguments pour mettre définitivement les voiles après 20 années de bons et loyaux services au sein du club catalan.

Mercato : les 5 raisons qui poussent Messi à quitter le Barça
Messi ne veut pas rester à Barcelone.

Voir Lionel Messi (33 ans) avec un autre maillot que celui du FC Barcelone pourrait bientôt être possible. Alors que l'histoire d'amour entre les deux parties semblaient pouvoir durer jusqu'au bout, plusieurs grains de sable ont enrayé la machine.

Quelques heures seulement après l'annonce de l'attaquant argentin à ses dirigeants, la presse catalane a cherché à comprendre le pourquoi du comment. Sport a donné les 5 bonnes raisons du souhait de La Pulga de mettre définitivement les voiles.

1. Messi dégoûté par les dirigeants

Lorsque tout roule, tout le monde est génial. C'est le ressenti qu'a eu Messi durant les présidences des très borderline Joan Laporta et Sandro Rossel. Chose qui est moins vraie depuis l'arrivée de Josep Maria Bartomeu en janvier 2014 en tant que président intérimaire, puis permanent. Malgré une Ligue des Champions rapidement obtenue, le club catalan a rapidement déchanté en reculant très sérieusement dans la hiérarchie du football européen. Pour Messi, la direction actuelle est la principale responsable de cette situation.

Selon le média espagnol, La Pulga n'a pas jeté l'éponge plus tôt pour son amour du club, qu'il a amené au sommet à de nombreuses reprises. Mais les échecs successifs en C1, lors desquels il a servi de paratonnerre sans aucune remise en question des dirigeants en place, a fini par le lasser définitivement. Après la 8-2 subi contre le Bayern Munich, le Sud-Américain attendait notamment que tout le board démissionne pour assumer les conséquences des choix sportifs des dernières années. Chose qui n'est pas arrivée.

2. Une gestion sportive catastrophique

Pour ceux qui en doutaient, le départ de Neymar pour le Paris Saint-Germain, en août 2017, a bien marqué un tournant dans l'histoire récente du FC Barcelone. Et si les supporters ont longtemps eu du mal à accepter ce transfert, Messi, lui, ne l'a jamais digéré. Les multiples transferts réalisés par la direction sportive, qui a dilapidé plus de 300 millions d'euros sur Ousmane Dembélé et Philippe Coutinho, pour compenser la perte de l'attaquant brésilien, n'ont pas porté leurs fruits et n'ont pas convaincu Messi.

L'arrivée pour 120 millions d'euros d'Antoine Griezmann a d'ailleurs participé à l'agrandissement du fossé qui sépare Messi de ses supérieurs. Alors que ces derniers avaient promis un retour de Neymar, qui a fait le nécessaire pour quitter le PSG, l'été dernier, La Pulga a été terriblement déçue d'apprendre que le Français a finalement été privilégié au Brésilien. Un transfert du Tricolore bouclé plusieurs mois auparavant alors que les dirigeants avaient affirmé qu'aucun accord n'existait suite au faux bond du champion du monde, l'été précédent.

3. L'épisode Valverde et l'arrivée de Setién

Frank Rijkaard, Pep Guardiola, Tata Martino, Tito Villanova... Messi n'a jamais eu de soucis avec ses entraîneurs. Malgré quelques désaccords avec Luis Enrique, les deux hommes ont fini par se rabibocher et marcher main dans la main. Avec Ernesto Valverde, le natif de Rosario n'a jamais eu à se plaindre puisque l'entraîneur basque s'est montré aussi souple que conciliant. Une entente très cordiale appréciée par le groupe qui n'a pas accepté la décision de la direction de renvoyer l'ex-gardien au début de l'année 2020.

Pour Messi, le départ de Valverde est une des causes de la fin de saison compliquée de Barcelone, qui s'est fait devancer par le Real Madrid en Liga. Et si Quique Setién a tout fait pour ne pas froisser Messi et sa bande, sa nomination n'a jamais vraiment été acceptée. D'où les multiples sorties dans les médias et sur les réseaux sociaux ces derniers mois pour discréditer le choix de Josep Maria Bartomeu de miser sur un troisième couteau pour conduire une Rolls Royce.

4. Les doutes sur la suite du projet

Alors que le Real Madrid a réalisé un triplé, que Liverpool a remporté une C1 et atteint la finale à deux reprises, que le Bayern Munich, néo-champion d'Europe, est systématiquement dans le coup pour une victoire finale, Barcelone n'a plus rien fait en Ligue des Champions depuis 2015. Un crève-coeur pour Messi, qui a en plus dû encaisser des humiliations très sévères contre le PSG, la Juventus, l'AS Rome ou encore Liverpool et le Bayern plus récemment.

Si l'idée de quitter son club de toujours a germé dans son esprit, la nomination de Ronald Koeman à la tête de l'équipe première ne l'a pas du tout rassuré et a conforté cette idée. Son entretien avec le coach néerlandais, réputé pour sa poigne de fer, n'a pas été concluant, et la volonté de ce dernier de faire une petite révolution en abolissant les privilèges de certains n'a pas été très bien perçue dans l'optique d'un redressement.

5. Suarez, le coup de massue

Parmi les têtes qui vont tomber, celle de Luis Suarez. Si Zlatan Ibrahimovic ou encore David Villa ont eu quelques inimitiés avec Messi, ce n'est clairement pas le cas de l'attaquant uruguayen, qu'il considère comme son frère. Là où Messi va, Suarez va. Un tandem qui s'apprécie énormément en raison de sa proximité culturelle que les dirigeants comptent bien séparer, notamment grâce à la froideur du nouveau coach.

C'est d'ailleurs la manière dont a été annoncée la nouvelle à El Pistolero qui a profondément dégoûté l'Albiceleste : un coup de fil qui n'a pas duré plus de 2 minutes. Une façon jugée humiliante de mettre un terme à l'aventure du troisième meilleur buteur de l'histoire du club (198 buts) à qui il reste encore une année de contrat, plus une autre en option. La réaction du Céleste, qui a applaudi la décision de Messi de s'en aller sur un tweet de Carles Puyol, atteste du malaise profond entre le binôme et les dirigeants.

Comprenez-vous le choix de Messi de vouloir quitter Barcelone ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» …







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens Mercato / Transferts

Ligue 1 - les fiches CLUB


Sondage Maxifoot
Globalement, la Ligue des Champions dans son format actuel vous plaît-elle ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu Transferts / Mercato


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB