Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Bayern : les Roten version Flick, c'est du costaud !

Par Romain Lantheaume - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 26/02/2020 à 14h21
Taille du texte: Email Imprimer

Bourreau de Chelsea (3-0) mardi à l'occasion des 8es de finale aller de la Ligue des Champions, le Bayern Munich a affiché une maîtrise collective impressionnante. De quoi placer les hommes d'Hans-Dieter Flick, auteur d'un travail remarquable, parmi les plus sérieux prétendants au titre.

Bayern : les Roten version Flick, c'est du costaud !
Davies, Lewandowski et le Bayern lancés à toute allure !

Et si c'était l'année du Bayern Munich ? En quête d'un sacre depuis 2013, les Roten n'ont plus disputé la finale de la Ligue des Champions depuis leur titre à Wembley.

Cette saison, personne ne donnait cher de leur peau à l'automne, mais la mayonnaise Hans-Dieter Flick, qui a remplacé Niko Kovac en novembre, est en train de prendre et le géant allemand a écrasé Chelsea (3-0) mardi à Stamford Bridge en 8es de finale aller au terme d'une prestation maîtrisée de bout en bout.

Le Bayern en mode rouleau compresseur

«On est le Bayern, on veut gagner toutes les compétitions et le maximum de matchs. Est-ce qu'on a envoyé un message à l'Europe ? On peut dire ça», a glissé le latéral droit bavarois, Benjamin Pavard, pour RMC Sport après la rencontre, avant de tempérer : «Mais encore une fois, il y a un retour. (…) Dans le football ça va vite, on a encore vu des remontadas l'année dernière.»

Sur une série de 11 victoires en 12 matchs toutes compétitions confondues, le Bayern a retrouvé des airs de rouleau compresseur comme à la belle époque. Il occupe d'ailleurs la tête de l'indice MF, qui révèle la forme des équipes des 5 plus grands championnats européens en se basant sur leurs 5 derniers matchs joués (voir le classement ici). Au-delà des résultats (7 victoires en 7 matchs de LdC cette saison), c'est la manière qui a impressionné mardi à Londres tant les Allemands ont dominé la rencontre et proposé un jeu séduisant que ce soit sur des phases de possession ou sur des attaques rapides, comme sur les 3 buts inscrits.

La patte Flick

Cette belle réussite, le Bayern la doit à son recrutement ambitieux de l'été dernier (Hernandez, Pavard, Coutinho, Perisic,...) et surtout aux choix très inspirés de Flick. Nommé au départ comme simple intérimaire, l'ancien adjoint de Joachim Löw en sélection est sur le point de gagner ses galons d'entraîneur permanent. En replaçant David Alaba en charnière centrale et en alignant Alphonso Davies, ailier de formation, dans le couloir gauche, le technicien a eu énormément de flair. A son crédit aussi : la résurrection de Thiago Alcantara et surtout de Thomas Müller, qu'on pensait cuit, qui ont tous deux retrouvé un niveau impressionnant.

Le tout évidemment chapeauté par un Robert Lewandowski toujours au top et à la fois meilleur buteur de la saison en C1 (11 buts) et au niveau européen avec 39 buts toutes compétitions confondues (voir le classement ici). A l'image de ses deux caviars sur le doublé de Serge Gnabry mardi, le Polonais a également rappelé qu'il n'est pas qu'un buteur. Alors, bien sûr, il reste des points à régler, comme ces relances ratées qui ont offert des opportunités inespérées à Chelsea pendant 45 minutes, mais ce Bayern, en lice pour un triplé avec la Coupe et le championnat, a vraiment un coup à jouer dans cette édition qui s'annonce particulièrement ouverte.

Pensez-vous le Bayern capable de remporter la Ligue des Champions cette saison ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» ...







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS



Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB