Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Barça : une victoire étriquée, mais déjà quelques promesses... Que retenir de la 1ère de Quique Setién ?

Par Romain Lantheaume - Actu Espagne, Mise en ligne: le 20/01/2020 à 16h19
Taille du texte: Email Imprimer

Court vainqueur de Grenade (1-0) dimanche en Liga, le FC Barcelone n'a pas affiché un visage flamboyant pour la première de son nouvel entraîneur Quique Setién, mais des signes de progrès encourageants sont tout de même à noter.

Barça : une victoire étriquée, mais déjà quelques promesses... Que retenir de la 1ère de Quique Setién ?
Quique Setién débute par un court succès.

Après deux ans et demi passés à devoir ronger leur frein devant le football peu emballant proposé par le FC Barcelone version Ernesto Valverde, les fans catalans attendaient impatiemment la première de leur nouveau coach, Quique Setién, dimanche au Camp Nou face à Grenade (1-0) en Liga.

Et le premier changement a été perceptible dès la lecture de la composition de départ puisque les Blaugrana se présentaient en 3-5-2. En pointe, on retrouvait ainsi Lionel Messi associé à Antoine Griezmann en l'absence de Luis Suarez, blessé pour 4 mois. Dans ce schéma, le Barça a décroché une victoire étriquée et loin d'être flamboyante face au 10e de Liga. Plusieurs points incitent néanmoins à l'optimisme.

Un record de possession depuis 2011 !

Après avoir clamé sa volonté de renouer avec l'ADN Blaugrana, Setién, apôtre de Johan Cruyff, a déjà tenu parole sur un point : la possession du ballon, qui a atteint 82,6% ! C'est simple, aucune équipe n'avait fait mieux dans le championnat espagnol depuis 2011 et le Barça de Pep Guardiola (84% contre Santander, 83,9% contre Levante) ! On notera par ailleurs que les Barcelonais ont réalisé 1002 passes, et c'est seulement la troisième fois en Liga que la barre symbolique des 1000 passes est atteinte.

«Moi, la seule chose dont j'ai besoin, c'est d'avoir le contrôle du ballon. Pas de pertes de balles absurdes, et il fallait qu'on se rende bien compte que c'était un aspect essentiel», a apprécié Setién après la rencontre. Mais, avoir le ballon est une chose, l'utiliser à bon escient en est une autre. A ce niveau-là, les socios vont encore devoir patienter. En effet, à part quelques éclairs de Messi, ils ont dû se contenter d'un jeu globalement pauvre en mouvements, en changements de rythme et en combinaisons et avec des offensives souvent trop stéréotypées. De son côté, Griezmann s'est longtemps montré trop effacé malgré un réveil en fin de partie, mais Setién a loué ses efforts défensifs (voir ici).

Un but comme un symbole

Collectivement, il y a eu du mieux en seconde période, mais il a fallu attendre les 20 dernières minutes, lorsque le Barça a évolué en supériorité numérique, pour voir les locaux se montrer plus remuants et ouvrir le score sur un but à la fois profondément classique et novateur. Classique, car il est l'oeuvre de Messi, qui a une fois de plus joué les sauveurs, comme lorsqu'il incarnait l'arbre qui cache la forêt durant l'ère Valverde.

Mais on peut aussi voir ce but comme une promesse. De beau jeu d'abord, car il conclut un superbe mouvement marqué par une déviation de Griezmann et une talonnade d'Arturo Vidal. Un signe de rupture aussi puisque le jeune Riqui Puig, considéré comme très prometteur mais boudé par Valverde, a effectué la récupération qui lance cette action. Setién a promis de davantage piocher dans la Masia et ce but illustre parfaitement ses propos.

Une belle marge de progression

Lorsqu'on rappelle que Frenkie de Jong (suspendu) et Arthur (entré en fin de partie), au profil plus technique, n'étaient pas titulaires au coup d'envoi, et que Luis Suarez et Ousmane Dembélé manquaient à l'appel sur blessure, on se dit tout de même que ce Barça possède une belle marge de progression. Prochain rendez-vous mercredi en 16es de finale de la Coupe du Roi avec un onze probablement remanié face à Ibiza (D3).

Le premier onze de Quique Setién : Ter Stegen - Sergi Roberto, Piqué, Umtiti - Fati, Vidal, Busquets, Rakitic, Jordi Alba - Messi, Griezmann.

Quel regard portez-vous sur la première de Quique Setién ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» …







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique Espagne


Liga - les fiches CLUB


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB