Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Le Bayern envoie la bande à Messi en enfer - Débrief et NOTES des joueurs (Barça 2-8 Bayern)

Par Youcef Touaitia - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 14/08/2020 à 22h53
Taille du texte: Email Imprimer

Irrésistible et largement au-dessus dans tous les compartiments, le Bayern Munich a piétiné le FC Barcelone (2-8), ce vendredi, en quart de finale de la Ligue des Champions. Grand favori au sacre final, le club allemand a envoyé un signal incroyablement fort aux formations encore en lice.

Le Bayern envoie la bande à Messi en enfer - Débrief et NOTES des joueurs (Barça 2-8 Bayern)
Le Bayern a mis une raclée au Barça.

Une boucherie. C'est le terme qui résume parfaitement l'opposition entre le FC Barcelone et le Bayern Munich (2-8), ce vendredi, en quart de finale de la Ligue des Champions. Rapidement devant au score mais fébrile défensivement, le club allemand n'a pas longtemps douté pour infliger une correction monumentale aux partenaires de Lionel Messi, impuissants.

Grand favori au sacre final, l'ogre de Bundesliga, qui court derrière un premier titre dans l'épreuve depuis 2013, a envoyé un signal très fort à Manchester City et l'Olympique Lyonnais, qui se disputeront pour rejoindre les Roten dans le dernier carré, samedi.

4-1 en première période

La rencontre s'emballait dès les premières secondes. Après une chaude alerte sur le but de Neuer, le Bayern prenait les devants grâce à Müller après un superbe une-deux avec Lewandowski (0-1, 4e). Réponse immédiate du Barça, qui égalisait dans la foulée sur un but contre son camp d'Alaba après un centre pourtant court d'Alba (1-1, 7e). Dans l'euphorie, le club catalan passait proche de repasser devant, mais Neuer gagnait son duel avec Suarez alors que Messi trouvait le poteau sur son centre fuyant.

Pas complètement sereins défensivement et encore alertés par Messi, les Allemands se montraient néanmoins impitoyables en attaque. Sur une perte de balle de Sergi Roberto, Gnabry mettait sur orbite Perisic, qui ne laissait aucune chance à Ter Stegen sur sa frappe croisée (1-2, 22e). Cette fois-ci, le Bayern retenait la leçon et allait même faire le break par Gnabry, qui convertissait un caviar de Goretzka (1-3, 27e). A la rue, le Barça coulait définitivement sur un but de Müller, qui devançait Lenglet sur un centre parfait de Kimmich (1-4, 31e). Une raclée en mondovision !

4-1 en seconde période

Alors que Perisic et Goretzka manquaient de peu le cinquième but, Suarez redonnait espoir aux siens en battant Neuer après un crochet exceptionnel pour déposer Boateng (2-4, 57e). Un sursaut en cache misère. Car le Bayern ne tardait pas à remettre un coup d'accélérateur. Sur le côté gauche, Davies réalisait un festival devant Nelson Semedo pour déposer un caviar à Kimmich (2-5, 63e). Une action exceptionnelle qui restera dans les annales !

Pas du tout rassasié, le Bayern poussait fort pour enfoncer un peu plus des Blaugrana lessivés et démoralisés. Mais Coman ne profitait pas de la nouvelle offrande de Müller. Ce n'était que partie remise puisque Coutinho permettait à Lewandowski de marquer son petit but (2-6, 83e) avant d'y aller de sa réalisation sur un nouveau service magique de Müller (2-7, 85e). Et comme si cela ne suffisait pas, le Brésilien enfonçait le dernier clou dans le cercueil catalan dans les derniers instants (2-8, 89e). La plus grande humiliation de l'histoire du FC Barcelone !

La note du match : 9,5/10

On s'est régalé devant ce quart de finale ! Partie sur les chapeaux de roue, la rencontre promettait pourtant d'être serrée avec un but de chaque côté au bout de 7 minutes et un poteau du Barça dans la foulée. Mais la machine bavaroise s'est lancée et a fini par éparpiller des Blaugrana qui n'ont jamais fait le poids. Intensité, jeu au sol, dans les airs, courses à haute intensité, tout y était pour le Bayern, qui confirme son statut de grand favori à la victoire finale après ce festival haut en couleurs !

Les buts :

- Lancé par Gnabry sur la gauche, Perisic adresse un long ballon sur Müller, positionné à l'entrée de la surface. L'attaquant allemand s'appuie sur Lewandowski, qui lui remet dans l'intervalle. Libre de tout marquage, le champion du monde 2014 ajuste Ter Stegen d'une frappe précise du pied gauche (0-1, 4e).

- Haut sur le terrain, Lenglet adresse un long ballon parfait pour Alba, qui plonge dans le dos de Kimmich. Le latéral gauche déboule mais son centre à ras de terre n'arrive pas à Suarez. Et pour cause, Alaba intervient maladroitement, lobant Neuer, un peu trop avancé (1-1, 7e).

- Sergi Roberto se fait chiper le ballon par Gnabry à 30 mètres. L'ailier allemand s'enfonce dans la défense barcelonaise et sert Perisic sur sa gauche. Plein de sang-froid, le Croate envoie une lourde frappe croisée que ne peut ralentir Ter Stegen (1-2, 22e).

- Pas attaqué dans l'axe, Thiago trouve Goretzka d'une passe puissante à ras de terre. Le milieu allemand dévie le ballon en une touche de balle et surprend Lenglet, lobé, mais surtout devancé par Gnabry. Seul devant Ter Stegen, l'ancien joueur d'Arsenal croise parfaitement sa frappe à ras de terre (1-3, 27e).

- Alerté sur le côté droit, Kimmich déboule et sauve un ballon qui passe sous le nez de la défense barcelonaise. Le centre du latéral droit arrive jusqu'à Müller, plus vif que Lenglet, pour tromper Ter Stegen au premier poteau (1-4, 31e).

- Messi renverse le jeu vers Jordi Alba sur le côté gauche. Le latéral espagnol transmet sur sa droite pour Suarez, qui élimine Boateng d'un crochet dévastateur. Seul face à Neuer, l'Uruguayen ne perd pas son duel en le trompant d'une frappe à ras de terre sur sa gauche (2-4, 57e).

- Sur le côté gauche, Davies élimine deux Blaugrana et se retrouve face à Nelson Semedo. Le Canadien fixe son vis-à-vis, se lance dans une série de feintes et finit par s'en débarrasser d'un coup de rein dévastateur. Pas attaqué dans la surface, le Bavarois dépose un caviar pour Kimmich, qui trompe Ter Stegen d'un plat du pied parfait (2-5, 63e).

- Lancé sur la gauche par Müller, Coutinho fausse la compagnie aux défenseurs barcelonais et trouve Lewandowski seul au second poteau, qui n'a plus qu'à pousser le ballon de la tête au fond des filets (2-6, 83e).

- A l'entrée de la surface, Müller temporise et trouve Coutinho sur sa gauche. Le Brésilien fixe son vis-à-vis, le crochète et trompe Ter Stegen au premier poteau (2-7, 85e).

- Au terme d'un cafouillage dans la surface, Coutinho, encore une fois seul, se retourne et marque au premier poteau d'une tir à ras de terre pourtant peu puissant (2-8, 89e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Thomas Müller (10/10)

Une prestation extraordinaire de l'attaquant allemand. Au four et au moulin, il a été un véritable poison pour la défense barcelonaise. Son placement entre les lignes, ses courses à haute intensité, sa justesse technique ont fait exploser ses adversaires. Double buteur, il offre un caviar à Lewandowski, dont le but a été refusé, puis à Coman sur son premier ballon, qui rate le cadre, avant de se muer en passeur décisif pour Coutinho sur le septième but, deux minutes après avoir été à l'origine de la sixième réalisation. Tout ce qu'il a touché s'est transformé en or ce soir. On a retrouvé le Müller de l'année 2014 !

FC BARCELONE :

Marc-André Ter Stegen (0) : ce ne serait pas lui manquer de respect de dire qu'il a réalisé le pire match de sa carrière. A la rue, le gardien allemand a été totalement défaillant dans son jeu au pied, manquant des passes pourtant simples. Incapable de se montrer décisif en dehors d'arrêts consécutifs à certaines de ses bourdes, il s'est tiré une balle dans le pied ce soir. Son glorieux aîné, en face, a dû boire du petit lait dans leur duel (factice) à distance pour la place de titulaire en sélection.

Nélson Semedo (0) : cinq bonnes minutes... et le trou noir complet. Le latéral droit s'est fait marcher dessus de la 5e à la 90e minute. Ses pertes de balle incalculables, comme sur le quatrième but, le vent monumental que lui a mis Davies sur la cinquième réalisation... Indigne d'un quart de finaliste de la C1 dans un club comme le Barça.

Clément Lenglet (0) : catastrophique. Cataclysmique. Choisissez le qualificatif qu'il vous plaît pour définir la prestation du Français. A la ramasse sur la déviation de Lewandowski sur le premier but, sur celle de Goretzka sur le troisième but et battu au duel par Müller sur le quatrième but, l'international français s'est fait pulvériser toute la soirée.

Gerard Piqué (0) : le défenseur central avait environ 95 ans ce soir... Martyrisé par Lewandowski, Müller, Gnabry, Perisic, Goretzka, Thiago, Davies, Kimmich, Coutinho, et même Neuer sur un dégagement presque décisif, le champion du monde 2010 devrait peut-être, comme il l'a laissé entendre après le match, songer à rendre son tablier après une telle prestation.

Jordi Alba (1) : un demi-point pour son débordement sur le but contre son camp d'Alaba. Un autre pour sa passe décisive pour Suarez. Ce sera tout pour lui ce soir après les rafales encaissées durant toute la soirée.

Sergi Roberto (0) : aligné d'entrée pour contrer le côté gauche bavarois, le milieu polyvalent a explosé en plein vol. Sa perte de balle sur le but de Perisic l'a complètement sorti de son match. Sa meilleure action ? Lorsqu'il a cédé sa place à la pause. Remplacé à la 46e minute par Antoine Griezmann (1), qui a pour excuse d'avoir fait son apparition alors que le match était déjà plié. Son repli sur la ligne de Ter Stegen sur le but refusé à Lewandowski est un symbole terrible pour celui qui a terminé à deux reprises dans le TOP 3 du Ballon d'Or...

Frenkie De Jong (2) : le milieu néerlandais a été un des seuls à montrer sur de trop rares séquences un niveau digne du Barça. Mais il a lui aussi lâché prise quand il a vu ses partenaires se faire écraser.

Sergio Busquets (0) : le milieu espagnol a réussi l'exploit de perdre deux ballons sur son premier ballon, après deux secondes. Le signe qu'il allait passer une sale soirée. Et cela s'est vu avec aucune passe tranchante vers l'avant. Remplacé à la 70e minute par Ansu Fati (non noté).

Arturo Vidal (0) : peut-être un des symboles de ce Barça qui a délaissé son côté esthétique pour une image plus bagarreuse. Le problème, c'est que le Chilien est tombé sur plus fort. Parler avant le match, c'est bien, mais agir pendant, c'est mieux, surtout face à ses anciens partenaires.

Lionel Messi (0,5) : un demi-point pour son ouverture magnifique pour Alba sur le but de Suarez. Rien de plus. L'attaquant argentin a failli à sa mission de capitaine. Une tête de chien battu qui a littéralement plombé le moral de ses partenaires, qui n'ont jamais pu s'appuyer sur lui. La Pulga va très certainement devoir se remettre en question, elle aussi, après cette énième raclée en C1...

Luis Suárez (1) : un bon gros point pour son sublime but en seconde période. Sinon, le néant absolu. L'impression que l'attaquant uruguayen a 20 kilos en trop...

BAYERN MUNICH :

Manuel Neuer (6) : battu sur le but surprenant contre son camp d'Alaba, le gardien allemand ne peut rien faire sur celui de Suarez. Avant ça, il a réalisé plusieurs interventions décisives devant Messi. Un match sérieux, en tout cas bien plus que celui de son compatriote dans le camp adverse.

Joshua Kimmich (9) : replacé au poste de latéral droit en l'absence de Pavard, l'Allemand a connu un premier quart d'heure poussif avec de nombreux raids barcelonais dans son couloir. Mais il a rapidement repris ses esprits pour faire sa loi devant Alba. Passeur décisif sur le quatrième but signé Müller, il s'arrache pour enfoncer le cinquième but après l'heure de jeu. Un match plein.

David Alaba (6) : un ton en dessous de ses partenaires. Souvent mal placé dans les premières minutes, il marque contre son camp sur un centre d'Alba. Heureusement pour lui, l'Autrichien a su relever la tête pour finalement retrouver son meilleur niveau durant la dernière heure.

Jérôme Boateng (6) : le défenseur central allemand a lui aussi été un ton en dessous, avec une certaine lourdeur dans ses déplacements. Il prend l'eau sur le magnifique crochet de Suarez. Il propose néanmoins une prestation sérieuse dans l'ensemble malgré ses quelques trous d'air. Remplacé à la 76e minute par Niklas Süle (non noté).

Alphonso Davies (9) : d'abord très, trop offensif, le Canadien a réglé la mire au bout d'un quart d'heure. Dès lors, il n'a plus jamais été passé dans son couloir. Et son action sur le but de Kimmich... Comment dire... Elle restera un des grands moments de cette saison de Ligue des Champions ! Brutal ! Remplacé à la 84e minute par Lucas Hernandez (non noté).

Leon Goretzka (9) : sacrée partition jouée par le milieu allemand ! Infatigable dans l'entrejeu, il a été très efficace dans son pressing pour gêner la première relance catalane. Techniquement, il a régalé, avec notamment sa déviation exceptionnelle sur le but de Gnabry. Un match monstrueux ! Remplacé à la 84e minute par Corentin Tolisso (non noté).

Thiago Alcântara (8,5) : le milieu espagnol n'a eu aucune pitié pour son ancien club. Tantôt bas, tantôt plus haut, le Munichois a été excellent dans son rôle de plaque tournante. Il n'a jamais relâché ses efforts pour remporter aisément la bataille de l'entrejeu.

Ivan Perisic (8) : préféré à Coman, l'ailier croate a justifié sa présence dans le onze de départ. Toujours juste dans ses gestes, il redonne l'avantage aux siens d'une belle frappe croisée et se retrouve à l'origine du quatrième but avec un centre à l'opposé qui déstabilise la défense catalane. Remplacé à la 67e minute par Kinsley Coman (non noté).

Thomas Muller (10) : lire commentaire ci-dessus.

Serge Gnabry (8,5) : très performant depuis le début de la compétition, l'ailier passé par Arsenal a livré une énorme prestation ce soir. A l'origine de la récupération sur le but de Perisic, il fait le break dans la foulée après le service génial de Goretzka. Il a été intenable dans ses courses toujours tranchantes. Remplacé à la 75e minute par Philippe Coutinho (9), qui a joué le meilleur quart d'heure depuis son départ de Liverpool. Deux buts et une passe décisive face au club qui le prête, le symbole est fort. Presque gênant...

Robert Lewandowski (7,5) : auteur d'une superbe déviation sur le premier but de Müller, l'attaquant polonais a longtemps été inefficace. Voire même irritant en cherchant la solution individuelle. Il finit par trouver la faille en fin de match sur un service de Coutinho. Pas son meilleur match, mais il a été précieux dans son rôle de harcèlement, notamment sur le quatrième but avec une récupération dans les pieds de Nelson Semedo.

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue des Champions sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

FC BARCELONE 2-8 BAYERN MUNICH (mi-tps: 1-4) - LIGUE des CHAMPIONS - 1er tour qualificatif
Stade : Estádio do Sport Lisboa e Benfica (da Luz) - Arbitre : Damir Skomina

Buts : D. Alaba (7e, csc) L. Suárez (57e) pour FC BARCELONE - T. Müller (4e) I. Perisic (21e) S. Gnabry (27e) T. Müller (31e) J. Kimmich (63e) R. Lewandowski (82e) Philippe Coutinho (85e) Philippe Coutinho (89e) pour BAYERN MUNICH
Avertissements : L. Suárez (54e), Jordi Alba (59e), A. Vidal (90+2e), pour FC BARCELONE - J. Boateng (42e), A. Davies (52e), J. Kimmich (85e), pour BAYERN MUNICH

FC BARCELONE : M. ter Stegen - Nélson Semedo, Piqué, C. Lenglet, Jordi Alba - Sergi Roberto (A. Griezmann, 46e), Busquets (Ansu Fati, 70e), F. de Jong, A. Vidal - L. Messi, L. Suárez

BAYERN MUNICH : M. Neuer - J. Kimmich, J. Boateng (N. Süle, 76e), D. Alaba, A. Davies (L. Hernández, 84e) - Thiago Alcântara, L. Goretzka (C. Tolisso, 84e) - S. Gnabry (Philippe Coutinho, 75e), T. Müller, I. Perisic (K. Coman, 67e) - R. Lewandowski

Double buteur (4e, 31e), Müller a été monstrueux

Le Barça pensait rester dans le match après le CSC d'Alaba (1-1, 7e)

Gnabry a mélangé la bouillie barcelonaise (1-3, 27e)

Kimmich a marqué le cinquième but allemand (2-5, 63e)

Lewandowski a pris son temps pour marquer (2-6, 83e)

Ter Stegen a vécu un cauchemar

Deux buts et une passe décisive en 15 minutes pour Coutinho

Messi, capitaine abandonné... et qui abandonne

Il est là, l'homme du match !

VIDEO : les dix buts du match !

 







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
A l'occasion des 50 ans du PSG, Rai a été élu meilleur joueur de l'histoire du club. Et pour vous, qui est le plus grand joueur ayant porté les couleurs parisiennes ?

Rai
Susic
Bianchi
Dahleb
Fernandez
Ginola
Weah
Ronaldinho
Ibrahimovic
Cavani
Pauleta
Thiago Silva
Neymar
Mbappé
Un autre
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
carton jaune, 59e1Alba
>remplacé par Griezmann, 46e0Roberto
>remplacé par Fati, 70e0Busquets
carton jaune, 90e+20Vidal
but, 57ecarton jaune, 54e1Suárez
but, 63ecarton jaune, 85e9Kimmich
>remplacé par Sule, 76ecarton jaune, 42e6Boateng
but contre son camp (csc), 7e6Alaba
>remplacé par Hernández, 84ecarton jaune, 52e9Davies
>remplacé par Tolisso, 84e9Goretzka
but, 27e >remplacé par Coutinho, 75e8,5Gnabry
but, 4e
but, 31e
210Muller
but, 21e >remplacé par Coman, 67e8Perisic
but, 82e7,5Lewandowski


MASQUER LA PUB