Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Avec un petit hold-up, l'OM creuse l'écart ! - Débrief et NOTES du match (Rennes 0-1 Marseille)

Par Alexis Goudlijian - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 10/01/2020 à 23h03
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Malmené en seconde période, l'Olympique de Marseille s'est pourtant offert le Stade Rennais (1-0) au Roazhon Park ce vendredi, en ouverture de la 20e journée de Ligue 1. Un magnifique coup !

Avec un petit hold-up, l'OM creuse l'écart ! - Débrief et NOTES du match (Rennes 0-1 Marseille)
Dimitri Payet et l'OM fêtent un succès important à Rennes (0-1) !

Quel joli coup des Phocéens ! Pourtant malmené en seconde période, l'Olympique de Marseille a battu dans les dernières minutes Rennes (1-0) au Roazhon Park ce vendredi en ouverture de la 20e journée de Ligue 1 grâce à un but de Kevin Strootman.

Avec ce succès arraché, l'OM poursuit une série de 9 matchs sans défaite en championnat et consolide surtout sa 2e place au classement avec provisoirement 8 points d'avance sur le club breton, 3e avec un match en retard. Après 5 victoires de suite en L1, il s'agit d'un coup d'arrêt pour Rennes, qui n'a pourtant pas démérité.

Un premier acte tendu...

Dans un début de match intense, les deux équipes se rendaient coups pour coups et les Bretons se montraient dangereux une première fois sur un geste acrobatique mal maîtrisé de Bourigeaud. Par la suite, il fallait attendre la 26e minute pour assister à la première opportunité des Marseillais. Sur un corner de Payet, Gonzalez profitait de deux déviations de Caletar-Car puis Kamara pour tenter sa chance et l'Espagnol trouvait le poteau de Mendy !

Dans la foulée, Rennes contre-attaquait et Sarr déséquilibrait Léa-Siliki aux abords de la surface. Après intervention de la VAR, l'arbitre donnait un coup-franc aux Bretons, c'était limite... A l'approche de la mi-temps, les débats devenaient plus hachés avec des fautes répétées et Mandanda devait s'interposer sur une belle frappe de Bourigeaud. A l'image d'une altercation entre les 22 acteurs dans le tunnel à la mi-temps, la tension était forte sur ce choc.

Strootman offre un petit hold-up !

Après la pause, la rencontre peinait à reprendre, la faute notamment à un public survolté. Dans le jeu, les Rennais prenaient rapidement le contrôle. De plus en plus en vue, l'ailier Raphinha sonnait une première charge face à des Marseillais émoussés, en envoyant une reprise de volée juste à côté de la cage de Mandanda. Puis, le Brésilien échappait en vitesse à la défense olympienne, avant d'échouer devant le portier phocéen.

Entre temps, Payet avait alerté Mendy sur une reprise sans danger. Les Bretons en voulaient plus, et asphyxiaient leurs adversaires. Mais alors qu'on croyait les Phocéens sans ressource, l'entrant Strootman profitait d'un coup-franc du même Payet repoussé par le poteau, pour ouvrir le score, contre le cours du jeu, dans la cage vide (0-1, 84e). Quel hold-up ! Avec ce succès, l'OM conforte sa place de dauphin.

La note du match : 5/10

Un match très engagé, avec une tension visible. Malgré tout, les occasions n'ont pas été légions et nous attendions plus des deux équipes, toutes deux présentes sur le podium. Le combat physique et tactique a pris le dessus sur l'aspect technique, et la rencontre reste en somme décevante. Malgré une fin très animée. A noter que pour la défense des Rennais et des Marseillais, la qualité de la pelouse était catastrophique...

Le but :

- Après une faute de Da Silva sur Lopez aux abords de la surface, l'OM obtient un bon coup-franc. Payet se charge de la tentative et envoie son ballon sur le poteau. Parti à la limite du hors-jeu, Strootman a bien suivi et marque seul dans un but vide, puisque le gardien rennais Mendy était resté au sol (0-1, 84e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Eduardo Camavinga (7/10)

Encore une fois, le prodige breton a fait étalage de sa classe. Très habile, en témoigne une superbe transversale pour Bourigeaud en début de rencontre, le jeune de 17 ans a fait un bel usage du cuir, en apportant constamment sa touche technique. Face à lui, les Phocéens ont réalisé de nombreuses fautes. Certes, Camavinga a perdu quelques ballons, parfois faciles dans l'entrejeu. Mais, il a joué un ton au-dessus de tout le monde ce vendredi. La défaite des siens ne changera rien à ce constat. Remplacé à la 86e minute par Flavien Tait (non noté), qui n'a pas réussi à apporter de danger. 

RENNES :

Edouard Mendy (5) : après un début de match tranquille, le gardien rennais s'est fait une belle peur avec une boulette de papier qui a offert un corner à l'OM. Sur la suite de cette action, le portier a été d'ailleurs sauvé par son poteau sur un tir de Gonzalez. Peu inquiété en seconde période, il a été trop court sur le coup-franc de Payet, repoussé par son poteau, mais se trouve du coup au sol sur la reprise de Strootman.

Hamari Traoré (4) : un match discret du latéral droit. Peu en vue sur le plan défensif, il n'a pas non plus apporté son soutien habituel en attaque. Pour un tacle par derrière sur Payet, le défenseur a reçu un carton jaune et a surtout passé son temps à distribuer les coups…

Damien Da Silva (5) : autoritaire dans les duels malgré du déchet dans ses relances, le capitaine rennais tenait bien son rang ce vendredi. Jusqu'à ce que l'arrière central provoque le coup-franc de la victoire de l'OM, en taclant naïvement Lopez aux abords de sa surface. La note très négative…

Jérémy Morel (5) : par des pertes de balles dangereuses en défense (3e, 17e, 46e), l'ancien de l'OM a mis son équipe en difficulté. Gêné par le pressing de Benedetto, Morel a affiché quelques lacunes. Défensivement en revanche, il a réalisé des interventions intéressantes dans la surface, notamment devant Radonjic en début de match.

Faitout Maouassa (5,5) : les montées de Sarr et la vitesse de Radonjic l'ont mis en difficulté, pourtant le latéral rennais n'a rien lâché. Très généreux dans l'effort, l'international Espoirs tricolore a mis beaucoup d'application en défense, avant de se lâcher en attaque en seconde période. On a aimé son abnégation, et ses courses vers le but olympien.

Benjamin Bourigeaud (6,5) : une belle présence dans l'entrejeu, et le milieu de terrain a apporté le danger en première période. D'abord avec un enchaînement contrôle de la poitrine, retournée acrobatique, puis sur une frappe enroulée arrêtée par Mandanda. Il aurait pu mieux faire sur un coup-franc aux abords de la surface. Mais jusqu'à la fin, l'illustre joueur de Lens s'est battu.

James Léa-Siliki (6,5) : titulaire pour la 4e fois consécutive en championnat, le Rennais a mis beaucoup d'intensité en début de rencontre. A l'image d'une belle récupération dans les pieds de Rongier. Par la suite, il a eu une belle complémentarité avec Camavinga et a brillé par un volume de jeu impressionnant. Avec son impact physique, il a fait du bien aux Bretons et aurait même pu peut-être obtenir un penalty pour une intervention litigieuse de Sarr. Remplacé à la 92e minute par Joris Gnagnon (non noté). L'impact physique du défenseur n'a pas suffi, malgré une succession de corners pour les Rennais.

Eduardo Camavinga (7) : lire le commentaire ci-dessus !

Raphinha (6) : trop discret durant les 45 premières minutes, le Brésilien s'est complètement réveillé durant le second acte. D'abord avec une reprise de volée, qui échoue à côté du but de Mandanda, puis lorsqu'il dépose la défense phocéenne avant d'être stoppé par le portier phocéen. Raphinha a joué juste, et s'est avéré comme la principale menace côté breton. Cependant, il manque encore de précision dans la zone de vérité.

M'Baye Niang (4,5) : présent dans l'impact physique au coup d'envoi, le Sénégalais a rapidement pris l'eau face au duo Gonzalez - Caleta-Car. Muselé, l'attaquant a dû redescendre trop bas pour toucher le cuir. Déterminé à faire la différence avant la rencontre, Niang a manqué une occasion de briller...

Romain Del Castillo (5,5) : sur le plan défensif comme offensif, l'attaquant breton n'a pas compté ses efforts ce vendredi, et multiplié les courses. Signalé hors-jeu sur sa première tentative, il réalise ensuite un joli travail côté droit avant de bien servir Bourigeaud sur sa belle frappe avant la pause. Moins en vue en seconde période. Remplacé à la 78e minute par Adrien Hunou (non noté).

MARSEILLE :

Steve Mandanda (6) : de retour dans le onze après un mois d'absence en raison d'une blessure à la cheville, le capitaine olympien a régné en maître dans sa surface. Sérieux bien que peu mis à contribution, l'international tricolore réalise un bel arrêt devant Bourigeaud (42e). Parfait en seconde période avec une intervention autoritaire devant Raphinha, le «Phenomeno» s'est également montré précieux en fin de rencontre, avec de belles sorties.

Bouna Sarr (4,5) : Sakai suspendu, le Franco-Guinéen reculait en défense. D'abord à son avantage, sur ses montées offensives notamment, l'Olympien a ensuite inquiété. Avec une relance ratée plein axe, puis une intervention très limite devant Léa-Siliki aux abords de la surface… Malgré tout, l'ancien Messin n'a rien lâché et a bien limité les dégâts en seconde période.

Álvaro González (5) : parfait devant Niang, l'Espagnol a encore endossé le rôle de patron de la charnière marseillaise, en première période du moins. Très sérieux et appliqué dans ses relances, il trouve notamment le poteau sur corner. Visiblement touché physiquement en seconde période, l'Espagnol a serré les dents mais a été du coup plus en difficulté, notamment dans les duels avec Niang. Dans son dos, il n'a pas toujours été irréprochable sur les longues ouvertures des Rennais.

Duje Caleta-Car (6,5) : le Croate s'est montré parfait dans ses interventions défensives, hormis à la 34e minute, quand il sèche Del Castillo. Averti, l'ancien de Salzbourg a dû jouer avec retenue. Mais, cela ne l'a pourtant pas empêché de prendre le dessus sur ses adversaires. Un vrai match de patron !

Jordan Amavi (5,5) : le latéral a définitivement repris confiance. Porté par sa vitesse et une bonne agressivité, malgré quelques excès dans ses gestes défensifs, Amavi a réalisé un bon match. Le Phocéen a notamment assez bien contenu Del Castillo, malgré quelques oublis dans le replacement. Son retour en deux temps devant Niang a soulagé son équipe dans le premier acte.

Valentin Rongier (5) : sifflée sur chaque prise de balle par le public rennais en raison de son passif à Nantes, la dernière recrue de l'OM a joué avec application. Rapide dans ses transmissions, et bon dans l'utilisation du ballon, il a été plutôt propre dans ses transmissions malgré un terrain difficile. Néanmoins, l'ex-Nantais s'est montré trop timide et pas assez porté vers l'avant ! Remplacé à la 80e minute par Kevin Strootman (non noté), qui s'est mué en sauveur en marquant un but opportuniste.

Boubacar Kamara (6,5) : préféré à Strootman au poste de sentinelle, le défenseur de formation a bien compensé les montées de ses partenaires. Toujours bien placé, Kamara s'est aussi essayé à la frappe (23e), mais son tir a été dévié. Une mauvaise intervention sur Camavinga aurait pu lui coûter le carton rouge. Malgré ce geste, son apport à la récupération a été impressionnant.

Morgan Sanson (5) : une activité incroyable, comme à son habitude. Le milieu de terrain olympien ne rechigne jamais à l'effort. Mais cette fois, l'ancien Montpelliérain s'est montré moins présent en attaque. Certainement à la demande de son entraîneur André Villas-Boas, qui exigeait une assise défensive solide.

Nemanja Radonjic (4) : titulaire, l'ailier serbe a fait preuve de bonne volonté. Mais habitué à déstabiliser des défenses fatiguées quand il entre en jeu, «NR7» a connu quelques difficultés face à la vitesse de Maouassa. Peu trouvé, il n'est entré qu'une fois dans la surface rennaise… Remplacé à la 65e minute par Valère Germain (non noté).

Darío Benedetto (3,5) : une belle récupération dans les pieds de Morel en début de partie, ou encore un tacle dans les pieds de Camavinga... A l'image de son pressing incessant, l'Argentin a réalisé un joli travail défensif à Rennes, à défaut de pouvoir briller en attaque. Un match frustrant pour l'ancien de Boca Juniors, qui a également eu un gros déchet technique. Remplacé à la 76e minute par Maxime Lopez (non noté), qui a obtenu le coup-franc sur l'action du but.

Dimitri Payet (5,5) : une entame compliquée avec des approximations techniques, et le meneur de jeu olympien n'a pas réussi à apporter l'étincelle. Disponible, il aimante le ballon, mais a raté beaucoup de transmissions. Cela faisait longtemps que le numéro 10 marseillais n'avait pas eu une influence aussi limitée. Mais encore une fois, le Réunionnais porte les siens avec un super coup-franc, qui heurte le poteau et retombe dans les pieds de Strootman sur le but marseillais. A noter qu'il avait été tout de même dangereux sur une volée bien captée par Mendy.

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue 1 sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

RENNES 0-1 MARSEILLE (mi-tps: 0-0) - FRANCE - Ligue 1 / 20e journée
Stade : Roazhon Park - 28.896 spectateurs - Arbitre : Benoît Millot

Buts : - K. Strootman (84e) pour MARSEILLE
Avertissements : H. Traoré (32e), D. Da Silva (82e), pour RENNES - B. Sarr (30e), D. Caleta-Car (35e), B. Kamara (50e), D. Payet (79e), M. Sanson (89e), pour MARSEILLE

RENNES : E. Mendy - H. Traoré, D. Da Silva, J. Morel, F. Maouassa - Raphinha, E. Camavinga (F. Tait, 86e), J. Lea Siliki (J. Gnagnon, 90+2e), B. Bourigeaud - R. Del Castillo (A. Hunou, 78e), M. Niang

MARSEILLE : S. Mandanda - B. Sarr, Álvaro González, D. Caleta-Car, J. Amavi - V. Rongier (K. Strootman, 82e), B. Kamara, M. Sanson - N. Radonjic (V. Germain, 65e), D. Benedetto (M. Lopez, 77e), D. Payet

La pelouse du Roazhon Park en piètre état…

Camavinga a réalisé un bon match

Le «supersub» Strootman offre la victoire à l'OM (0-1, 84e)

Les joueurs marseillais congratulent Payet et Strootman

Les Phocéens fêtent une victoire importante







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Le PSG doit-il absolument conserver Cavani au moins jusqu'à l'été prochain ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
mi-saison
2019-20
TOP 10
transferts
en Ligue1

mi-saison 2019-20
FLOP
transferts
en Ligue1

mi-saison 2019-20
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
Banc des remplaçants Rennes

R
E
N
N
E
S
Banc des remplaçants Marseille

M
A
R
S
E
I
L
L
E
carton jaune, 32e4Traoré
carton jaune, 82e5Da Silva
>remplacé par Tait, 86e7Camavinga
>remplacé par Gnagnon, 90e+26,5Lea Siliki
>remplacé par Hunou, 78e5,5Del Castillo
carton jaune, 30e4,5Sarr
carton jaune, 35e6,5Caleta-Car
>remplacé par Strootman, 82e5Rongier
carton jaune, 50e6,5Kamara
carton jaune, 89e5Sanson
>remplacé par Germain, 65e4Radonjic
>remplacé par Lopez, 77e3,5Benedetto
carton jaune, 79e5,5Payet


MASQUER LA PUB