Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Un pur régal mais pas de vainqueur ! - Débrief et NOTES des joueurs (PSG 3-3 ASM)

Par Youcef Touaitia - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 12/01/2020 à 23h04
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au terme d'un match spectaculaire, le Paris Saint-Germain et Monaco ont partagé les points (3-3), ce dimanche, en clôture de la 20e journée de Ligue 1. Malmené par une équipe asémiste très tranchante offensivement, le club de la capitale concède son premier match nul de la saison en championnat.

Un pur régal mais pas de vainqueur ! - Débrief et NOTES des joueurs (PSG 3-3 ASM)
Neymar a été excellent avec le PSG contre Monaco.

Amoureux du championnat de France, vous avez dû vous régaler ce dimanche soir ! A l'issue d'une partie dantesque marquée par un nombre incalculable de rebondissements, le Paris Saint-Germain et Monaco se sont neutralisés (3-3), pour le compte de la 20e journée de Ligue 1.

Un spectacle exceptionnel au Parc des Princes, où le club de la capitale et celui du Rocher n'ont jamais rien lâché pour se quitter bons amis. Un test grandeur nature pour les hommes de Thomas Tuchel, qui ont encore beaucoup à faire avant leurs échéances à venir contre le Borussia Dortmund en Ligue des Champions.

Un premier quart d'heure hallucinant

Les Parisiens frappaient d'entrée. Sur une ouverture lumineuse de Verratti, Neymar ne laissait aucune chance à Lecomte, qu'il fusillait à bout portant (1-0, 3e). Une joie de très courte durée. Dans la foulée, Martins égalisait après une mauvaise sortie de Navas, qui percutait Ben Yedder, magnifiquement lancé par Fabregas (1-1, 7e). Un début de match complètement fou que Monaco emballait un peu plus. Après plusieurs combinaisons de classe entre Golovin et Keita Baldé, Ben Yedder, servi à l'entrée de la surface, mystifiait la défense parisienne pour ajuster le gardien costaricien (1-2, 13e).

Neymar dans tous les bons coups

Piqués au vif, les Franciliens frisaient la correctionnelle sur une énorme occasion de Keita Baldé, repoussée in extremis par Navas. Une quasi balle de match que Monaco pouvait regretter. Car quelques instants plus tard, Neymar, sur un service parfait de Di Maria, poussait à la faute le malheureux Ballo-Touré, qui déviait sa frappe ratée (2-2, 24e). Alors que Glik heurtait le poteau sur corner et que Golovin chauffait une nouvelle fois les gants de Navas, Neymar redonnait l'avantage au PSG en transformant un penalty obtenu par Mbappé (3-2, 41e). Un premier acte fou qui aurait pu déboucher sur une égalisation de Golovin, trop imprécis dans la surface avant la pause.

Slimani, le choix payant de Moreno

Au retour des vestiaires, Neymar aurait pu enfoncer un peu plus le clou. Mais l'Auriverde, pourtant dans une position idéale, butait sur Lecomte, qui sortait une parade fabuleuse. Moins tranchants, les Monégasques jouaient en contre mais manquaient de lucidité au moment de réaliser le bon choix. C'était alors que Robert Moreno décidait de lancer Slimani. Un choix immédiatement payant. Après un festival de Martins, l'Algérien, en position illicite sur la passe du Portugais, était remis en jeu par Marquinhos et égalisait une fois de plus avec l'appui de la VAR (3-3, 70e).

Dans le dernier quart d'heure, la partie était de plus en plus indécise. Mbappé, très discret jusqu'ici, obligeait Lecomte à réaliser un arrêt déterminant sur une frappe enroulée. Les joueurs des deux équipes, essoufflés par les nombreux efforts consentis, baissaient doucement mais sûrement le pied. Cela n'empêchait pas Monaco d'obtenir deux grosses occasions par Bakayoko et Slimani, respectivement sauvées par Meunier et Navas. Le PSG a eu chaud, mais il se contentera de ce premier résultat nul en championnat.

La note du match : 9/10

De loin, très loin, le meilleur match depuis le début de la saison en Ligue 1. Intensité, jeu léché, combinaisons entre joueurs de grande classe, arrêts des gardiens, retournements de situation, des égalisations à gogo... Quel plaisir quand le football est joué de cette façon. Les supporters des deux camps ont dû prendre leur pied même si le résultat peut être considéré comme décevant pour le PSG, comme pour Monaco.

Les buts :

- Sur le côté gauche, Neymar s'appuie sur Mbappé qui remet en retrait pour Verratti. L'Italien voit le Brésilien partir dans la profondeur dans le dos d'Henrichs et le sert d'une très belle passe lobée. Seul, l'ancien Barcelonais fusille Lecomte d'une frappe du pied gauche à mi-hauteur (1-0, 3e).

- Sur un renvoi mal négocié par Thiago Silva, Fabregas hérite du ballon à l'entrée de la surface après une transmission de Golovin. L'Espagnol glisse un joli ballon piqué à Ben Yedder, qui est percuté par Navas, sorti en catastrophe. Le ballon traîne dans la surface parisienne, où Martins, totalement esseulé, n'a plus qu'à le pousser dans le but vide (1-1, 7e).

- A gauche, Golovin et Keita Baldé s'amusent et remontent une cinquantaine de mètres sur des passes dans les espaces. Le Sénégalais s'enfonce dans la défense parisienne et sert sur sa gauche Ben Yedder. Le Tricolore mystifie Bernat d'une feinte de corps dévastatrice pour ajuster Navas d'une frappe chirurgicale à ras de terre (1-2, 13e).

- Dans l'axe, Di Maria transperce le milieu monégasque et sert Neymar, positionné légèrement sur sa gauche. Le Brésilien fixe la défense asémiste et rate se frappe à ras de terre. Mais Ballo-Touré, revenu en catastrophe, remet malencontreusement le ballon dans l'axe du but et finit par tromper Lecomte, scotché sur sa ligne (2-2, 23e).

- Lancé sur le côté gauche, Mbappé se joue de Gelson Martins qui le fauche dans la surface. Penalty pour le PSG, que Neymar transforme tranquillement en tirant à ras de terre sur la droite de Lecomte, parti à gauche (3-2, 41e).

- Parti depuis la droite, Gelson Martins ridiculise Verratti, qu'il efface facilement d'une roulette. Le Portugais centre en direction de Slimani, en position illicite. Mais Marquinhos, qui a coupé la passe de l'Asémiste, remet en jeu l'Algérien, qui profite d'un plongeon mal négocié par Navas pour trouver la faille à bout portant (3-3, 70e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Gelson Martins (8/10)

Le Portugais a réalisé son meilleur match depuis son arrivée. Intenable, il a rendu complètement fou Bernat, qui l'a oublié sur son but de la première égalisation en début de match. Souvent lancé comme une bombe dans son couloir, c'est lui qui est à l'origine de la seconde égalisation signée Slimani après une superbe roulette devant Verratti. Lui et Neymar ont été au-dessus de la meute. Mais le Lusitanien, qui a toutefois concédé le penalty sur Mbappé, a marqué plus de points puisqu'il est parvenu à faire souffrir le Brésilien sur leurs duels. Le seul point noir, c'est qu'il sort, blessé à la cuisse gauche. Remplacé à la 82e minute par Ruben Aguilar (non noté).

PARIS SG :

Keilor Navas (7) : le gardien costaricien a une nouvelle fois été prépondérant. Malgré une sortie ratée devant Ben Yedder sur l'égalisation de Martins, l'ancien joueur du Real Madrid a sorti un arrêt crucial devant Keita Baldé pour éviter le 1-3. Il a sorti de très nombreux arrêts qui ont soulagé sa défense. On peut néanmoins regretter sa propension à se jeter sur les ballons qui traînent dans sa zone.

Thomas Meunier (4) : Monaco a fait une véritable boucherie dans son couloir en première période. Trop laxiste au marquage sur le premier but, complètement à la ramasse sur celui de Ben Yedder, le latéral belge a été catastrophique défensivement, malmené par un Baldé Keita très remuant. En seconde période, il relève un peu la tête et sauve même le PSG sur une frappe tendue de Bakayoko.

Thiago Silva (5,5) : le moins en difficulté des défenseurs parisiens. Et pourtant, s'il a été plutôt en seconde période, on ne peut pas passer sous silence son premier acte assez moyen. Il est trop facilement aspiré par Fabregas sur le but de Martins et se montre trop hésitant sur la percée de Keita Baldé menant à la réalisation de Ben Yedder. Mitigé.

Marquinhos (2) : une catastrophe ambulante. Le Brésilien, replacé en défense centrale, est fautif sur les trois buts de l'ASM. Sur le premier, il couvre Ben Yedder. Sur le deuxième, il n'est pas à sa place, désemparé par la percée de Keita Baldé. Sur le dernier, il remet malencontreusement en jeu Slimani. Une prestation médiocre qui inquiète.

Juan Bernat (3) : l'Espagnol a pris un bouillon monumental en première période. Complètement absent au marquage de Martins sur l'égalisation de Monaco, le latéral gauche se fait casser les reins par Ben Yedder quelques instants plus tard. En seconde période, il prend des vents violents et n'est pas du tout présent pour gêner l'ailier portugais, une nouvelle fois décisif sur le troisième but. Très décevant.

Ángel Di María (3,5) : l'Argentin a été méconnaissable. En dehors de sa belle passe pour Neymar sur le deuxième but, El Fideo a été particulièrement mauvais, notamment en raison d'un pressing défaillant et d'un repli défensif inexistant. Il a complètement abandonné Meunier et Gueye. Remplacé à la 80e minute par Pablo Sarabia (non noté).

Marco Verratti (4,5) : une superbe passe décisive pour Neymar en début de match... puis le néant total. Oui, l'Italien est un beau joueur de football. Mais défensivement, il y a un véritable problème. Incapable de ne pas se jeter dans les pieds de ses adversaires, comme sur le troisième but de Monaco, il s'est fait transpercer sur chaque attaque axiale de l'ASM. Fait assez étrange, il a systématiquement été au marquage de Glik sur les corners. Un match très, très bizarre. Remplacé à la 80e minute par Leandro Paredes (non noté).

Idrissa Gueye (4) : un match très mitigé pour le milieu de terrain sénégalais. Certes, il n'a pas du tout été aidé par un Di Maria dépassé, mais l'ancien joueur d'Everton n'a jamais vraiment réussi à prendre le dessus sur ses homologues asémistes. On est très loin du Lion qui avait marché sur le milieu du Real Madrid...

Neymar (8) : force est de constater qu'il y a un PSG avec et sans le Brésilien. Ce soir, il a encore une fois été au-dessus de la meute grâce à sa qualité technique et son sang-froid de tous les instants. La preuve, il est impliqué sur les trois buts avec un doublé et une frappe ratée que Ballo-Touré met au fond. Même défensivement, il a été l'attaquant le plus impliqué.

Kylian Mbappe (4) : une déception. Face à son ancien club, l'attaquant français n'a jamais réussi à trouver la solution. Trop brouillon, pas assez précis, il a tout raté devant le but. Le champion du monde a toutefois obtenu un penalty avant la pause qui a temporairement soulagé le PSG.

Mauro Icardi (3) : un fantôme. L'attaquant argentin, pourtant dans une forme olympique, n'a pas du tout pesé dans cette rencontre. Peu de décrochages, des appels qui n'ont pas été réalisés dans le bon tempo, le joueur prêté par l'Inter a été transparent. Remplacé à la 86e minute par Edinson Cavani (non noté), qui s'est procuré une belle occasion en fin de match.

MONACO :

Benjamin Lecomte (7) : comme Navas, le gardien français a réalisé un énorme match en repoussant de nombreuses tentatives parisiennes, dont une de Neymar qui aurait pu tuer le match au retour des vestiaires. On retrouve peu à peu le portier qui a fait les beaux jours de Montpellier.

Benjamin Henrichs (3) : face à Neymar, le latéral droit allemand a mangé la poussière. Totalement à la ramasse sur l'ouverture du score, il est beaucoup trop loin de l'attaquant brésilien sur les actions dangereuses. C'est sa peur du contact qui a même poussé Martins à concéder le penalty sur Mbappé avant la pause. Une déception, une de plus.

Guillermo Maripán (6) : pas du tout mauvais, le Chilien. Sobre dans des transmissions, il a réussi à cadenasser Icardi durant 80 minutes. Une prestation surprenante pour l'ancien joueur de Getafe, dont on pouvait craindre la lenteur face à des attaquants aussi vifs.

Kamil Glik (6) : lui aussi a livré une bonne copie. Visiblement plus affuté, le capitaine de Monaco a lui aussi mené la vie dure à Icardi, qui n'a jamais réussi à le contourner. Il n'était pas loin de trouver la faille sur une tête qui a percuté le poteau en première période.

Fodé Ballo Touré (4) : comme Henrichs, le latéral gauche a pris des courants d'air tout au long du match. Il est malheureux sur le deuxième but parisien, puisqu'il trompe malencontreusement son propre gardien sur la frappe ratée de Neymar.

Aleksandr Golovin (7) : le Russe a réalisé un match complet. A l'origine du premier but avec une passe diagonale pour Fabregas, il illumine le Parc sur ses combinaisons avec Keita Baldé sur le but de Ben Yedder. Infatigable, il a réalisé des efforts assez monstrueux de la première à la dernière minute.

Tiémoué Bakayoko (6) : sobre et efficace à la récupération, le milieu français a fait son match. Il s'est même permis quelques montées en fin de match et n'est pas loin de mettre le quatrième but sans une intervention de Meunier.

Francesc Fàbregas (5) : l'Espagnol a été bon durant la première demi-heure, étant notamment à l'origine de l'égalisation de Martins avec une belle passe piquée pour Ben Yedder. Intéressant dans ses transmissions, il a eu un rôle important durant le moment fort de son équipe. Il baisse néanmoins le pied par la suite et a plus de mal à effectuer le repli défensif. Remplacé à la 65e minute par Islam Slimani (non noté), qui a offert l'égalisation à son équipe 5 minutes après son entrée en jeu.

Keita Baldé (7) : et si on retrouvait l'ailier sénégalais ? Intenable, il a fait vivre un calvaire à Meunier. Il est impliqué sur le deuxième but, avec un rush exceptionnel dans le coeur du bloc parisien, offrant un caviar à Ben Yedder. Il peut toutefois regretter son raté dans la foulée qui aurait pu déboucher sur un 3-1 sans un arrêt réflexe de Navas. Très intéressant.

Wissam Ben Yedder (7,5) : superbe match du buteur monégasque. Toujours bien placé, il a fait très mal à la défense parisienne, qui a été débordée dans le premier quart d'heure. Impliqué sur l'ouverture du score, il mystifie Bernat d'une feinte de corps exceptionnelle sur sa réalisation. Il a énormément décroché pour faire remonter le bloc francilien, toujours déstabilisé par ses courses. Remplacé à la 85e minute par Adrien Silva (non noté).

Gelson Martins (8) : lire commentaire ci-dessus.

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue 1 sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

PARIS SG 3-3 MONACO (mi-tps: 3-2) - FRANCE - Ligue 1 / 20e journée
Stade : Parc des Princes - 47.580 spectateurs - Arbitre : Antony Gautier

Buts : Neymar (3e) F. Ballo (24e, csc) Neymar (42e, pen.) pour PARIS SG - Gelson Martins (7e) W. Ben Yedder (13e) I. Slimani (70e) pour MONACO
Avertissements : - K. Baldé (10e), T. Bakayoko (84e), F. Ballo (88e), pour MONACO

PARIS SG : K. Navas - T. Meunier, Marquinhos, Thiago Silva, Juan Bernat - I. Gueye, M. Verratti (L. Paredes, 80e) - Á. Di María (Pablo Sarabia, 80e), Neymar - M. Icardi (E. Cavani, 86e), K. Mbappé

MONACO : B. Lecomte - B. Henrichs, K. Glik, G. Maripán, F. Ballo - Fàbregas (I. Slimani, 65e), T. Bakayoko, A. Golovin - Gelson Martins (R. Aguilar, 82e), W. Ben Yedder (Adrien Silva, 85e), K. Baldé

Neymar a été impliqué sur les trois buts du PSG avec notamment un doublé (3e, 41e)

La joie des Monégasques sur l'égalisation de Martins (1-1, 7e)

Ben Yedder a trouvé la faille dans le premier quart d'heure (1-2, 13e)

L'arrêt de Navas devant Keita Baldé qui a peut-être évité la défaite du PSG

Slimani a arraché l'égalisation pour Monaco (3-3, 70e)

Mbappé n'a pas été transcendant face à son ancien club

Sacré match pour Golovin !

Keita Baldé, auteur d'un bon match, a salué les supporters asémistes après la partie







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Le PSG doit-il absolument conserver Cavani au moins jusqu'à l'été prochain ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
mi-saison
2019-20
TOP 10
transferts
en Ligue1

mi-saison 2019-20
FLOP
transferts
en Ligue1

mi-saison 2019-20
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
Banc des remplaçants Paris SG

P
A
R
I
S

S
G
Banc des remplaçants Monaco

M
O
N
A
C
O
>remplacé par Paredes, 80e4,5Verratti
>remplacé par Sarabia, 80e3,5Di María
but, 3e
but sur pénalty, 42e
28Neymar
>remplacé par Cavani, 86e3Icardi
but contre son camp (csc), 24ecarton jaune, 88e4Ballo Touré
>remplacé par Slimani, 65e5Fàbregas
carton jaune, 84e6Bakayoko
but, 7e >remplacé par Aguilar, 82e8Gelson Martins
but, 13e >remplacé par Silva, 85e7,5Ben Yedder
carton jaune, 10e7Baldé


MASQUER LA PUB