Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Equipe de France : que deviennent les anciens "nouveaux Zidane" ?

Par Eric Bethsy - Equipe De France, Mise en ligne: le 12/04/2020 à 19h01
Taille du texte: Email Imprimer

Impressionnants en début de carrière, ces joueurs ont été encensés, adulés voire surcotés. A tel point qu'on les a (trop) vite comparés à la légende Zinédine Zidane. Mais que sont devenus ces flops de l'histoire du foot français ?

Equipe de France : que deviennent les anciens
Zinédine Zidane toujours sans successeur chez les Bleus.

Voilà déjà plusieurs années que le football français n'annonce plus de «nouveaux Zidane» . Ces joueurs hors du commun destinés à recevoir les clés du jeu des Bleus.

Après tout, ce n'est pas plus mal quand on regarde le parcours des élus, qui n'ont jamais vraiment pris le pouvoir en sélection tricolore. Certains ont même lourdement chuté en montant les marches qui devaient les mener jusqu'au trône.

Meghni a finalement représenté l'Algérie

Prenons l'exemple du phénomène Mourad Meghni (35 ans), ce milieu offensif incroyablement doué techniquement, et que l'on découvrait avec des étoiles dans les yeux au début des années 2000. A ce moment, personne n'imaginait qu'il ne verrait pas l'équipe de France A. Lui qui avait remporté le Mondial U17 en 2001 aux côtés de Florent Sinama-Pongolle et d'Anthony Le Tallec. Et dont le style se rapprochait de celui de «Zizou». L'ancien Fennec (9 sélections) passera finalement l'essentiel d'une «carrière honorable» , selon ses propres mots, en Italie, puis au Qatar, avant de la terminer à Constantine (Algérie) en 2017.

C'était du moins la fin de son aventure en pro. Car depuis l'été dernier, Meghni a rechaussé les crampons et s'est offert une licence à Val-de-France (Seine-et-Marne) en Régional 3. Autant dire que les petits ponts pleuvent en 8e division ! De quoi régaler le foot amateur qui a aussi eu la chance de revoir un autre ancien en action.

La triple casquette de Meriem

Vous vous souvenez forcément de Camel Meriem (40 ans), ce milieu totalement ambidextre. «Mon Zinédine Zidane à moi» , a même osé son ancien coéquipier à Sochaux El-Hadji Diouf, qui l'a récemment placé dans son onze de rêve pour France Football. Mais comme Meghni, le milieu passé par Bordeaux, Marseille, Monaco et Nice, qui avait récupéré le numéro 10 de Zidane suite à sa première retraite internationale, avant de disparaître suite au retour de la légende, Meriem n'a pas eu la trajectoire espérée.

Après son départ de l'Apollon Limassol (Chypre) à 36 ans en 2015, le joueur aux 3 sélections en Bleu était rentré en France et pensait recevoir une offre suffisamment intéressante pour finir. Mais rien n'est venu. Du coup, Meriem avait mis un terme à sa carrière, avant de rejoindre Ludovic Giuly et Gaël Givet dans la 3e équipe de l'AS Monaco (DH) pour quelques matchs en 2017.

Ça, c'était juste pour le plaisir. Le temps que le Franco-Algérien se mette au footgolf, dont il est champion du monde (2018) et vice-champion d'Europe (2019) avec l'équipe de France. Mais ce n'est pas tout. Avec son beau-frère David Sauget, Meriem, finaliste de la Coupe UEFA avec l'OM en 2004, est aussi le gérant d'un complexe sportif à Montbéliard. Et continue de feinter ses adversaires… au poker. La preuve avec sa victoire dans un tournoi au casino de Monte-Carlo en mai dernier, pour 77 040 euros de gains ! Il faut dire que le natif d'Audincourt profitait déjà de sa deuxième passion pendant les déplacements et mises au vert.

Martin toujours abonné à l'infirmerie

En parlant de bluff, un certain Marvin Martin avait fait fort ce fameux 6 juin 2011. Pour sa première avec les Bleus, le milieu relayeur entrait à la 76e minute du match amical en Ukraine (4-1). Résultat, un doublé (87e, 92e) et une passe décisive sur corner pour Younès Kaboul (89e). Alors cette fois, on en était sûr, on le tenait le «nouveau Zidane» . La suite, on la connaît, le pur produit sochalien enchaînait les blessures et pas moins de 5 opérations, dont 4 aux genoux !

 Le doublé de Marvin Martin en Ukraine

Voilà qui explique ses échecs à Lille et plus récemment à Reims, qui l'a laissé libre l'été dernier avant sa signature à Chambly (!) en septembre. Malheureusement, le milieu de 32 ans, toujours pas épargné par les pépins physiques, n'a joué que 8 matchs de Ligue 2 cette saison, sans but ni passe décisive. Au moins, Martin n'a pas à paniquer pour son avenir puisque son contrat sera automatiquement prolongé d'un an si son équipe, actuelle 10e du championnat, se maintient. A priori, il n'animera pas le prochain mercato, pas plus que Yoann Gourcuff.

Gourcuff le tennisman

Car à 33 ans, le Breton Yoann Gourcuff a sans doute fait une croix sur le ballon rond. Rien n'a été officialisé, mais son père Christian, coach du FC Nantes, avait laissé entendre que le parcours de son fils était terminé après la rupture de son contrat à Dijon en janvier 2019 (voir ici). Depuis, l'ancien numéro 10 martyrisé par les blessures, et peut-être par un coéquipier en Bleu, a privilégié le tennis. Le compagnon de la présentatrice Karine Ferri a en effet pris une licence en D2 départementale avec l'équipe 4 de Larmor-Plage, son club de jeunesse.

Rappelons que le flop de l'Olympique Lyonnais, avant d'opter pour le foot, avait été un grand espoir du tennis français ! A l'âge de 12 ans, il avait même affronté Rafael Nadal à l'Open Super 12, un tournoi remporté par l'Espagnol. Yoann Gourcuff aurait-il été épargné par son physique sur les courts de tennis ? On ne connaîtra jamais la réponse...

Nasri va prendre la porte

Tout comme on ne saura jamais si Samir Nasri aurait succédé à Zidane avec davantage de discipline. Rassurez-vous, on ne s'attardera pas sur ses nombreuxdérapages.On se contentera de remonter jusqu'à son échec à West Ham l'année dernière, suivi de sa signature à Anderlecht pour aider le manager-joueur Vincent Kompany. Mais au lieu de tirer l'équipe de son ancien coéquipier mancunien vers le haut, Nasri joue plutôt les boulets.

Entre ses blessures, son surpoids et ses mauvaises performances, le créateur de 32 ans n'a joué que 7 matchs pour 1 but inscrit. C'est peu, trop peu pour le directeur sportif Michael Verschueren qui a publiquement avoué qu'il regrettait de l'avoir recruté ! Malgré l'option dans son contrat, le Marseillais ne sera sûrement pas prolongé et se retrouvera sans club cet été. Pour lui aussi, ça sent la fin et l'annonce d'une retraite sur un coup de tête…

Selon vous, lequel de ces «futurs Zidane» a été le plus gros gâchis ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» …

La Une du Parisien le 8 juin 2011, deux jours après Ukraine-France

Celle de L'Equipe le 13 janvier 2009, l'année du grand Gourcuff à Bordeaux







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2018


Actu Equipe de France

Sondage Maxifoot
LdC : Atalanta-PSG, qui voyez-vous se qualifier pour les demi-finales ?

Atalanta
PSG
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Ça a fait le buzz depuis 7 jours


Liens de la rubrique EURO 2016


 A SUIVRE
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2019-20
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB